► E.D.I.T.O. 10 habitudes positives qui pourraient changer votre vie (de gamer)

Pour cet édito, j’ai décidé de changer votre vie.

Aheum, enfin, oui bon, presque.

Il se trouve que le Time a récemment publié un article intitulé « 10 habitudes positives qui pourraient changer votre vie ».

Voici donc ma traduction de l’article… Repensé, détourné, remouliné, et adapté à la vie de gamer. 😉

1/ Trust Karma

Vous l’avez peut-être noté, il y a des cycles, oui oui, même chez les gamers. Parfois on va de looze en looze et parfois de win en win. Si vous notez vos parties jouées, vous vous rendrez peut-être compte qu’il y a, comme ça, des périodes où tout vous réussit, ou au contraire, quel que ce soit le jeu, vous finirez systématiquement bon dernier… 

J’ai connu moi-même une longue période de plusieurs mois où je finissais toujours deuxième, d’un point. Je dois avouer qu’une véritable frustration a fini par naître de cet état de fait qui en devenait prévisible. Pourtant je joue évidemment pas pour gagner hein, (cf passer un bon moment avec mes amis, approfondir ou découvrir un jeu toussa toussa), néanmoins l’automatisme du résultat, après plusieurs mois sans quasiment la moindre exception, a fini par devenir bloquant psychologiquement. J’en venais à être vouloir être n’importe où dans le score, plutôt que deuxième. Ou pas d’un seul point quoi ! Sérieux !

mode_sans_echec_01

Pourtant, quand j’ai lâché prise (c’est-à-dire quand j’ai arrêté d’y penser pour me concentrer sur mon karma positif –  évidemment), le cercle vicieux s’est brisé de lui-même. Depuis, je gagne tout ! Sans blague. Trust Karma.

 

2/ Volunteer

Ce jeune neveu qui aime les jeux vidéos et tripe bien sur le JCE Pokemon pourrait adorer Smash Up ou Battle Con non ? Vous pouvez toujours proposer de lui montrer vite fait à la prochaine réunion familiale… 😉

russell-la-haut-01

Ceci étant dit, pas la peine d’entrer en mode Evangélisation Permanente tout azimut. Les potes qui ont bien vu votre ludothèque mais jamais posé la moindre question dessus, par exemple, et bien, là, c’est peut-être pas la peine d’y aller en force.

Tout est question de juste milieu. À vous d’être volontaire pour faire découvrir quand vous sentez que le terrain est favorable – ou mieux, demandeur – sans rentrer dans la prédication continue qui vous fera passer pour un gros lourdaud bloqué et insistant.    

 

3/ Embrace your emotions 

Nous sommes faits pour ressentir joie, peur, tristesse, déception, jalousie, tout le spectre émotionnel. Acceptez vos émotions durant la partie, elles font de vous un être humain après tout ! Bien sûr, là, aussi, l’important étant de ne heurter personne et de trouver la voie du milieu. Cf, le point 8/ ci dessous. 

Vice-Versa--620x350

 

4/ Count your blessing. Every. single. day.

Qu’on pourrait traduire par “Mesurer votre bénédiction. Chaque jour qui passe. » Et oui, il y a toujours des joueurs qui n’ont pas la chance d’avoir ce que vous avez, alors c’est quoi tous ces jeux encore sous cello ou qui sortent jamais, franchement ? Allez, on n’est pas là pour accumuler des objets mais pour profiter de ce qu’ils peuvent nous faire vivre ! Alors sortez-moi ça des étagères, lisez-moi ces règles, au lieu de traîner des heures sur les sites de vente en ligne, tudieu !

 

5/ Cherish every moment with loved ones as if it was the last.

« Chérir chaque moment avec vos proches, comme si c’était le dernier ». Oui, c’est important de dire aux autres que vous les aimez, même quand vous leur avez détruit la civilisation qu’ils avaient mis 3h30 à développer. Les joueurs de tennis se serrent la main après le match, aussi violent fut-il, après tout. Allez gentlemans, soyons fairplay.

fair_play_thats_the_way2

6/ Judge less, accept more.

Ne soyez pas si prompt à juger les lidjaistes/kubipousseurs/ameristrasheurs (rayez la mention inutile). Chacun son style après tout, et il n’y a pas à hiérarchiser. La biodiversité du monde ludique est bonne pour la planète, croyez-moi, ils en parlent au Cop21.

Cop-ok-21

Je sais, on aime bien ranger les joueurs dans des petites cases, ça permet d’apposer une géographie sur les gens qui les rend plus faciles à cerner. Sauf que lorsque l’on sait que Grovast joue à des jeux d’ambiance, on se rend compte de la vacuité et de la facticité de ces frontières. Pour moi, c’est définitivement l’argument imparable.

 

7/ Meditate.

Ouch il est plus dur à transposer celui-ci ! Méditer. Oui, méditer, laisser défiler vos pensées comme des petits nuages dans votre tête, afin de faire le vide et baisser la pression artérielle. Ça ne peut que faire de vous un meilleur joueur !

Boire un verre d’eau avant d’écouter les règles aussi.

Et ne pas couper la parole à celui qui les explique. D’une certaine façon, oui, ça fera aussi de vous un meilleur joueur. (Je sais, des fois, on ne voit pas où il veut en venir, il semble s’y prendre à l’envers, mais justement, écoutez d’abord et sagement jusqu’au bout… « Les réponses viendront ».)   

Les réponses viendront 24

8/ Lists and more lists!

Haha facile celui-ci ! Les gamers sont des personnes qui adoôorent les listes, comme si c’était dans leur ADN. Ce doit être des gens organisés, je ne sais pas, mais ils aiment faire leur wish-list, la buzz-list, leur Top çi, leur Top ça, ou autres sélections par type, genre, année…

C’est peut-être pas si mal que ça leur soit naturel, vu le nombre de jeux existants et qui continuent de sortir… Bref, comme je vous le disais déjà ce matin, ne changez rien !

 

9/ Find an outlet to your emotions.

On a vu (3e point) qu’il fallait accepter nos émotions. C’est important aussi de leur laisser un chemin pour s’exprimer.

calimero_trop_injuste

Ceci dit, quand tous vos bons amis gamers vous surnomment Caliméro parce que vous pleurnichez systématiquement à la moindre interférence, il faudrait peut-être un peu moins accepter vos émotions et accepter un peu plus les règles du jeu ! C’est vrai quoi, si on vous laissait gagner sans rien faire, ça serait un peu insultant pour votre intelligence non ? En tout cas, croyez que ça serait insultant pour le jeu…

 

10/ Follow your heart but take your head with you. 

Il est joli celui-ci : « suivez votre coeur mais prenez votre tête avec vous. » Attention… Ça ne veut pas dire « prenez-vous la tête ». Non à l’analysis paralysis ! ! Si vous êtes du genre à réfléchir 20 minutes à chaque tour, forcez-vous à jouer un peu plus à l’instinct, vous serez peut-être surpris du résultat (en tout cas, vos adversaires apprécieront). Si c’est trop dur pour vous, je suggère une bonne cure de jeux de rapidité (même si vous trouvez ça pas bon, ça peut décoincer des choses). Matin, midi et soir pendant 12 jours, vous m’en direz des nouvelles. ;p

 

UP-review-v2

 

 

 

4 Commentaires

  1. Photo du profil de Angie
    Angie 09/12/2015
    Répondre

    J’aime beaucoup l’idée… Par contre Grovast et times up tu ne t’en est pas remise lol… J’ai bien ri

  2. Photo du profil de Nelijah
    Nelijah 09/12/2015
    Répondre

    Personnellement j’aime beaucoup ce genre d’article car je trouve que le jeu est un passe-temps mais pas que, c’est une superbe outil thérapeutique également. Beaucoup de tensions et de mal être peut ressortir pendant une partie de jeu, il m’est arrivé de m’engueuler méchamment avec des amis pendant un jeu alors qu’au final on était énervé si des aspects de la vie privée qui n’avaient, bien sûr, rien à voir avec la partie. On voit aussi des personnes très mauvaise perdante, ce qui cache peut-être quelque chose de plus profond. Il y a plein d’aspects du jeu qui aident vraiment à s’épanouir mais ce n’est pas quelque chose dont on parle facilement.

    Tu parles par exemple de méditation, cela peut paraître non pertinent mais selon moi, tout ceci est directement lié à la pratique du jeu. Une des premières choses qu’il faut apprendre lorsque l’on médite est de contrôler et améliorer sa concentration. Quand on joue, on doit rester concentrer des heures… Il y a sûrement d’autres parallèles que l’on peut faire avec des pratiques plus spirituelle. L’épanouissement de soi passe par le jeu.

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 09/12/2015
    Répondre

    En effet la méditation peut apporter beaucoup en général, et la concentration est un outils important pour ne serait ce qu’écouter les règles du jeu. Je suis bien d’accord avec toi sur le fait que le jeu est révélateur de la personnalité (et tous les travers que ça implique – ça mériterait un autre article!) et peut même servir d’outils thérapeutique, on l’a vu avec Dixit par exemple.

  4. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 09/12/2015
    Répondre

    bien employé, le point numéro 9 peut être une arme redoutable…

Laisser un commentaire