That Time You Killed Me, un jeu abstrait évolutif 

Après le rafraîchissant Village Pillage, Peter C. Hayward revient avec une idée de jeu abstrait pas piqué des vers. Vous et votre adversaire êtes des voyageurs temporels un peu exclusifs : mus par une rivalité dirons-nous disproportionnée, vous allez tenter de vous effacer mutuellement de l’histoire.

Votre objectif ? Prouver que vous êtes le seul véritable inventeur du voyage dans le temps. Vos moyens ? Utiliser votre invention pour débusquer votre ennemi juré dans le temps, et le dessouder avant qu’il ne fasse la même chose. Évidemment, comme votre Nemesis a disséminé de nombreuses copies de lui-même dans le temps, vous devrez peut-être accomplir ce geste funeste de nombreuses fois avant de réussir…  

 

That Time You Killed Me, un jeu abstrait évolutif 

That Time You Killed Me est donc un jeu abstrait sur le temps et le meurtre entre inventeurs (un sujet encore un peu tabou, disons-le) qui introduit de nouveaux scénarios avec des règles et du matériel au fur et à mesure des parties. 

Vous commencez par placer trois plateaux de jeu en ligne pour représenter le passé, le présent et le futur. Chaque joueur débute avec son pion joueur au même endroit sur chaque plateau, le joueur de départ ayant son jeton de focus dans le passé tandis que l’autre l’a dans le futur.

À votre tour, vous choisissez une seule copie de vous-même sur le plateau où se trouve votre jeton de focus, puis vous effectuez deux actions avec cette copie.
Les actions sont le déplacement vers un espace orthogonal adjacent, le voyage dans le temps vers le plateau suivant (les voyages du passé vers le futur ne sont pas autorisés), ou le voyage dans le temps vers le plateau précédent, en laissant une copie de vous-même à l’emplacement actuel. À la fin de votre tour, déplacez votre jeton de focus sur un autre plateau.

Selon les règles de base, vous assassinez une copie de votre adversaire en le poussant contre le mur du plateau de jeu (simple, efficace). Vous disposez d’un nombre limité de copies de vous-même en réserve et si vous tombé à court de copies, vous ne pouvez plus voyager dans le passé puisque vous ne pouvez pas laisser une copie de vous-même derrière vous… Logique. 

Si à votre tour, votre adversaire a des copies sur un seul plateau, vous gagnez votre place dans l’histoire (mais des mains sales) !

 

La boîte propose quatre chapitres de difficulté croissante, en débloquant plus de contenu à mesure que vous maîtrisez le jeu et l’assassinat dans le flux temporel. Les photos d’aperçu montrent plusieurs petites boîtes numérotées que les joueurs ouvriront dans leur progression en suivant un ordre établi, mais la maison d’édition, Pandasaurus, n’a pas donné de détails sur leur contenu. Les sessions sont courtes, entre 15 et 30 minutes. 

 

Difficile ici de ne pas souligner le travail de l’illustrateur, Jor Ros, vraiment original, à l’instar de la proposition. « Ros a fait un travail magnifique sur ce jeu », écrit l’éditeur Pandasaurus sur son site Web. « Cependant, la plupart des illustrations sont révélées au fur et à mesure que vous progressez dans le jeu, débloquant de nouveaux contenus dans le livre de règles, les boîtes, et… d’autres endroits. » À vous d’imaginer où (même si on a bien une petite idée). 

Aucune date de sortie n’a été précisée pour le moment mais on vous tiendra au courant dès qu’on en sait plus !

 

1 Commentaire

  1. Scezck 19/08/2021
    Répondre

    J’avoue être intrigué par ce jeu, il fait de belles promesses… à voir ce que cela donnera au final.

Laisser un commentaire