T’aar Taggle à la récré !

Taggle, le jeu qui vous donne une bonne occasion de l’ouvrir ! Tel est le slogan que porte l’une des faces de la petite boîte cubique. On devine immédiatement un jeu d’ambiance humoristique et léger, ce que confirment les autres faces, vendant le jeu comme un « générateur de répliques ». Oh oooh, l’Oulipo n’est pas loin ! Voyons tout ça d’un peu plus près…

Un petit jeu 100% recyclable qui tient dans une petite boîte

Ouvrons voir !

Les auteurs ont fait simple, puisque vous trouverez : 1 dé, 50 cartes « réflexions », 50 cartes « répliques » et 10 cartes « Taggle ». Et à dire vrai, on peut même assez bien se passer du dé et des cartes « Taggle ».

Concept espiègle

Taggle est clairement un jeu conçu pour se marrer, et il a donc le bon goût de ne pas être prise de tête question règles. Elles tiennent sur un fascicule de la dimension d’une feuille de papier toilette, et même comme ça elles sont quasiment superflues. On peut très bien s’en passer complètement et inventer ses propres règles.

Le concept de base restant fondamentalement celui-ci : un joueur lit une réflexion plus ou moins saugrenue inscrite sur une carte « réflexions », et il faut y répondre en choisissant l’une des quatre répliques inscrites sur la carte « répliques » qu’on a en main. Vu que les cartes « réflexions » et « répliques » ont bien sûr été tirées totalement au hasard, il y a assez peu de chances que l’une des répliques proposées colle parfaitement.

C’est bien sûr là que le jeu est drôle, car on est pris au dépourvu par des réponses surprenantes, tour à tour cyniques, ambiguës, hilarantes, poétiques ou complètement loufoques.

Règle principale

Chaque joueur reçoit deux cartes « Taggle » qui déterminent son degré de nimportequoitude et d’àcôtédelaplaquitude. Une carte est posée face visible vers le haut, mais recouverte par l’autre carte posée face visible vers le bas. La carte du dessus sera glissée au fur et à mesure d’un cran vers le bas au cours de la partie, à mesure que le joueur se prendra des « Taggle ! » jusqu’à avoir révélé complètement sa carte « Taggle », auquel cas la partie s’arrêtera pour tout le monde et on établira le classement.

Déjà quatre « Taggle ! » dans la face ?
Ça sent clairement le pâté…

 

Le premier à jouer est déterminé par le jet du dé et lit une réflexion différente à chacun des autres joueurs qui devront répondre avec l’une des réponses figurant sur leur carte « répliques ». Pour que le jeu puisse se déguster avec toute sa saveur, il importe bien sûr de répondre du tac au tac sans se donner un trop long temps de réflexion, et de lire sa réponse en y mettant le ton approprié. En effet, un bon « jeu d’acteur » peut souvent sauver bien des répliques hasardeuses et les faire paraître beaucoup plus appropriées ou amusantes qu’elles ne le sont à la base.

reflexion

Va pour la réflexion n°1, voyons ce qu’ils vont répondre…

Tiens ! La réplique n°6 peut fournir une réponse capillotractée mais marrante !

 

Parmi les réponses fournies, le « conteur » choisit celle qui l’a le moins convaincu (ou amusé) et dit « Taggle ! » au joueur qui l’a donnée. Celui-ci descend alors d’un cran sa carte « Taggle » du dessus. Si l’un des joueurs a pris six « Taggle ! », sa carte du dessous est entièrement révélée et la partie s’arrête. On compare alors le nombre de « Taggle ! » reçu par chacun et celui qui en a le moins a gagné.

Sinon on continue avec un nouveau conteur, et ainsi de suite jusqu’à ce que chacun ait été trois fois conteur ou qu’un joueur ait pris six « Taggle ! ».

Nota bene : on doit garder sa carte « répliques » en main tant qu’on n’a pas donné toutes les réponses figurant dessus. À chaque fois qu’on tire une nouvelle carte « répliques », on sait donc qu’on va devoir tenir avec celle-ci les quatre prochains tours (hors ceux où on sera conteur). Il est donc judicieux d’essayer de se débarrasser en priorité des répliques les plus dures à caser pour réduire le risque de se retrouver coincé avec et d’écoper d’un « Taggle ! ».

Punaise, elle va être compliquée à caser celle-là !!!

Autres options

L’auteur propose également une règle alternative faisant intervenir le hasard lors de la pioche d’une carte « réflexions » ou « répliques » au moyen d’un jet de dé.

À noter qu’une carte « réflexions » comporte deux réflexions, l’une portant le numéro 1 et l’autre le numéro 2, et qu’une carte « répliques » comporte quatre répliques numérotées de 3 à 6. Même si le fascicule ne fait aucun commentaire à ce sujet, on est donc implicitement invité à inventer et expérimenter des règles encore plus chaotiques faisant intervenir un tirage aléatoire de réflexions et de répliques au moyen du dé. Cette flexibilité et l’aspect peu directif des règles écrites est indéniablement un plus, puisqu’il permet de s’approprier le jeu et de l’adapter ou de le réinventer à sa sauce. Ce qui compte, c’est les phrases, et elles sont drôles.

Variante : faire correspondre chaque face du dé à une réplique et tirer une réponse complètement au hasard !

 

Autre variante : le conteur lit tour à tour la même réflexion à chacun des joueurs. Les réponses peuvent donc être comparées en fonction de leur pertinence par rapport à une même phrase de départ.

C’est pour tout le monde ?

Avec de telles règles, on pourrait se demander « Est-ce que ça marche ? ». Bien sûr que ça marche ! Ce jeu est même diablement efficace et fait un carton lors des apéros et soirées. Ceux qui connaissent déjà sont impatients et le réclament. Les autres, potentiellement suspicieux vis-à-vis du titre, sont rapidement conquis car la simplicité extrême du jeu empêche le moindre temps mort dû à une trop longue mise en place ou explication des règles. Du coup on démarre aussitôt dans le jeu et son aspect très divertissant est révélé dès les premières secondes, ce qui permet d’emporter rapidement l’adhésion des sceptiques.

Néanmoins quelques mises en garde s’imposent…

Le jeu connaît généralement un vif succès… à condition de le proposer aux bonnes personnes ! C’est-à-dire à peu près tout le monde en général, avec une évidente prédilection pour les personnes qui ont de l’humour et aiment rigoler, ne sont pas prise de tête, et qui de préférence ne dédaigneront pas cabotiner en se livrant à une lecture expressive de leurs réflexions et répliques pour la plus grande joie des autres joueurs.

En rouge et nouâââr… ♫

 

Par élimination, on en déduit assez aisément le style de personne auquel il peut être hasardeux voire franchement risqué de proposer Taggle :

  • Toute personne un peu vieille école qui serait scandalisée de façon rédhibitoire dès l’énoncé du nom du jeu à voix haute.

  • Toute personne mal à l’aise à l’oral, car l’intérêt des phrases vient souvent de leur interprétation.

  • Toute personne trop susceptible, chatouilleuse, ou qui prend un peu tout au premier degré. Cette mise en garde est particulièrement importante car certaines répliques peuvent être cinglantes ou suggérer plus ou moins clairement des sous-entendus sexuels (qui deviennent tout à fait explicites dans l’extension Taggle d’amour). On peut être surpris de voir une de ses connaissances prendre pour argent comptant de telles répliques et fusiller du regard son interlocuteur en se croyant attaquée personnellement. EH OH ! CE N’EST QU’UN JEU, C’EST POUR DE RIRE ! N’empêche, au pire une telle situation pourrait vous plomber l’ambiance, vexer des potes ou fâcher des couples ! (Dans ce cas, envisagez tout de même de changer d’amis ! ;-)).

  • Les enfants, en raison des connotations sexuelles de certaines répliques mais aussi d’autres associations d’idées et références culturelles qu’ils seraient incapables de saisir. Le jeu s’adresse manifestement aux adultes, même s’il reste tout à fait jouable dès 15 ans, plus ou moins.

« Je ne comprends pas les hommes.
– J’adore la manière que tu as de parler de moi à demi-mot… »

 

Conclusion

Taggle est un petit jeu d’ambiance qui ne se prend pas du tout au sérieux et qui animera vos soirées de bons moments de franche rigolade, voire de fous rires.

Ses principaux atouts :

  • Un concept aussi génial que simplissime qui fait la part belle à la communication.

  • Des règles qui tiennent en trois mots et qu’on n’est même pas obligés de suivre pour s’amuser.

  • Beaucoup d’humour et un côté partiellement chaotique très réjouissant.

  • Même si la boîte annonce 5 joueurs maxi, on peut sans problème jouer jusqu’à une petite dizaine de joueurs.

  • On peut arrêter quand on veut, intégrer de nouveaux joueurs en cours de partie…

Ses principaux défauts :

  • On ne peut pas y jouer avec n’importe qui : éviter les personnes prudes, susceptibles, premier degré, farouches, bien pensantes et prise de tête en tout genre ! Et ce n’est définitivement pas pour les plus jeunes.

  • Comme tout jeu basé sur un nombre fini de possibilités, malgré la quantité de combinaisons possibles on finit au bout d’un certain nombre de parties par connaître les réflexions et les répliques par cœur, on ne s’amuse plus autant. Il ne faut donc pas l’utiliser trop intensivement ni trop souvent avec les mêmes joueurs.

taggle-image-48209-grande

>> Taggle, la Fiche de jeu

>> Taggle d’amour

Un jeu de Fabien Bleuze, Yves Hirschfeld
Edité par ledroitdeperdre.com
Langue et traductions : Français
De 2 à 80 joueurs
A partir de 16 ans
Durée moyenne d’une partie : 15 minutes
Dispo pour environ 20€

   

4 Commentaires

  1. eolean 03/05/2015
    Répondre

    Bravo pour ce Just Played ! Je dois avouer que bien que n’étant pas un fan inconditionnel du jeu, on se l’est procuré car on s’y amuse beaucoup en famille !

    On joue sans le comptage du point, on a juste une personne qui pioche une question et il la pose à tout le monde un par un, c’est souvent très drôle. Alors que beaucoup ne sont pas joueur, on me l’a déjà réclamé plusieurs fois ! 🙂

  2. atom 03/05/2015
    Répondre

    Jamais joué au jeu, pas trop mon genre de jeu, et en même temps a l’association quand il y a des gens qui y jouent, il se marrent tellement, que ça commençais a piquer ma curiosité. Ton Just Played, exacerbe cette curiosité, c’est clair faut que j’essaye ce jeu.
    Marrant quand on pense que l’auteur a fait Ambition, un vieux jeu sur le marché, l’offre la demande. un si grand écart.

  3. Shanouillette 03/05/2015
    Répondre

    C’est sur qu’il y a des répliques qui selon le contexte sont à mourir de rire. Ça vaut le coup de l’essayer entre bons amis !

  4. Djinn42 06/05/2015
    Répondre

    Excellent jeu. Je l’ai offert à une amie et on a fait une partie à deux (ho ça va, hein) et c’était vraiment sympa (c’est bon, oui ?).

Laisser un commentaire