World of Warcraft: Wrath of the Lich King – A Pandemic System Board Game

 World of Warcraft: Wrath of the Lich King ou World of Warcraft: Wrath of the Lich King – A Pandemic System Board Game de son nom complet, propose un croisement étonnant entre le MMO de Blizzard et le hit de Matt Leacock. Comme quoi, il ne faut jamais dire jamais. 

 

 

Après le succès du cross-over Small World of Warcraft (notre article), WoW n’a pas dit son dernier mot sur nos tablées. Ce Wrath of the Lich King s’inspire plus précisément de l’extension du jeu PC du même nom. Chaque joueur y choisit un héros avec sa figurine en plastique et part combattre le Fléau avant d’affronter le roi-liche Arthas Menethil, chacun ayant ses propres capacités allant d’une armure supplémentaire à la capacité de se téléporter ou d’attaquer des espaces adjacents. 

 “Des forts, des temples, des champs de bataille et bien d’autres choses encore peuplent le plateau tandis que vous et vos compagnons héros traversez le paysage froid. En chemin, vous établirez des forteresses, accomplirez des quêtes et affronterez des légions de morts-vivants.” peut-on lire sur le pitch du jeu. 

 

Au fur et à mesure que le Fléau se développe, de nouveaux morts-vivants viendront peupler le plateau. Au lieu de devoir soigner quatre maladies, les joueurs doivent ici accomplir trois quêtes parmi neuf possibles, inspirées des donjons et instances de World of Warcraft. Une fois qu’ils ont atteint l’emplacement de la quête, les joueurs peuvent lancer des dés pour progresser le long d’une piste de symboles correspondants, chacun pouvant dépenser une carte de sa main pour avancer d’une case supplémentaire. Accomplissez ces quêtes pour vous équiper (gagner des montures, des objets, ou encore des cartes d’événements bénéfiques) et vous rapprocher de l’assaut final sur la citadelle de la Couronne de glace (l’instance de raid finale dans Wrath of the Lich King), où réside le roi-liche lui-même.

Pour le reste, le gameplay est construit sur l’ADN de Pandemic, les joueurs se déplaçant entre les lieux du continent d’Azeroth du Norfendre en dépensant des actions pour éliminer le Fléau, qui joue ici le rôle des cubes de maladie du jeu original. Les goules du Fléau et les abominations plus coriaces peuvent infliger des dégâts aux joueurs. À eux de lancer des dés et de dépenser des cartes d’attaque pour vaincre leurs ennemis, ou pour bloquer et se soigner en utilisant d’autres actions. 

 

 

World of Warcraft: Wrath of the Lich King, signé Justin Kemppainen, Alexandar Ortloff, et Michael Sanfilippo, est annoncé pour cet automne au prix de 59,99 $ aux États-Unis.
Avec le « A Pandemic System Board Game » on peut sans doute s’attendre à d’autres futures adaptations. Un Pandemic pour réunir les pierres d’infinité ou pour éliminer la menace qui gronde sur les terres du milieu ? Qui sait ! 

 

 

   

Laisser un commentaire