LE TEST DE AFTERMATH
Un jeu de Jerry Hawthorne
Illustré par Jimmy Xia, Trégis
Edité par Plaid Hat Games
Distribué par Asmodee
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2019-10
De 1 à 4 joueurs
Durée d'une partie entre 60 et 120 minutes

Thèmes : Animaux, Aventure
Mécanismes : Coopératif
Types de jeu : Jeu de plateau, Jeu livre
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 9
Configurations testées : 3 joueur(s)

Introduction

Aftermath est un peu l’après Mice and Mystics en post-apo. On incarne une colonie de rongeurs malins qui cherchent à survivre dans une ville sans humains, recouverte de mousse et pleine de déchets toxiques.
On jouera au cours d’une campagne, naviguant dans la ville sans pour autant devoir négliger notre abri, car il faudra nourrir les souriceaux et les protéger des chats ou des scorpions !

Ludochrono Serge !

Contexte

Nous avons joué la moitié de la campagne (interrompue pour cause de congés estivaux des membres du groupe de jeu), et les joueurs ont tous trouvé Aftermath un poil facile. Il faut dire que d'habitude, le groupe est plutôt du genre Gloomhaven ou Deep Madness...
Mais nous avons beaucoup apprécié certains aspects et finirons clairement la campagne tout bientôt !



ACCESSIBILITE DES REGLES
6,5
Clarté du livret de règles
Très mal organisé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Des points obscurs, exemples peu pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Points importants peu clairs
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Besoin de retour aux règles fréquents et difficiles

On va commencer par ce qui fâche (fort) : les règles. Je tremble de peur à chaque fois que j'ouvre un livret de règles Plaid Hat. Et Aftermath... refait le coup des règles mal fichues. Je ne m'attendais pas à grand-chose, j'ai quand même été déçu. Je ne vais pas dire qu'écrire un livret de règles est simple, loin de là, mais quand on est un éditeur en vue, et que l'on n'a eu que des mauvais retours sur les règles, on peut peut-être songer à prendre quelqu'un en externe, non ? J'ai certes vu pire, mais aujourd'hui, il y a tellement mieux... Bref difficile de se satisfaire de cette règle qui ne prend pas la peine de nous donner certaines infos très importantes (ou qui les laisse à l'interprétation).

QUALITE DU MATERIEL
17
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement bien pensé et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Effort important
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Très ergonomique. Agréable à manipuler
Qualité des illustrations
Travaillé


Le matériel, avec ses petites boîtes, ses figurines passées au lavis, ses rangements, est, ma foi, très agréable et fort joliment illustré.
La qualité des figurines n'est pas incroyable, certes, mais on s'en satisfera surtout si l'on ne souhaite pas les peindre. Notons la petite attention ergonomique des socles, qui ont leur importance en jeu pour repérer quel ennemi est lequel.
Question illustrations, tout le monde s'en est très bien sorti et l'univers graphique est aussi beau que vibrant et original. Le plateau est, comme dans Comanauts ou Histoires de Peluches, un livret qui s'avère parfois un peu petit, mais on apprécie fortement à la mise en place.

THEME
16,5
Objectifs du jeu clairs
On a envie de justifier ses choix thématiquement
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On a envie de raconter sa partie aux gens au club de jeu
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Pointu !

Le thème est certainement un des aspects les mieux réussis d'Aftermath: non seulement les souris sont attachantes, les objectifs clairs et parlants, mais également variés et souvent intéressants comme transporter cette bouteille d'eau sur les étagères, aller au temple de la nourriture (le distributeur de snacks), etc. L'abri a son histoire, les différents rongeurs aussi, mais le fond du fond (le pourquoi les animaux ont une conscience et le pourquoi les humains ont disparu) est un peu faible. On se prend plutôt à imaginer les relations entre les différents animaux de cet écosystème, à discerner les reste du monde d'avant bien changés, à réévaluer le monde façon souris, qu'à s'investir dans les bases de l'univers. Les caractères de chacun et chacune transparaissent dans le gameplay, et c'est plutôt agréable ! Le tout est d'ailleurs très bien servi par les illustrations et par l'écriture (même si j'aurais aimé un poil plus).

DUREE DE VIE
13
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Le jeu se structure en une campagne sans altération de matériel, avec une vingtaine de scénarios au menu (1 objectif principal + 1 objectif secondaire), vous pourrez donc revenir à votre jeu une fois l'aventure terminée. Lorsque l'objectif n'est pas réalisé, il s'agira simplement de le refaire... mais votre abri peut en pâtir ! En effet à chaque retour, si vous avez mis trop de temps, votre abri sera sous l'assaut de lézards, chats, oiseaux ou scorpions : vos souriceaux mourront peut-être si vous n'avez pas construit les bâtiments pour les sauvegarder... et faire prospérer sa colonie reste le but de la campagne.

Je doute que tout le monde ait envie de se refaire le jeu : finalement, la découverte de l'univers et de son fonctionnement mécanique sont plus importants que le simple gameplay.

 Les parties ont des objectifs qui diffèrent assez, surtout grâce au système de double objectifs, et au fait que certains lieux peuvent changer de sens au fur et à mesure de la partie.

Certaines escarmouches sont cependant très répétitive (la rue, Enjo) et on se serait bien passé de les refaire cinq ou six fois. 

MECANISMES
14
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction importante
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Aftermath s'avère souvent intéressant dans ses choix tactiques : quel ennemi prioriser, faut-il récupérer ces ressources sachant que le temps est précieux... On pensera souvent le jeu en termes de nécessité pour notre abri, et pas nécessairement seulement de besoin immédiat. Cette double lecture rend les phases d'exploration comme d'abri assez intéressantes. Même si certains ennemis deviennent vite triviaux avec des personnages ayant un peu progressé, il faut tout de même bien s'arrimer pour tout faire.

Autre chose qui pourrait être injuste mais qui est en fait bien vue : la narration vous donnera souvent de petits indices pour résoudre des situations, sur la façon optimale de procéder. Intéressant !



6,5
17
16,5
13
14


72%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 10/09/2020

Aftermath semble bénéficier de l'expérience acquise par Plaid Hat Games sur Comanauts et Histoires de Peluches (même auteur, même principe), sauf en ce qui concerne les règles, qui rendent l'accès au jeu vraiment hasardeux. Quelques autres soucis mineurs d'ergonomie entachent le jeu, notamment le plateau-livre parfois aux cases un peu petites, ou les passages narratifs qui obligent à se pencher sur le plateau, et qui sont un peu petits. Les règles restent en tout cas la principale zone d'ombre du jeu.

Le gameplay, quoi qu'un peu facile pour des joueurs aguerris qui apprécient les jeux tactiques, est intéressant et déploie très bien un univers plutôt joli et attrayant, même si le fond en soit reste un peu creux.
J'apprécie tout particulièrement les trouvailles faites pour personnaliser personnages, les lieux et les ambiances : le post-apo est travaillé de façon lumineuse et maline, pour mon plus grand plaisir.

Bref, de mon côté, c'est un oui !


  • L'univers attachant...
  • Bel ensemble mécanique/narratif
  • Matériellement beau

  • ... mais un peu creux.
  • La règle.
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%