Barrage : Un jeu électrisant !

Barrage est une création de Simone Luciani et Tomaso Battista qui fut lancée sur kickstarter en fin d’année 2018. Cranio Creations, l’éditeur italien derrière le projet, annonçait livrer le jeu en 6 mois avec une exclusivité temporaire d’un semestre. Le jeu est en ce moment même livré avec 4 mois de retard, et sera présent à Essen malgré les promesses et l’éditeur reçoit un sacré tir de barrage si vous me permettez l’expression. Au-delà de ça, le jeu aura fait couler beaucoup d’eau d’encre. Quelques photos ont fuité avec un matériel pas à la hauteur créant la polémique. Mais qu’en est-il ? Les deux auteurs avaient annoncé travailler dessus depuis 3 ans… Faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain ?

BarrageEsploso-Base-2

Au fil de l’eau

Dans Barrage, nous sommes des nations qui allons construire des bâtiments hydroélectriques pour fabriquer de l’électricité, mais pour cela, il nous faudra des centrales électriques, ainsi que des « conduites » (nous on appelle ça des turbines) et bien entendu des barrages pour retenir l’eau. Tout cela dans le but de produire le plus d’énergie, mais aussi de réaliser des contrats qui vont nous offrir des bonus. 
En fin de manche le plus avancé sur la piste de production d’énergie gagne 6 points de victoire et chaque joueur pourra éventuellement scorer selon certaines conditions (mais nous y reviendrons).

Chaque manche se déroule de la même manière, en cinq phases. Après une classique phase de revenu, se déroule une phase d’actions où l’on va chacun notre tour placer nos 12 ouvriers. Enfin se joue une une phase où l’eau va descendre, en passant par un décompte d’énergie et une fin de manche où l’on peut marquer des points.

Le plateau central représente le terrain de jeu. Tout en haut nous avons les quatre sources d’où va s’écouler l’eau. Elle irrigue la montagne, puis la colline et enfin termine sa course folle dans les plaines. À nous d’arriver à retenir un maximum d’eau pour produire de l’énergie.

barrage-photo-plateau-jeu-

Les bâtiments que nous allons construire vont nous y aider : avec le barrage on retient l’eau, et le principe de l’élévation va pouvoir nous permette de retenir des « gouttes » de plus. La conduite est obligatoire pour produire de l’énergie, d’ailleurs on produira autant d’énergies que le niveau de conduite (de 1 à 5) multiplié par le nombre de gouttes présentes dans le barrage. Enfin pour faire cela, il nous faudra une centrale électrique reliée. On peut aussi utiliser les barrages neutres (si on a la conduite et la centrale reliée) mais c’est risqué car il se pourrait que l’on ne soit pas les seuls à le faire !

Une partie des actions se passe sur notre plateau personnel (ci-dessous) et nous allons construire des bâtiments en plaçant nos ouvriers dessus.

 

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (11)

 

On paye les ressources qui ne sont autres que des bétonnières et des excavatrices et on les place dans notre roue avec la tuile qui correspond au bâtiment. Puis on tourne d’un cran la roue : Les ressources ne sont pas dépensées, mais elles ne sont plus disponibles jusqu’à ce que la roue ait fait un tour complet. Le premier bâtiment nécessite deux ouvriers, le deuxième deux ouvriers, etc.

Dans ce jeu, la gestion de son stock de ressources est essentielle : on peut perdre du temps et de l’argent à aller chercher les ressources dont on a besoin ou optimiser la rotation de sa roue qui donne et reprend sur un cycle de 5 tours de jeu (pour un tour de roue complet). Heureusement, on a des moyens pour accélérer sa rotation (remplir un contrat, pose d’ouvrier…). 

 

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (2)

 

En plus de profiter de la capacité du bâtiment, en construisant on va pouvoir gagner des bonus immédiats et des revenus dans la phase idoine.

L’autre partie des actions est concurrentielle, elle se passe sur le plateau administration commun à tout le monde : on va pouvoir y acheter des ressources (bétonnières et excavatrices), prendre des contrats, activer la salle des turbines pour produire de l’énergie ou la salle des machines pour activer nos roues.
Les premiers à se placer peuvent bénéficier des meilleures actions, les autres vont devoir se contenter de ce qu’il reste ou payer et/ou utiliser plus d’ouvriers pour réaliser les actions. Et bien entendu, la gestion de l’argent est tendue.

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (1)

 

Ma fée électricité

Pour produire de l’électricité (parce que c’est tout de même le but du jeu), il nous faut un barrage, une conduite et une centrale électrique reliée. L’eau s’écoule à travers la conduite et termine dans un des bassins en-dessous, s’il y a un barrage elle s’arrête, sinon elle continue jusqu’à un autre barrage. Il faudra donc poser judicieusement ses bâtiments pour profiter des activations des autres joueurs. On peut utiliser la conduite d’un autre joueur (ne pas interpréter cette phrase) mais il recevra de l’argent et des points de victoire en échange ! 

 

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (4)

 

Dans l’exemple ci-dessus, le joueur rose produit de l’énergie sur son barrage en hauteur, la goutte d’eau va suivre le tuyau jaune et arriver en contrebas, comme le barrage contient déjà une goutte, celle-ci va passer par-dessus et aller dans le barrage du joueur noir.

Quand on produit de l’énergie, on peut réaliser un contrat et un unique contrat avec cette production, ceux-ci nous donnent des bonus comme des points de victoire, de l’argent, nous permettant de tourner notre roue d’action d’un ou plusieurs tours, etc. Vous comprenez que bien gérer ses contrats est indispensable.

 

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (7)

 

Mécanique des fluides

En fin de manche, l’eau des glaciers s’écoule après quoi, on réalise le décompte sur la piste d’énergie : les deux joueurs majoritaires reçoivent respectivement 6 et 2 points de victoire, et tous reçoivent un revenu en crédits selon leur avancée sur cette piste. 
Enfin, chaque joueur va marquer des points selon une condition (par exemple 4 points pour chaque centrale électrique).

De manche en manche il faudra produire de plus en plus pour marquer nos points de victoire car le jeu nous impose des seuils minimaux de production. Si on arrive pas à atteindre ces seuils, nos points seront minorés. Pas le choix, il va falloir se développer ! C’est une course à l’énergie et pas seulement pour gagner la majorité.

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (3)

 

Point matériel : de l’eau dans le gaz entre les joueurs et Cranio Créations

Le jeu a subi une véritable déferlante de commentaires négatifs pour son matériel de mauvaise qualité. En effet, certains joueurs ont reçu des roues complètement voilées (auraient-elles pris l’eau ? ^^). 

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (9)

En ce qui me concerne, peut-être que je m’en tire bien, car je n’ai pas noté de vrais soucis. Mais il est vrai qu’on frôle l’amateurisme, les tuiles que l’on place dans la roue sont trop fines et elles furent remplacées au dernier moment. Les roues d’actions sont mal pensées, en effet ils ont placé un petit rivet dessous pour faire tenir le mécanisme et sur une table plane il est probable que votre roue tourne sur elle-même. Certains ont corrigé cela en collant les tuiles trop fines sous les roues… Les gouttes d’eau ont aussi subi l’ire de certains joueurs. Elles font un peu cheap et ne sont pas faciles à prendre en main. Bilan, l’éditeur s’engage à remplacer les roues et les gouttes d’eau, mais n’a pas de modus operandi pour cela.

Sur le kickstarter on pouvait se lâcher et prendre pour 20€ de plus la boite collector : celle-ci comprend des pièces en métal (mais en moindre quantité qu’en version carton…) et surtout une carte en 3 dimensions. Celle-ci a aussi subi son lot de critiques. Cette carte 3D est faite de morceaux du plateau que l’on va clipser façon puzzle : au deuxième étage on placera au préalable une planche de carton blanc qui s’aimante pour matérialiser le dénivelé et au troisième étage, deux morceaux de carton. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus élégant, mais on s’y fait tout de même. Par contre, au démontage il vous faut prendre d’infinies précautions pour ne pas abîmer la structure. De plus, on va placer ces tuiles dans la boite collector, plus ou moins à plat, mais ne comptez pas prendre ce plateau dans votre boite de base (non ça ne rentre pas). Si vous voulez jouer en club avec, il faudra emporter les deux boites. No comment.

 

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (6)

 

Bilan : Je me jette à l’eau

Barrage est un gros jeu de stratégie, mais tout est logique, et l’explication va être relativement rapide, ce n’est pas un jeu qui se cache derrière un amas de micro-règles pour se donner des allures d’expert. Autrement dit, c’est de l’expert qui tâche, mais sans être une usine à gaz. 

Il présente une forte interaction, d’abord sur le plateau d’administration où il y aura une forte concurrence, mais aussi sur le plateau central où l’on comprend qu’il va falloir placer ses barrages de manière judicieuse pour récupérer l’eau des autres barrages situés en amont. Attention au début, il n’est pas aisé de comprendre la mécanique de l’eau et comment on peut embêter nos adversaires ou au contraire profiter de leurs actions.

On ne peut pas dire que le jeu soit fluide, gare à l’analyse paralysante ! En effet, il n’est pas rare que l’on regarde ce que vont faire les autres et que l’on réexamine nos choix. Est-ce que j’ai le temps de construire ce bâtiment avant d’activer la production ? Car bien sûr les bâtiments offrent des bonus, certains pour la phase de revenu, d’autres pour la production et il est plus intéressant de construire d’abord ses bâtiments avant de faire une production, mais pourra-t-on le faire ?

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (10)

 

Asymétrie et rejouabilité

On a pensé à la rejouabilité. Chaque personnage possède son pouvoir (ainsi Oscar Lafontaine le Français pourra, quand il aura construit sa 3e centrale électrique compléter un contrat en produisant 3 énergies de moins, Enrico Olivi l’Italien avance de 3 cases supplémentaires chaque fois qu’il produit de l’énergie). Chaque plateau société montre des bonus différents pour chaque bâtiment construit. De plus, à chaque partie on ajoute un directeur de société qui a lui-même sa capacité. La première partie on nous conseille une configuration précise pour chaque joueur. Pour les suivantes, on pourra les choisir ou bien encore les drafter : on place chaque plateau avec un directeur et un contrat de départ. Le premier joueur choisit et les autres font de même. 

 

Barrage_Jeux_de_societe_Ludovox (5)

 

On peut aussi ajouter un nouveau plateau : le Bureau des brevets qui va nous permettre d’acheter de nouvelles tuiles avancées avec des bonus assez puissants, presque trop pour certains.

Au final, si l’on oublie l’incurie de l’éditeur sur le matériel, Barrage s’avère un excellent jeu expert qui ne se livre pas sur la première partie. En effet si l’énergie est centrale, il existe plusieurs moyens de marquer des points, et il faut tenir compte de notre plateau, notre ingénieur et du placement des autres joueurs aussi. Utiliser les trois barrages neutres est intéressant, mais un peu risqué aussi car un autre joueur pourrait installer une centrale pour faire de même… De partie en partie on monte en niveau stratégique.

Pas de hasard ici, tout est connu à l’installation, à nous de nous en tirer du mieux que l’on peut. L’interaction mi-positive, mi-négative me fait penser à Brass, même si on va peut-être attendre un peu avant de le placer au même niveau que le chef d’œuvre de Martin Wallace. On va déjà tâcher d’écrire un Test en bonne et due forme avant cela !
En tout cas, il serait dommage que les joueurs passent à côté de ce Barrage surtout à cause des anicroches avec l’éditeur, gageons que cela ira mieux quand de l’eau aura coulé sous les ponts… 

Pub Tipeee grand format copie

9 Commentaires

  1. Ytrézius il y a 25 jours
    Répondre

    Le jeu à l’air top en effet malgré la gestion désastreuse et les promesses non tenues de CRANIO qui m’ont fait abandonner le KS à l’époque (j’avais pris la collector)…

    J’espère avoir l’occasion d’y jouer! (Peut être sur la version française d’Intrafin à venir).

    • Photo du profil de atom
      atom il y a 25 jours
      Répondre

      Au final on est quand même loin du scandale. Le matériel est plus que correct. Si les roues sont remplacées ainsi que les roues tout ira bien. Et je dis cela alors que j’ai des pions qui manquent, mais c’est un aléas. Je râlerais s’ils trainent à mes les envoyer. J’ai regardé hier la map 3D promise sur le kickstarter ils n’y a pas tromperie sur la marchandise. Personnellement j’ai pris le all in sans trop réfléchir un peu au dernier moment. La map 3D n’était pas l’argument, mais j’avais envie d’avoir la totale : tous les directeurs. J’étais plus à 20€ prés ^^ Ce serait à refaire je prendrais peut être pas la collector, mais bon pour 20€ je me sens pas floué non plus. Je regrette juste que la boite ne soit pas mieux pensée pour pouvoir accueillir cette carte en 3D.

  2. Photo du profil de chris06
    chris06 il y a 25 jours
    Répondre

    Super ce retour. Je serais curieux de savoir ce qu’apporte l’extension par rapport au jeu de base.

    Est ce que tu as joue avec ou sans et est ce qu’elle te parait dispensable?

    Merci

    • Photo du profil de atom
      atom il y a 25 jours
      Répondre

      Oui, nous avons joué sans l’extension. Déjà il y a fort à faire. La premiére partie nous l’avons joué avec le plateau bureau des brevets et je le regrette un peu car on l’a oublié presque toute la partie et au final c’est la dessus que c’est fait la différence (une tuile permettant de construire un type de bâtiments +3PV par bâtiments construit du même type). J’ai trouvé que le jeu se suffisait à lui même, en tout cas pour une premiére partie.

      Pour l’extension, j’ai lu les règles, au final ça ne semble pas compliquer le jeu. Cela rajoute un plateau avec des tuiles que l’on va pouvoir construire. En gros on peut placer une de nos maisons (un nouveau bâtiment) pour avoir une action supplémentaire, plutôt puissante, par exemple aller chercher des ressources dans la roue. On peut aussi (sur un autre plateau) vendre des ressources à un marché extérieur, mais ces ressources sont perdues donc à double tranchant, mais la aussi c’est assez puissant. Par exemple réaliser un contrat sans avoir produit l’énergie.

      Le gros problème c’est la place que tout cela va prendre car le nouveau plateau fait la taille de deux pages A4 et a titre personnel je vais devoir ruser pour le placer sur ma table. remarque, je dis ça mais je vais avoir le même problème pour Trickerion (à venir) et Anachrony (à venir).

      • Photo du profil de chris06
        chris06 il y a 24 jours
        Répondre

        Bon ben plus qu’a attendre la versino retail ou les reventes en occasion alors

        • christophe il y a 21 jours
          Répondre

          Sinon cote duree de partie on est sur combien a 4

  3. Photo du profil de 6gale
    6gale il y a 25 jours
    Répondre

    Tu l’as ton titre (y).

  4. Photo du profil de palferso
    palferso il y a 4 jours
    Répondre

    J’ai très envie de découvrir Barrage. Je n’en entends quasiment que du bien…

    Merci pour cet article.

    • Photo du profil de atom
      atom il y a 3 jours
      Répondre

      Merci 🙂

      Je pense qu’il devrait te plaire. Pour ma part nous en sommes à la 11e partie et je ne m’en lasse pas. Mon fils de 9 ans aime bien y jouer avec nous et ça tombe bien, car 3 joueurs c’est l’idéal comme beaucoup de jeux. Comme le jeu est simple, il arrive à élaborer une stratégie et s’amuser. Bon c’est un enfant donc il fait de la mono-stratégie, mais il s’amuse donc c’est l’essentiel. Je lui trouve de plus en plus de parallèle avec Brass, justement à cause de cette forte interaction dans le placement.  Et le jeu est relativement épuré.Je suis vraiment curieux d’avoir ton avis. Il faut que je mette l’article à jour pour parler de l’extension qui m’interroge un peu. Il y a des éléments que je trouve vraiment intéressants et d’autres un peu plus dispensables.

Laisser un commentaire