bannière-finale-2_900p2881

TEMPORUM : VOYAGE TEMPOREL LUDIQUE RÉUSSI !

Temporum est le nouveau jeu du papa de Dominion (Donald X. Vaccarino) pour 2 à 5 joueurs de plus de 13 ans , édité en anglais chez Rio Grande Games et illustré par Alayna Lemmer.

Le site de Ludovox en parlait déjà ici (Interview de Donald X. Vaccarino) dès les premières annonces du jeu car l’arrivée d’un jeu de Mr Vaccarino est toujours suivie avec grande attention.

Le jeu fut donc présenté au grand public à la GenCon 2014 avec des premiers retours outre-atlantiques enthousiastes alors qu’il semble plutôt être passé inaperçu dans nos contrées. Même si aucune VF n’est prévue pour l’instant, le jeu mérite un éclairage car il m’a beaucoup plu : son format rapide, accompagné d’une mécanique simple dans un thème fort, devrait être en mesure de séduire la communauté ludique !

INTRO

Dès la découverte de la pochette du jeu, on plonge dans un univers qui est un peu étrange mais attirant avec de beaux monuments d’architecture de différentes époques et deux personnages sur le côté semblant nous inviter à rentrer dans leur monde intemporel !

villeEn effet, comme son nom l’indique, Temporum propose un voyage à travers le temps passé et futur pour changer son cours et prendre le contrôle de plusieurs ères.

Le but du jeu est de transporter la totalité de ses couronnes d’influence de l’âge I vers l’âge IV, déclenchant alors l’arrêt immédiat de la partie. Bon, cela ne vous dit rien pour l’instant mais patience, vous allez comprendre en lisant la suite !

Même s’il déploie un joli plateau, l’idée générale du jeu touche avant tout du placement avec combinaison, de cartes, dotée d’un effet course pour la fin de partie qui arrive très très vite, la victoire se jouant au tour près !

En effet, la durée d’une partie est annoncée à 35 minutes et ce fut effectivement grosso modo le temps de chacune de nos 2 parties à 4 joueurs. Et c’est l’une des grandes forces du jeu : on peut facilement enchainer une deuxième partie (voire une troisième pour les mordus) en mettant en place de nouvelles cartes lieux différentes qui renouvellent bien l’expérience du jeu  !

 

MATÉRIEL

Le jeu ne regorge pas de matériel pléthorique mais tout est fonctionnel, de bonne qualité avec de belles illustrations que j’apprécie et trouve personnellement très réussies. Le travail esthétique de Alayna Lemmer est à souligner et sert le thème à merveille.

Ballon dirigeableDans le détail, le jeu se compose des éléments matériels suivants :

  • un assez grand plateau joliment illustré
  • 48 cartes lieux classées en 4 âges dont 10 à disposer sur le plateau de jeu, avec des textes et effets divers
  • 2 x 30 cartes « joueur » disponible dans un paquet commun que l’on pioche à l’aveugle
  • 10 couronnes et 5 « meeples » personnage de 5 couleurs (dont 2 madames !)
  • 6 flèches marrons symbolisant les cours du temps courant (non, ce ne sont pas des crottes de chien!). Le choix de cette couleur sombre n’est d’ailleurs pas très judicieuse car pas très visible sur le plateau !
  • des jetons d’argent de différentes valeurs (1, 2, 5, 10) et différentes formes (rondes, rectangulaires)
  • le livret de règle court et concis (7 pages) est aéré, bien illustré et doté d’une FAQ conséquente décrivant précisément les cartes

 

Le jeu est an anglais mais rien de bien difficile : on comprend aisément le texte et les effets des cartes qui sont agréables à manipuler.

Mise en Place du plateau

Le plateau de jeu qui représente les différents lieux temporels. Les flèches marrons définissent l’évolution courante du temps et ne sont pas très visibles.

 

MISE EN PLACE

Les explications prennent moins de 10 minutes et la mise en place, à l’image du jeu, est simple et rapide :

  • on choisit un set de lieux (10 cartes différentes selon âge : des sets sont proposés en fin de règle, le mieux étant de commence avec le scénario pour les débutants) que l’on place sur le plateau
  • on définit un premier joueur (par exemple le dernier à avoir visionné « Retour vers le futur », « Les visiteurs » ou « l’effet papillon »…)
  • on met en place les flèches sur les zones les plus lumineuses pour définir le cours du temps
  • les joueurs placent toutes leurs couronnes sur l’age I sur la piste à sa couleur
  • les meeples des joueurs débutent tous sur le même lieu en age IV représentant notre présent

plateau avec explications

Puis on distribue :

  • 2 cartes « joueur » de départ délivrées de la pioche commune à chaque joueur
  • des pièces d’or sauf au 1er joueur, plus on est loin dans le tour, plus on reçoit de pièces en compensation, et l’argent,  c’est méga important dans ce jeu !

COMMENT QU’ON JOUE ?

A chaque tour, le joueur peut changer le cours de l’Histoire en parcourant les méandres de l’espace temps en se déplaçant pour visiter un lieu afin d’y jouer une carte, en piocher ou scorer pour asseoir son influence.

A noter qu’une carte lieu peut accueillir plusieurs joueurs et c’est même recommandé pour certains d’entre eux qui déclenchent des bonus en fonction du nombre de visiteurs présents !

Plateau en cours de partie

Partie en cours !

 

Le jeu est très fluide puisque chaque joueur effectue seulement l’une des actions suivantes à son tour (fini les combos et l’étalage de 15 cartes à la Dominion, c’est ici très épuré) :

  • déplacer la flèche du marqueur de temps se trouvant dessous nous (optionnel)
  • se déplacer sur un lieu en remontant ou avançant dans le temps pour y déclencher l’action associée : piocher des cartes, jouer une carte pour récupérer des sous (le nerf du jeu) et appliquer son effet ou « scorer ».

CartesJouer une carte sur un lieu approprié signifie récupérer sa valeur en argent, appliquer l’effet de la carte (si présent) plus celui de la carte du lieu visité, puis défausser la carte sauf s’il s’agit d’une carte bleue à effet permanent qui est alors disposée devant soi.

Certaines cartes entrainent des effets néfastes pour ses adversaires, d’autres sont bénéfiques pour tout le monde (comme l’oie d’or par exemple).

Une deuxième façon de jouer la carte est de visiter un lieu permettant d’inscrire des points en appliquant  le petit texte du dessous (sur fond violet) de la carte défaussée qui définit un ratio sous/couronnes. On paye ainsi des sous pour obtenir des points de déplacement de nos couronnes d’un âge vers un ou plusieurs autres plus avancés.

Faire passer une couronne d’un âge au suivant coûte un point de déplacement. Déplacer ses couronnes permet ainsi de tenter de devenir majoritaire sur un âge avancé pour bonifier certaines action lieux de l’âge en question.

Le contre effet logique est la perte de la majorité pour la zone horizontale de l’âge quitté : le dilemme est donc de bien veiller à déplacer ses couronnes selon les effets des cartes lieux que l’on planifie de visiter et non pas de foncer sur la piste (non, non on ne joue pas ici à Formula Dé avec nos couronnes !).

Cartes joueur

Présentations de quelques cartes à effet unique : les bijoux de la couronne permettent de défausser des cartes pour de l’or tandis que l’oie d’or profite à tous les joueurs !

 

On commence la partie avec seulement 2 cartes et notre main se diversifie  avec les cartes du paquet de cartes commun en réalisant l’action « piocher » offert par la visite de lieux spécifiques (sans y jouer ni défausser de cartes).

Les lieux de pioche sont donc cruciaux pour compléter sa main et obtenir plus de choix pour les tours suivants, mais cette action consomme un tour, donc attention vers la fin de partie ou piocher devient moins utile ! Ouh ouh j’avance mes couronnes…

Le gagnant est le premier joueur à rassembler toutes ses couronnes sur la case de l’age IV, mettant fin immédiatement à la partie.

Certaines cartes de couleur bleue ont un effet permanent et ne rapporte pas d’argent. Elles seront plutôt jouées en début de jeu si on a la chance d’en posséder dans sa main afin d’en profiter sur plusieurs tours.

Cartes bleues

Présentation de quelques cartes bleues ne rapportant pas d’argent mais donnant un effet permanent bien puissant !

 

Les cartes lieux du plateau de jeu représentent une avancée technologique, un évènement historique majeur ou un monde  virtuel que l’on visite pour déclencher l’action associée de pioche, de jouer une carte ou scorer.

Cartes lieux

Présentation de quelques cartes de type lieu de l’âge IV

DEUX PARTIES A 4 JOUEURS :

Notre première partie met en jeu les cartes lieux proposées par le set des débutants : il permet de comprendre facilement les rouages du jeu avec notamment la carte de scoring de l’age I  (Égypte ancienne) largement visitée !

L’interaction du jeu se situe principalement au niveau de la « course des couronnes » donnant les majorités par âge,  le changement de flèches symbolisant l’évolution du temps et déclenchant la téléportation de ses adversaires sur des lieux qui les empêcheront de se rendre ensuite dans des endroits trop lucratifs. Ce changement du cours du temps se doit aussi d’être bénéfique pour atteindre son prochain lieu de visite.

Les tours sont fluides, les temps d’attente courts car on peut réfléchir à l’optimisation de ses cartes en main et sa prochaine destination pendant le tour de nos adversaires.

La mise en place de notre deuxième partie introduit les cartes lieux du set nommé ‘Richesses » (une pièce de 2 ors est placée sur chaque lieu et sera récupérée par le premier visiteur) qui donne lieu à une expérience différente de la première partie mais tout aussi agréable !

Mise en place 2ème partie

Nous voilà prêt pour la 2ème partie !

 

Le hasard du jeu se concentre sur un seul élément mais de taille et non tempéré : les cartes piochées à l’aveugle du paquet commun ! Une « mauvaise pioche » pourrait donc engendrer une certaine frustration pour les plus malchanceux ou ceux qui voudraient tout contrôler, mais pas tant que cela, car toutes les cartes donnent un effet positif.

LES CLÉS DU JEU :

La gestion et la réflexion s’opèrent sur plusieurs niveaux et on ne s’ennuie pas :

  • FuturisteBien gérer son argent est primordial, que ce soit pour les obtenir avec des bonus ou les transformer en « scoring » en tentant de payer avec le ratio le plus faible possible.
  • Le séquencement de ses lieux visités et donc la gestion du cours du temps avec les flèches sont également importants pour optimiser ses actions et combinaisons associées : cette planification apporte un léger et agréable aspect tactique au jeu comme lors d’un jeu de placement d’ouvriers (mais ici sans concurrence sur le lieu)
  • La gestion de ses cartes est aussi l’une des clés du jeu
  • Avancer ses couronnes à bon escient en conservant ou obtenant des majorités temporaires est essentiel car cela octroie des petits bonus provenant des lieux qui s’avèrent bien utiles !

 

Fin de partie très proche

La fin de partie est proche : le joueur blanc a besoin de scorer plus que 4 couronnes pour l’emporter, le jaune 6, le vert 7 et le rouge 8.

 

BILAN :

TempleMalgré son format peu complexe et rapide, le jeu s’adresse tout de même à un public de joueurs passionnés de part son thème fort et particulier. La simplicité de sa mécanique pourrait, elle, attirer un public plus familial.

Le renouvellement des parties est assuré par les nombreuses cartes lieux classées par âge qui donnent ainsi un plateau modulaire : le jeu propose en fin de règles 5 sets différents pré-définis et leur tirage aléatoire devrait créer des scénarios inattendues demandant des stratégies différentes.

En revanche, le paquet de carte de la pioche commune manque de variété avec les cartes en doublon : dommage !

On devine que des extensions pourraient facilement y remédier en proposant de nouvelles cartes supplémentaires à jouer. Enrichir le jeu avec de nouvelles cartes lieux permettrait aussi de donner un second souffle à la mécanique !

En tout cas, le jeu est très plaisant, simple mais pas simpliste, dynamique et facilement sortable de sa ludothèque lorsqu’on n’a pas de longues heures de jeu disponibles devant soi !

Il comporte aussi un effet course inattendu et rafraichissant pour un jeu de cartes à placement et combo.

Les graphismes sont réussies avec de magnifiques illustrations de Alayna Lemmer collant bien au thème et la mécanique est équilibrée car chaque victoire survient sur le fil (constat confirmé sur les 2 parties jouées)  !

Plusieurs cartes

Présentation de quelques cartes

 

La configuration idéale du nombre de joueurs semble 4 mais cela devrait bien tourner aussi à 5 alors que le jeu devrait souffrir de manque d’interaction à 2.

GuerrierMalheureusement (comme trop souvent), on oublie rapidement le thème en cours de voyage… et c’est bien dommage car on se concentre plus sur la meilleure combo à réaliser à son tour plutôt que se plonger dans l’univers du jeu.

Vu que le thème est plutôt original et recherché, je conseillerais donc de forcer les joueurs à annoncer le nom de la carte jouée et du lieu visité (mais avec des cartes en anglais, ce n’est pas tout le temps évident pour tout le monde) car cette astuce permet vraiment d’améliorer alors l’immersion en faisant participer toute la tablée au voyage !

Un autre point négatif est le prix du jeu (un peu moins de 50 Euros / 30-50 US $) qui paraît excessif pour une production ludique de ce calibre : le matériel n’est pas non plus à foison : cet aspect financier a peut-être rebuté les acheteurs et freiné la diffusion du jeu en Europe !

Le drapeau des USA bien mis en avant sur la boîte est intriguant, surtout avec la devise « Made in US with Pride » : le logo change du « Made in China » mais cet excès de patriotisme est pompeux de la part de l’éditeur !

Je me mets alors à rêver d’une prochaine couverture arborant le drapeau français…(nous aussi on sait crier « Cocorico » !) mais je n’ai pas encore eu vent d’une potentielle traduction VF de la part d’un éditeur francophone qui remonterait le temps pour changer cette injustice ! Le jeu le mériterait largement, surtout à un prix plus accessible  !

SYNTHÈSE  :

Les +

  • Durée courte et facilement sortable de sa ludothèque
  • Dynamique
  • Simple mais pas simpliste
  • Thème fort et original (à ne pas oublier ! 🙂 )
  • Renouvellement des parties avec les cartes lieux

 

Les –

  • Prix
  • Manque de variété dans le paquet de cartes communes
  • Couleur trop sombre des flèches définissant le cours du temps courant

PLUS D’INFOS :

MapFiche du jeu sur le site Ludovox

Interview de Donald X. Vaccarino sur le site Ludovox

Vidéo de présentation du jeu en 3 minutes à la GenCon 2014 (certainement plus claire que cet article !) sur le site Ludovox

Le livret de règle est disponible au format pdf (en anglais) via la page du jeu sur le site Rio Grande Games.

 

age_of_ascensionLe site de l’illustratrice Alayna Lemmer vaut le détour avec des dessins magnifiques comme par exemple celui-ci qui aurait aussi bien pu être choisi pour la couverture du jeu (il s’agit en fait d’un jeu vidéo « on line » nommé « Age of Ascension ») !

Avis personnel :

  • Matériel : 4/5
  • Hasard: 3/5
  • Immersion: 4/5
  • Interaction: 3/5
  • Complexité : 2/5
  • Stratégie : 3/5

 

PS : une fois de plus, merci à ChrisE38 pour la découverte du jeu !

7 Commentaires

  1. Photo du profil de eolean
    eolean 22/12/2014
    Répondre

    Merci beaucoup pour cet article Zuton qui met un coup de projecteur sur ce jeu qui s’annonce intéressant !

  2. Photo du profil de Zuton
    Zuton 23/12/2014
    Répondre

    De rien Eolean, j’ai pris plaisir à écrire cet article car le jeu est bon et beau : du coup, j’ai grave envie d’y rejouer !

  3. Photo du profil de christ
    christ 13/01/2015
    Répondre

    bonjour,

    Sur DICE TOWER, aux USA , TOM VASEL analyse le jeu avec son collègue,

    j’ai regardé deux fois la vidéo et j’ai pas du tout envie d’y jouer !!!

     

    je pense que ce jeu n’est pas du tout intéressant et qu’il est pas du tout bon !!!!

    SAM HEALEY affirme que le thème cache une médiocrité du mécanisme et qu’il a peu de fun et de stratégies !!!

    avec tous les bons jeux qui sortent actuellement, je pense qu’on peut être exigeant dans ses choix,

    ludiquement votre

     

     

    christ roll the dices

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 13/01/2015
      Répondre

      Merci pour ton commentaire. En réaction, j’ai envie de dire « chacun son opinion 🙂 »  et peut-être devrais-tu l’essayer pour savoir vraiment ce que tu en penses ? J’ai énormément de respect pour Tom Vasel et son travail mais il a parfois tendance à avoir un avis extrêmement tranché (dans un sens comme dans l’autre). Après, question de goût.

      • Photo du profil de christ
        christ 17/01/2015
        Répondre

        Les sites de jeux de grandes qualités comme le votre m’aide en tant que gros joueur à faire une pré-sélection des jeux car il a tellement de jeux qui sortent , que l’on ne peut actuellement jouer à tout sinon , l’on y passerait ses journées .

        Ensuite , le prix des jeux varient entre 30 et 50 euros en moyenne et il est difficile de tout acheter pour pouvoir les essayer, les ludothèque et les asso aident beaucoup mais ils ne peuvent ausssi acheter tout ce qui sort !!! n’est-ce pas ?

         

        Je joue beaucoup et j’en suis arrivé à faire des pré-sélections en regardant non pas les avis des joueurs mais aussi les parties filmées des jeux , il y en a beaucoup aux USA .

         

        Tom Vasel est très améri-trash et parfois il fait quelques petites erreurs mais rarement .

        Son compère SAM est aussi un gros joueur et je pense que leurs avis sur le jeu est assez juste.

        Personnellement , je respecte beaucoup les créateurs et le travail fait par les entreprises pour nous offrir du beau jeu mais mais … parfois il y a des jeux merdiques ou tout simplement que le bien pensant de l’univers du jeu Français n’ose pas critiquer des jeux dont les auteurs sont connus .

        J’ai joué depuis chez un copain à TEMPORUM et ce jeu est vraiment mauvais !!!!

        Ne soyons pas trop jentils sur vos sites car sinon vous allez finir par décevoir ,

        Les américains sont plus réalistes que nous et tous les sites ludiques aux USA ont un comportement plus critiques vis à vis des jeux : DICE TOWER , RAHDO , et même les podcats de jeux comme HEAVY BOARDGAME critiques les jeux sans états d’âmes .

         

        Une fois , j’ai acheté un jeu ARTHUR et les MINIMOYS !! j’ai dépensé 30 euros et on y a même pas joué , une vraie catastrophe ludique !!!!!

        L’argument qu’il faudrait jouer aux jeux avant de critiquer est peu valable sinon pourquoi s’en reférer aux sites de jeux pour avoir une idée ????

        ex :  J’avais eu l’idée d’acheter FIVE TRIBES,  j’y ai joué à deux et c’était super bien , très grand jeu, ensuite j’ai analysé le jeu à 4 joueurs avant de l’acheter et d’y jouer en famille, je suis tombé sur l’article de GUS qui dit que le jeu est très chaotique à 4 !!! un jeu vaisselle selon ses dires !!!

        je suis d’accord avec lui mais si on regarde les commentaires des sites français , aucun n’osent faire une vraie critique du jeu car c’est CATHALA !!!!

         

         

        ludiquement votre

         

         

        christ roll the dices

        • Photo du profil de Zuton
          Zuton 17/01/2015
          Répondre

          Salut !

          Généraliser en disant que le jeu est « vraiment mauvais » suite aux avis des US et ta partie me semble un peu excessif et je contre-balance ton avis négatif en disant que tous les autres joueurs autour de notre table ont, de notre côté, bien apprécié le jeu. Tu as bien-sûr le droit de ne pas aimer le jeu, surtout après l’avoir testé, tous les goûts sont dans la nature.  Mais ton profil ludique ne fait-il peut-être pas partie des joueurs ciblés par ce jeu ?

          A combien de joueurs as-tu essayé le jeu ?

          Quels sont les points précis qui t’ont déplu et te font dire que le jeu est très mauvais ?

          Quels sont tes gouts ludiques ?

          Je ne pense pas avoir été « gentil » avec le jeu qui est loin d’être parfait (comme la plupart) mais tout de même agréable surtout pour son format rapide, en tentant de soulever aussi les points négatifs (prix trop élevé, manque de renouvellement, hasard de la pioche) pour rester objectif.

          Le but de mon article (et celui de 5 Tribes) n’est pas de faire vendre le jeu et de caresser les auteurs ou éditeurs dans le sens du poil (achetant moi-même les jeux, je suis libre dans mon jugement), mais de proposer un ressenti et une présentation aussi éclairée que possible.

          Personnellement, je n’attache pas d’importance à la notoriété de l’auteur en jugeant le jeu et seulement le jeu ! En effet, un auteur inconnu peut produire un excellent cru (exemple de Myrmès, même si je n’apprécie pas le thème) et un auteur réputé peut  d’autant plus facilement décevoir . Le cas de 5 Tribes est encore différent puisque je n’aime pas en général les jeux de Cathala avec en plus un Abyss hyper décevant cette année… sauf 5 Tribes ! Et je ne suis apparemment pas le seul à en juger les résultats des TT d’or 2014 basés sur la pratique du jeu et des avis de toute la communauté ludique (moyenne de 8.6 sur 10 avec 100 avis) ! Jouer à 5 Tribes est bien le seul endroit ou j’aime bien faire la « vaisselle » ! 🙂

          Pour Temporum, très très peu d’avis en France…un seul sur TT à ce jour qui semble, comment dire… excessif voir plus si c’est toi qui le le lis (9.5/10) ! Sur BGG, le score moyen des avis est de 6.8/10 pour 220 votants : pas si mal pour un jeu vraiment mauvais !

          Après, personne n’a la science ludique infuse et se renseigner auprès des autres sites par les vidéos et avis de différents types de joueur à l’appui est tout à fait pertinent (et rendu possible par les sites consacrés) pour se faire sa propre idée et passer ou non à l’achat.

          Je viens de visionner pour la première fois la vidéo de Tom Vasel et son acolyte qui présente rapidement en première partie le thème et les mécanismes du jeu qui sont basiques en effet mais donnant un jeu dynamique et court (30-40 minutes).

          La deuxième partie de la vidéo montre leur analyse et leur avis très mitigé puis très négatif en reportant que le jeu est :

          répétitif avec peu d’actions possible : oui mais fluide et rapide, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un jeu poids moyen voir petit jeu court (30-40 minutes), je me répète…
          statique : cela dépend des cartes lieux et du nombre de joueurs : j’ai des doutes qu’ils aient essayé toutes les configurations possibles et la vidéo ne mentionne pas les cartes bleues à effet permanent qui peuvent donner un léger aspect stratégique
          sans tension alors qu’ils admettent que la victoire se joue au tour près, comme énoncé dans l’article…
          sans fun : subjectif car cela dépend des joueurs et leur ressenti autour de la table mais un peu vrai si on concentre que sur les combos (voir point suivant et fin de l’article)
          sans réussir à transcender le thème du voyage dans le temps : ils admettent que c’est une chose difficile à travers un jeu de plateau, et c’est vrai. Mais comme énoncé dans l’article, si personne énonce ses cartes pour raconter son bout de l’histoire, la trame du jeu peut effectivement devenir plate au fil des tours… la mécanique prenant le pas sur le thème comme sur de nombreux autres bon jeux !
          avec des combos dépendantes de la pioche des cartes : oui, c’est exact et pointé dans l’article mais c’est vrai dans tellement de jeux dont la pioche de cartes à l’aveugle peut s’avérer frustrante ou jouissive : cf Bruges ou Deus ou plus généralement les jeux de deck-building : les puristes allergiques à l’aléatoire n’aiment guère ce hasard qui perso ne me dérange pas.
          oubliable : oui, tout comme beaucoup des dernières productions ludiques : difficile de se démarquer au milieu des innombrables sorties, mis encore une fois il faut prendre le jeu comme un jeu court et avec donc un prix bien trop cher.
          Ils s’en prennent même à la fin au design de la piste de score des couronnes sur le côté, achevant de casser le jeu sur une partie fonctionnelle et accessoire du jeu, en oubliant de stipuler que cette partie sert pour activer des effets de cartes lieux dans la zone de chaque âge selon un principe de majorité.

          Bref, je suis en accord avec eux sur quelques points soulevés mais pas sur les conclusions qu’ils en tirent ! J’ai comme l’impression qu’ils attendaient beaucoup (trop) du jeu et sont au final déçus. Tellement déçus qu’ils en perdent en objectivité. Oui, ce n’est pas le jeu de l’année, il est cher et on n’enchainera pas 5 parties de suite : il n’empêche que son format court est séduisant. A regarder la première partie de la vidéo, j’ai bien envie d’y rejouer ! Comme quoi, les avis peuvent diverger !

          Je mets ci-après le lien vers la vidéo afin que chacun se fasse sa propre opinion : http://www.eludique.com/actualites/videos/en/61414/miami-dice-episode-153-temporum?s=102 .

          PS : pour Arthur et les Minimoys, je confirme que le jeu est très décevant, même après son acquisition à un prix dérisoire dans une brocante !

          Bye

Laisser un commentaire