Ankh : Gods oF Egypt : Joue comme un dieu

Ankh est la nouvelle création de Eric M. Lang. Le créateur de Blood Rage et de Rising Sun. Co-créateur avec Antoine Bauza de Victorian Masterminds. Eric M.Lang est d’ailleurs directeur créatif chez CMON, et met donc la main à l’œuvre pour le développement de tout ce qui sort. Dans une interview de nos confrères de Team Covenant, il disait même que CMON allait faire un peu moins de sorties, pour qu’elles soient et restes impactantes, en mettant l’accent sur les très gros jeux (« qu’on sait très bien faire chez nous », ajoute Lang), mais aussi sur les jeux passerelle, comme Gizmos ou Foodies (« pour contenter les joueurs qui arrivent et qui veulent aller plus loin que Carcassonne ou Catane« ).

Mais, donc, Ankh – Gods of Egypt (rien à voir avec un navet hollywoodien) viendra clore cette trilogie entamée de gros jeux de contrôle de territoire entamée avec Blood Rage (avec le succès que l’on connaît).

 

cover_ankh_news

Les dieux se déchaînent

Ankh nous propose cette fois d’incarner des dieux égyptiens. Nous allons construire des caravanes, invoquer des monstres et convertir des disciples. L’éditeur promet un jeu ou le hasard est limité à sa portion congrue, et un jeu au gameplay plus court que Blood Rage (et donc nécessairement plus court aussi que Rising Sun). À la louche, vu d’ici, nous dirions une grosse heure.

On ne change pas une équipe qui gagne, on la réunit. Vous retrouverez les illustrations de Adrian Smith, et les figurines sont désignées par Mike Mc Vey. On nous promet du grandiloquent, après tout on va incarner des dieux. Jugez plutôt. 

 

Ankh_Jeux_de_societe_Ludovox

 

Gardant l’ADN de sa série, Lang promet qu’Ankh défiera certaines lois, et que le jeu d’influence se fera beaucoup moins violemment que dans les volets précédents. Il admet à Team Covenant : « mon premier proto date de juste après Rising Sun. C’était bien, mais c’était seulement Rising Sun avec des pyramides. Sur les itérations d’après, mes idées allaient trop loin, j’en ai viré les trois quarts pour que le jeu ressemble à quelque chose. » Les idées en question ? Des frontières fluctuantes – tracées au cordeau, ou au feutre comme dans L’île au Trésor ? – et des dieux/joueurs qui pourront fusionner, s’allier durablement pour gagner ensemble, mais en ne tenant compte que du plus bas score. « Ça, ça change complètement les dynamiques de jeu ! » conclut Lang.

 

Ankh – Gods of Egypt est un jeu pour 2 à 5 joueurs. Il va être lancé sur kickstarter d’ici la fin de l’année. Il ne fait nul doute que nous en reparlerons ici dès que nous aurons de plus amples informations.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

2 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 06/08/2019
    Répondre

    J’espere pour eux que ca va envoyer du lourd. Parce que les dernieres productions battent de l’aile…

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 06/08/2019
      Répondre

      Surtout à la mesure des moyens déployés, oui ; parce qu’au final leurs prods coûtent toujours plus cher. Après, je pense que Rising Sun et Blood Rage apporteront leur aura à celui-ci.

Laisser un commentaire