ça meule dans le désert

PARTIE DE

Photo du profil de Shanouillette

Shanouillett...

Jeu :

Galaxy Defenders

Nombre de joueurs :

5

Date de la partie :

02/09/2014

Mode de jeu :

Coopératif

Avis sur la partie :

Les joueurs :

Photo du profil de Shanouillette

Shanouillette

Photo de Ludo Boy

Joueur 2

Photo de Ludo Boy

Joueur 3

Photo de Ludo Boy

Joueur 4

Photo de Ludo Boy

Joueur 5


Victoire : Perdu


Compte rendu de la partie :

Une nouvelle partie de Galaxy Defenders le jeu coop des marines du désert !
cette fois nous jouons dans la config maximale, à savoir 5 joueurs et force est de constater que le jeu se porte très bien et conserve tout son dynamisme !
les tours sont certes plus longs et la partie durera quelques heures, mais nous ne voyons pas le temps passer ! Plusieurs raisons à cela et notamment le fait que nous jouons en dehors du tour de nos personnages car en plus de jouer notre héro, des Aliens nous sont assignés.

En effet, chaque alien a une carte d’IA bien complète (on voit comment il réagit en fonction de la distance qui le sépare de nous, quelles attaques il peut faire, quels déplacements, qu’est-ce qui se passe s’il meurt etc). Du coup, on se familiarise tous avec un ou deux types d’alien chacun.. et c’est très malin car c’est un peu comme si notre héros avait une connaissance ciblée sur ces créatures là ..du coup, on se complète bien.
« ha c’est aux aliens Béta , c’est mes cocos à moi ça! » étrange d’ailleurs comme on se prend presque à vouloir qu’ils réussissent leurs actions !

on joue donc notre alien assigné quand c’est lui qui s’active , résultat, on a toujours notre mot à dire, même en dehors de notre tour. Moi en plus, je jouais le Marine, et il a la capacité de se mettre en garde et de pouvoir réagir en dehors de son tour (en attaquant un alien qui le cible par exemple). c’est sympa pour couvrir ses potes.

Dans cette mission nous devons sauver quelques scientifiques et rester en vie 10 tours. Dans la mission précédente nous avions un objectif à atteindre avant la fin du 10e tour, ce qui donnait un timing très serré. Là, on a senti vraiment une progression intéressante … au début, on tire à vue, on part fouiller, on se déploie en essayant de faire ça intelligemment : le personnage musclé tanky attire les monstres, le sniper les abat à distance, le marine le couvre, la « ninja » assassine les cibles isolées et le soigneur reste pas loin d’elle car elle cogne mais n’a pas beaucoup de vie. Bon, ça se passe pas toujours comme prévu, c’est sur. :) Faut dire que notre ninja est très curieuse ! Elle voit des batiments, saute par la fenêtre, court à l’intérieur en direction du « ping! » que nos radars nous signalent, sauf qu’il n’y a pas que du gentil scientifique par ici.. il y a aussi le méga téléporteur alien qui fait poper en masse !! Du coup, elle va se retrouver un peu coincée dans le petit salon entre le colonel moutarde et le docteur Olive si vous voyez ce que je veux dire, à se faire pouiller sévère. Et finalement des espèces d’Aracnoides géantes l’emportent dans leur toile pour en faire un casse dalle… Heureusement notre Hulk à nous n’est pas trop loin et notre sniper -qui lui est super loin- veille au grain avec son super viseur …il vise par la fenêtre et paf ! One shot ! Joli tir ! Bref, le déroulement est assez prenant, « réaliste » et narratif finalement. Et donc, au fur et à mesure, on sent que l’équipe commence à compter ses points de vie avec plus en plus d’attention, et les Aliens ne cessent d’arriver, on ressent vraiment le « il faut tenir la position » et la pression monter…d’autant que les événements de fin de tour se renouvèlent tout le temps, et, autre point fort du jeu, la façon dont les Aliens popent n’est pas répétitive : il y a dans la préparation de leur deck une vraie progression (ce n’est pas le même deck qui tourne en boucle comme dans Gears of war par exemple).

Bon, faut pas craindre la déveine aux dés, car quand ça veut pas, ça veut pas. Mais globalement, dans la partie ça s’est bien équilibré. Les monstres nous ont mis quelques volées mais on l’a bien cherché. :)

 

On a fini par perdre notre feu ninja, à trois tours de la fin… Le joueur « mort » a géré tous les Aliens du coup. Quant à nous, on s’est positionnés stratégiquement… pour ne pas mourir. Et on a tenu, mais c’était vraiment chaud patate, à un cheveu de toile d’Aracnoide près.

 

Une belle bataille pour un jeu qui décidément révèle un beau potentiel !!


Laisser un commentaire