up-clinic-ok

Bienvenue dans la Clinic d’Alban Viard

Alban Viard va sortir sa Clinic après 3 ans de développement dans un format semi-pro (auto-édité) avec environ 200 copies dont la moitié est prévue pour Essen. Vous pouvez toujours envoyer un mail (ageofsteam2012@gmail.com) pour tenter une pré-co contre 35€ si vous pouvez le récupérer sur place (stand de Ludicréations 1-D129), sinon ajouter 8€ de frais de port. Mais peut-être voudriez-vous savoir de quoi il retourne avant cela. Mais oui. C’est bien naturel. 

Et bien dans Clinic, vous incarnez un investisseur qui va tenter de recruter les meilleurs médecins et construire aux bons moments les services les plus rentables en fonction des arrivées de patients. Une sorte de Theme Hospital version j2s ? On dirait bien. Hey ça nous rajeunit pas !

C’est parti pour la partie

Le jeu dure 6 tours dans lesquels les joueurs joueront chacun leur tour et parfois en simultané. Un tour est scindé en plusieurs phases : on joue d’abord 3 phases d’Action de suite, puis une phase de Mouvement, une phase de Business et une phase Administrative. Regardons un peu à quoi tout ça correspond.

La phase d’Action

Les joueurs vont d’abord choisir simultanément une action (en prenant une tuile secrètement) et on résoudra ensuite ces actions dans l’ordre : d’abord la construction, puis le recrutement et enfin l’accueil des patients.

  1. Construire : vous allez payer pour bâtir des modules (bureaux, services Psychiatrie, Ophtalmo, Chirurgie, chambres, bloc, parkings, héliports, ascenseurs, etc… tout y est, et chacun de ces modules fonctionne différemment avec un coût et un effet particulier) ; ces modules créeront des Bâtiments à plusieurs étages, mais vous devrez également respecter certaines règles de construction ! En effet, les modules d’un même type ne peuvent jamais être adjacents par exemple.
  2. Recruter : vous payez pour recruter un docteur et/ou une infirmière ou du staff d’entretien. Attention, chaque nouvelle recrue devra pouvoir se garer sur le parking, on a la classe ou on l’a pas !
  3. Accueil des patients : c’est la pré-admission des malades. Des points de mouvement sont utilisés pour accueillir les patients qui attendent dans chaque file d’attente de chaque service en direction de la colonne du joueur (maximum 4 par service). Un mouvement coûte 1 point. Il ne faut pas faire traîner les patients trop longtemps où sinon leurs cas risquent de s’aggraver (on a des cubes blancs, jaunes, ou oranges selon les types de patients, mais si l’état devient critique, ils sont remplacés par des cubes rouges) ! Par ailleurs, ils devront être envoyés dans les services correspondants à leur pathologie ou directement aux urgences. De même, le personnel de la clinique devra être déplacé aux bons endroits pour que l’établissement fonctionne bien mais cela fait partie de la phase suivante, « mouvement ».

le matériel

La phase Mouvement

Dans cette phase, les joueurs se mettent d’accord librement pour savoir s’ils souhaitent effectuer les actions simultanément ou dans l’ordre du tour. Ici, on va gérer le temps que cela prend de se déplacer dans les bâtiments, grâce à une échelle du temps sur le plateau commun. Déplacer un cube coûtera 5 minutes (les ascenseur et autres tapis roulant font gagner du temps, en tout cas, ils ne coûtent rien).

On va donc assigner nos malades depuis les salles d’attentes aux modules idoines et notre staff aux endroits appropriés en essayant d’optimiser le temps et les placements.

Chaque chambre ne peut accueillir que 2 patients, 2 docteurs et autant d’infirmières que nécessaire.

Les plateaux personnels et au centre le plateau commun

La phase Business

Le médecin et le patient doivent avoir des couleurs qui correspondent pour que le soin soit efficace, sinon il faudra aussi une ou plusieurs infirmières (selon le niveau de compétence du médecin, on en reparlera plus tard).

Si le patient est soigné avec succès, le joueur obtient des revenus en fonction du type de pathologie et du niveau d’urgence (et +$2 pour chaque jardin adjacent à la chambre ! Et vous aviez pris le câble ?). Les patients traités s’en vont, les autres continuent d’attendre leur tour…mais leur cas empireront !

Les revenus en fonction des pathologies

Oui mais vous aurez aussi des dépenses ! Les salaires de votre personnel bien sûr, mais pas seulement. Utiliser le bloc opératoire par exemple, vous coûtera 3$ (vous aurez à payer 1$ pour son entretien, quoiqu’il arrive). Et enfin, si après tout ça, vous arrivez à sortir des bénéfices, alors vous pourrez les convertir en points de popularité (1 point de popularité vaut 3$).

La phase Administrative

C’est la maintenance du jeu, on avance le marqueur Tour, les médecins progressent, on défausse les infirmières non recrutées, les patients rouges meurent et vous perdez de la popularité, la routine quoi.

Les médecins progressent ? Oui, vous avez compris qu’il en existe de plusieurs couleurs. Mais il y a une hiérarchie là-dedans. Les docteurs (symbolisés par des gros cubes) peuvent être blancs, jaunes, oranges, puis rouges, et ils évoluent à condition qu’ils soient présents dans le Laboratoire de la clinique lors de cette phase Administrative.

Plus ils sont expérimentés, moins ils auront besoin de l’aide des infirmières pour réaliser les soins, quelque soit les pathologies auxquels ils seront confrontés.

Les étages de votre bâtiment, pour le moment vide

Et voilà !

Plus vous aurez des médecins qui auront évolué chez vous, plus vous marquerez des points en fin de partie. Les bâtiments vous permettront également de scorer, selon comment vous aurez organisé les secteurs.

Enfin, vous réglerez quelques douloureuses pénalités si vous n’avez pas soigné vos patients à temps, ou si vous avez perdu trop de temps à errer dans les couloirs à cause d’une mauvaise distribution des services.

Conclusion, nous avons ici un jeu d’optimisation exigeant et scrupuleusement thématique conçu avec passion pour 2 à 4 joueurs à partir de 14 ans. Si tout ça vous démange, allez voir un médecin n’oubliez pas la préco car il n’y en aura sûrement pas pour tout le monde !

>> La fiche du jeu

Un jeu de Alban Viard
Illustré par Sampo Sikiö
Auto-édité
Langue : Anglais (règles en français sur la fiche)

7 Commentaires

  1. Photo du profil de Jiba
    Jiba 12/10/2014
    Répondre

    Je suis sûr que mes collègues hospitaliers apprécieraient le thème « faites du fric sur le dos des patients »… le pire c’est qu’en lisant l’article je comprends qu’il peut être intéressant de ne pas s’occuper trop vite d’un patient pour que son état empire et qu’il rapporte plus (le cube rouge à 32 !). On n’est malheureusement pas si loin de la réalité avec la tarification à l’activité (T2A)…

    Je ne sais pas trop quoi penser de ce thème en fait… faut-il le voir comme une volonté de faire réfléchir les gens ou comme une victoire du business sur le monde de la santé (et celui des jeux, aussi !)…

  2. Photo du profil de Sha-Man
    Sha-Man 12/10/2014
    Répondre

    Je ne suis pas sur qu’il faille y voir un esprit « politisé » la dedans.

    plusieurs choses me viennent en tete : Y a-t-il de l’humour noir la dedans ? Seul l’auteur pourrait nous repondre.

    S’agit-il simplement de la traduction thematique du mecanisme de prise de risque pour obtenir plus de resultat, et cela sans arriere pensee ?

    Au final, malgre ce systeme, somme toute assez logique de risque lié a laisser l’etat d’un patient empirer et du coup de l’importance des moyens a deployer pour le traiter, la vraie question est « est ce que le jeu nous pousse a laisser les patients se degrader pour gagner ? ».

    Bref a tester pour se faire une idee.

     

  3. Photo du profil de Alban
    Alban 13/10/2014
    Répondre

    bah, c’est pas courant d’avoir un petit article sur un site français… Merci pour avoir ajouté la fiche du jeu …

    Oui je sais, c’est politiquement incorrect de laisser des patients trainer dans des cases d’un plateau, voir leurs cas se détériorer… 

    Mais jouer de cette façon est une possibilité, cela coute plus cher en tout de faire ca et est plus risqué. Rien ne vous empêche de Huer se comportement =:)
    Il est facile et peu cher de garder des médecins peu qualifiés et traiter des pelletées de patients blancs, maladies facilement traitables, sans aucun risque. C’est exactement ce que font les cliniques aujourd’hui en réalité, elles ne traitent que les pathologies rentables et laissent le service public traiter les maladies qui font perdre de l’argent avec un suivi stric et nécessaire hyper couteux…

    On m’a aussi reproché le fait que les médecins qui n’avaient pas soigné ou ceux qui avaient soigné était mis dans le meme panier, à savoir qu’il perdait une couleur de capacité (sauf ceux aux laboratoires).

    On pourra trouver aisement une justification thématiques pour me faire avoir tort ou raison, peu importe à la limite, ce ne sont que des cubes et une tentative de modélisation de la gestion, de la construction et du déplacement des patients dans un hopital. Il ne faut pas y voir plus que ca.

    Après, j’ai du adapter pour que ce soit jouable. OUI le jeu ne traite pas des dossiers des patients, du personnel qui fait le menage (quoique les staffs cubes roses pourraient y etre assimilé). On ne traite pas non plus de l’administration, il n’y a pas de DRH non plus =:)

    Mais la simulation est quand meme assez poussée .

    On développe plusieurs extensions:

    – Le dortoir permettra aux médecins de sortir de la CliniC pour aller se reposer (il y a des buildings vides ou neutres sur le plateau commun…) on ajoutera alors une nouvelle tuile.

    – La Cafétéria permettra aussi de sortir groupé avec des amis (docteurs, infirmières, staff) et aller se restaurer pour faire gagner quelque petits sous sous supplémentaires

    – Les Tapis roulans et ascenceurs sont actuellement gratuits en maintenance, pas dans une extension dans laquelle on pourra recruter des Janitors et aussi déplacer des disques gris « mal » construits » dans les premiers rounds afin d’optimiser ses déplacements

    – La pharmacie (le batiment le plus fun du jeu à mon avis) permettra aux infirmières d’acheter des gelules afin de traiter les patients, sans l’aide de médecins… Il y aura des VRAIS gelules (vides bien sur) dans cette extension.

    – Un cylindre noir permettra de construire des pilliers afin de débloquer certaines constructions un peu hasardeuses  et construire comme s’il y avait une tuile à l’étage en dessous.

    – Un dernier module spécialisé , appelé  » Centre de réadaptation », permettra de traiter des patients comme dans le jeu de base, mais au lieu de le défausser, il deviendra pour le tour suivant Blanc et pourra etre retraité une deuxieme fois…

    Bon voilà pour ce qu’on développe en ce moment… Bienvenue dans la vraie vie en fait =:)

  4. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 13/10/2014
    Répondre

    merci Monsieur Alban pour cette intervention et toutes ces infos !

  5. Photo du profil de Lordsavoy
    Lordsavoy 15/10/2014
    Répondre

    je trouve ça froid, terne, pas joli jolin bref pas engageant…je parle du matos…après le reste du coup moi ça me motive pas…

  6. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 15/10/2014
    Répondre

    Je ne vois pas ce qu’il y a de politiquement incorrect ici. L’hopital fonctionne de cette façon aujourd’hui, même en France.

    Je susi intrigué, mais le thème ne me branche pas outre mesure.

  7. Photo du profil de Lordsavoy
    Lordsavoy 15/10/2014
    Répondre

    Je vous invite tous à foncer voir Hippocrate au ciné, un film + vrai que nature ! 🙂

     

Laisser un commentaire