Après Five Tribes, voici Yamataï

La grande convention annuelle tenue par BGG s’est terminée et des retours ludiquement intéressants commencent à affluer depuis les Etats-Unis. Parmi eux, faisant la Une du site BGG, la présentation du prototype de Yamataï un jeu de placement qui ne passe pas inaperçu.

Pourquoi, me demanderez-vous ? Tout simplement parce qu’il s’agit là du futur Days of Wonder, signé Bruno Cathala qui avait déjà sorti Five Tribes chez eux avec le succès retentissant que l’on connait. Soulignons que monsieur Bruno travaille ici avec Marc Paquien dont c’est le premier jeu mais dont on devrait entendre parler bientôt. 

D’après W. Eric Martin (Monsieur BGG, pourrait-on dire), Yamataï a d’ailleurs tout du descendant spirituel de Five Tribes, par plusieurs aspects. Nous avons là-aussi un jeu où les joueurs vont constamment se battre pour l’ordre du tour, en tachant par exemple d’être dernier puis premier le tour suivant, afin de pouvoir réaliser certains placements particuliers sur le plateau de jeu. L’ordre du tour est décidé par des tuiles d’action que vous choisirez : plus l’action est puissante, plus son numéro est haut, plus vous jouerez dernier, ce qui rappelle Kingdomino du même auteur. 

yamatai

Le jeu en cours de partie, par W. Eric Martin (BGG) – Prototype –

 

D’autre part, les joueurs possèdent leurs bâtiments personnels mais tout le reste est partagé sur un plateau commun, et certains éléments sont construits collectivement. Chacun tâche continuellement de jauger qui pourra faire quoi ce tour avant de choisir ses propres actions. On essaie de se bloquer, de se couper l’herbe sous le pied, l’interaction est au rendez-vous. 

Autre point commun avec Five Tribes, le type d’édition bien sûr, avec ses gros éléments colorés en 3D et l’exotisme du thème à l’horizon : on quitte les sultanats de Naqala pour apprécier les torri d’un ancien royaume japonais, le pays du Yamataï. Voyage voyaage. 

Oh mon bateau

Le jeu comprend dix tuiles d’action numérotées, chacune montrant un ou plusieurs navires de couleur, et la plupart montrant une action spéciale. Vous mélangez ces tuiles, vous les placez sur une rangée, puis vous en révélez une de plus que le nombre de joueurs.

yamatai1

La partie est terminée – Crédits : BGG – Prototype –

 

Sur un tour, chaque joueur choisit une tuile, collecte les navires qui y sont représentés depuis la réserve, achète ou vend éventuellement un navire, puis place les navires sur le plateau. On ne peut pas se placer n’importe où : Le plateau du royaume de Yamataï montre cinq entrées, et vous devez commencer par un de ces points d’entrée, ou sur une place adjacente aux navires déjà sur le plateau, à condition que votre navire soit de la même couleur que celui déjà en place.

Après avoir posé vos esquifs, vous pouvez soit prétendre aux ressources colorées provenant des endroits touchés par vos nouveaux navires, soit construire un bâtiment sur un espace vide. Contrainte : L’espace où vous construisez doit avoir des navires de couleur autour de lui qui correspondent aux navires représentés sur l’une des tuiles de construction disponibles. Combo : Si vous construisez un bâtiment personnel qui est connecté à d’autres que vous possédez, vous recevez une somme d’argent égale au nombre de bâtiments.

Après avoir encaissé votre argent, vous pouvez acheter un spécialiste moyennant quelques ressources. Chaque spécialiste a sa capacité unique puissante. Quand une des conditions de fin de partie advient (quand un joueur pose sa dernière maison personnelle ou si une couleur de bateau est épuisée), on termine le tour puis on compte les points. Votre score dépendra alors de vos bâtiments construits, des spécialistes embauchés et de l’argent qu’il vous reste en main.

Days_of_wonder_logo

La version anglaise est à ce jour annoncée pour mai 2017, et il y a de fortes chances pour que la VF sorte simultanément [Mise à jour : voir avant ! Le jeu final sera jouable à Cannes. On pourra ainsi apprécier les visuels définitifs avec le matériel en bois]. 

 

  Yamataï 

Crédits photo News : http://dailyworkerplacement.com

Un jeu de Bruno Cathala, Marc Paquien
Edité par Days of wonder
Distribué par Asmodee
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 03-2017
De 2 à 4 joueurs

5 Commentaires

  1. Bruno Cathala 21/11/2016
    Répondre

    Coucou depuis l’aéroport en Frankfort, étape entre dallas et Genève.

    je viens de lire l’article, et me permets d’apporter deux précisions: le jeu sera sans doute disponible plus tôt en France (mars peut être) et sera de toute façon jouable en version définitive à Cannes.

    la version en photo est une version à moitié prototypale, à savoir que les bateaux sont ceux de catane, les maisons individuelles et batiments de prestige issus d’une imprimante 3D. Tout sera en bois, avec des decoupes spécifiques  à ce jeu. De même, si les illustrations des flottes et des spécialistes sont quasi définitive, le plateau en photo est mon vieux proto fait sous PowerPoint. Ça sera plus joli en vrai !

    enfin, les conditions de fin de partie décrites sont erronées. On ne décompte pas les points à chaque tour. Simplement le jeu s’arrête si un joueur pose sa dernière maison personnelle ou si une couleur de bateau vient à être épuisée.

    mais le mieux, c’est d’y jouer 😉

  2. Bruno Cathala 21/11/2016
    Répondre

    Autre précision d’importance: il s’agit d’un jeu conçu à 4 mains en compagnie de Marc Paquien. Il s’agira ici de son tout premier jeu (démarrer chez DOW il y a pire) mais il devrait voir deux autres de ses jeux être publiés en 2017… si les autres éditeurs sont à heure

  3. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 22/11/2016
    Répondre

    Voila une excellente nouvelle. J’ai trouvé Five Tribes trop chaotique a 4, mais j’aime beaucoup le système de sélection de Kingdomino…

    En bref, je suis intéressé, et c’est rare 🙂

     

    Si je puis me permettre, je suis vraiment très heureux de voir revenir sur le devant de la scène des jeux tactiques sur un grand plateau, pour faire concurrence au royaume des jeu de cartes a gogo.

    Je sens un petit coté Last will dans la selection de l’action, mais en plus variable/aléatoire. (ou les tuiles bateaux de KeyFlower)

    J’ai cependant peur du 2 a 4 joueurs indiqué qui me fait extrapoler que le jeu sera encore chaotique a 4…

Laisser un commentaire