THE LAST OF US chez CMON

CMON est semble-t-il maintenant abonné aux adaptations de jeux vidéo. Souvenez-vous, ils avaient déjà pu établir un partenariat fort avec Sony Interactive dans le passé, qui avait amené Bloodborne et God of War sur vos tablées. Loin d’être révolu, ce partenariat va prochainement voir naître une nouvelle transposition vidéoludique, et pas n’importe laquelle. The Last of Us. 

visuel the last of us cmon

Parfois abrégée TLOU, The Last of Us est depuis 2013 un énorme best-seller avec plus de 20 millions d’exemplaires écoulés. Concocté par le studio Naughty Dog (connu pour Crash Bandicoot ou les Jak and Daxter, puis Uncharted), ce titre orienté action-aventure et survie, vous entraine dans un monde post-apo hostile, ravagé par une terrible pandémie (et le pire c’est que le scénario s’appuie sur une infection qui se veut relativement probable, scientifiquement parlant). Côté ambiance, on se situe quelque part entre The Walking Dead et Les fils de l’homme, avec un univers graphique qui fait mouche. Mais The Last of Us, c’est avant tout l’histoire d’un duo improbable auquel on s’attache profondément. 

the last of us

« The Last of Us est une série qui offre une expérience profonde et émotionnelle combinée à des sensations fortes et une excitation infinie » peut-on lire dans le communiqué de la maison CMON, bien consciente qu’elle détient là une grosse pépite qu’il faudra traiter avec soin. « En me rappelant l’impact que The Last of Us a eu sur moi lorsque je l’ai vécu pour la première fois il y a des années, puis en étant complètement abasourdi par la deuxième partie de The Last of Us, je savais que c’était une expérience narrative que nous voulions apporter à la table« , déclare Geoff Skinner, responsable des licences chez CMON.

Sans surprise, une belle émotion naît aussitôt sur la toile, mais on n’en saura pas plus sur le projet pour le moment, si ce n’est qu’il est déjà entré en phase de développement. L’équipe CMON parviendra-t-elle à nous faire vivre ce mélange de tension et de survie tout en nous plongeant dans une narration poignante, comme avec l’expérience originale ? Beau défi à relever, que nous suivrons de près !

   

2 Commentaires

  1. NicolaT 26/09/2020
    Répondre

    Je me souvient avoir lu une fois un commentaire fort juste, disant que le jeu de société essayait de plus en plus de se simuler du jeu vidéo, mais que c’était malheureusement peine perdu : on ne pourra jamais reproduire avec du matériel physique limité, la sensation et la profondeur d’un jeu vidéo aux ressources et à la profondeur illimitées. Au final, cela entraînait forcément de la frustration et de la déception.

  2. Photo du profil de Flemeth
    Flemeth 27/09/2020
    Répondre

    Débat intéressant. L’émotion naît elle d’un visuel que seul le jeu vidéo peut offrir par ses qualités techniques, ou par un imaginaire que seul le jds peut offrir par un visuel limité.

Laisser un commentaire