Sponsio : Le lanniste s’terre

Sponsio est un jeu de plis édité en France par la fée Pixie Games. Il s’agit d’une création de József Dorsonczky (Hack trick) avec des illustrations par Niki Czank. Ce jeu de plis (comme la belote, le rami, etc) a la spécificité de comporter une phase de pari. D’ailleurs, sponsio signifie « pari » en latin.

Sponsio_jeux_de_societe_ludovox (1)

Le Laniste s’ terre

Les lanistes sont des maîtres de gladiateurs, ils entraînent les combattants, les échangent, les vendent et parient sur leurs victoires ou leur défaites. Vous êtes un laniste et la victoire est à vous si vous avez plus de 30 pièces sur votre plateau de jeu, ou si vous réussissez à gagner 9 paris d’affilée. Il est également possible qu’aucune de ces conditions ne soit atteinte, dans ce cas, la partie s’arrête à l’issue du 5e tour.

Entrez dans l’arène…

Chaque joueur commence avec son propre plateau, son marqueur de pari positionné sur la zone de départ ainsi que 10 sesterces et ses 4 jetons de pari.

Sponsio_jeux_de_societe_ludovox (2)

Ensuite, on place les ticket de pari.

Le jeu se joue en plusieurs manches et chacune d’entre elles se déroule en 3 phases :

  • Phase de pari
  • Phase de pli
  • Phase de score

 

On distribue 8 cartes à chaque joueur et les 4 dernières (lors d’une partie à 4 joueurs) sont placées face visibles. On appelle cela le talon.

Sponsio_jeux_de_societe_ludovox (2)

On parie… ?!

En phase de pari, 3 choix s’offrent à nous lorsque c’est à notre tour de jouer :

On peut placer un pari, prendre un jeton ou échanger une carte de sa main avec une du talon.

Quand on fait un pari, on prend un ticket que l’on place à gauche de son plateau, on paye 1 pièce et on place une carte face visible de l’autre côté (droite) de son plateau.

On peut parier sur le nombre de plis que l’on fera, ou sur le nombre de cartes d’une couleur que l’on aura à la fin de la manche dans nos plis remportés. On peut aussi parier sur l’échec d’un pari adverse ou encore si l’on va faire (ou non) le dernier pli.

Sponsio_jeux_de_societe_ludovox (4)

Ci-dessus, j’ai parié qu’à la fin de la manche, il y aurait dans mes plis de 1 à 3 cartes rouges. Si j’en ai plus, je rate mon pari. J’ai aussi parié que je ferais le dernier pli.


Ça fout les jetons !


Une autre possibilité est de prendre un des jetons disponibles. Le
jeton combat permet de commencer la partie en phase de plis mais il faut indiquer avec quelle carte on va commencer, le jeton modificateur donne la possibilité de changer un pari (sauf si un joueur a parié contre ce pari). Le jeton 3 pièces permet de placer 3 de nos pièces dessus, mais nous y reviendrons lorsque nous expliquerons la phase de score. Enfin, le jeton double pari permet de doubler la mise d’un pari.

Sponsio_jeux_de_societe_ludovox (3)

Chacun à notre tour, nous plaçons donc nos paris, mais nous pouvons aussi passer. Si l’on n’a pas placé de pari, alors on joue le rôle du traître et on gagne ainsi des pièces pour chaque pari que les joueurs adverses ratent. Si tous les paris adverses sont réussis, on perdra par contre 4 pièces.


Entrons dans l’arène : phase de Plis

Comme à la belote, on doit jouer une carte de la couleur demandée, si on n’a pas la couleur demandée, on joue ce que l’on souhaite. Celui qui gagne le pli relance à la couleur voulue, jusqu’à ce que tout le monde ait joué toutes ses cartes.

Sponsio_jeux_de_societe_ludovox (5)

Passons à la phase de score

Pour chaque joueur, on vérifie qui a réussi ses paris et qui les a ratés. Pour chaque pari réussi, on place le nombre de pièces gagnées sur le ticket puis on déplace son marqueur pari sur son plateau. Si on perd un pari, le marqueur redescend tout en bas.

Dans l’ordre du tour, on peut décider si l’on redescend notre marqueur pari pour gagner des pièces (Photos plateau marqueur) ou si l’on reste en position. Le joueur qui a gagné le plus de pièces sur cette manche gagne 2 pièces supplémentaires.

C’est ici que le jeton 3 pièces intervient puisque l’on aura placé 3 pièces dessus, pièces qui peuvent faire la différence.

 

Conclusion : je pense donc je plis

Je ne suis pas le joueur idéal pour les jeux de plis : j’ai mangé de la belote avec mes parents et grands-parents quand j’étais enfant. J’ai toujours reproché à la belote la grande part de chance nécessaire à la victoire (oui, je sais, c’est un jeu de plis…). J’ai eu l’occasion d’essayer différents jeux de plis, de Niet à Primiera en passant par Skull King et j’ai toujours apprécié la présence d’une dimension supplémentaire, vous savez, le « petit truc en plus ».

Ici, la phase de paris donne une tension particulière car on sait ce que l’on a en main, on connait les 4 cartes du talon, et plus les joueurs placent des paris, plus l’on obtient d’informations. Même avec une mauvaise main, on peut donc faire quelque chose. En échangeant une carte du talon, on peut faire capoter un pari adverse. On peut également changer un pari avec le jeton idoine.

Le jeu est tendu car même mal parti, on peut tenter le diable. Dans une de nos parties, ma femme allait gagner et avait besoin d’une dernière pièce pour gagner la partie, j’ai donc tenté le tout pour le tout pour essayer de passer devant en essayant de parier contre, et de placer un max de paris, voire même en doubler un et de faire rater un de ses paris. Bon j’ai joué comme un manche lui offrant une victoire amplement méritée. Mais j’aurais pu réussir mon hold-up, si j’avais mieux calculé, ou si je l’avais poussée à la faute mais elle n’est pas tombée dans le piège.

Sponsio a une saveur intéressante, du pari du bluff, du calcul. Pour ceux qui aiment les jeux de plis dans lesquels il faut savoir s’adapter et réfléchir, c’est du tout bon. Par contre, c’est un peu moins fluide qu’une belote. À vous de jouer !

 

Tous les articles d’Atom ici

Vous aimez les jeux de cartes ? Skull King, se creuser le crâne sur les jeux de plis par Damien 

Vous aimez les enchères ? Biblios : le péché de l’enchère par Umberling 

 

Sponzio la fiche de jeu

Un jeu de József Dorsonczky
Edité par Mind Fitness GamesPixie Games
Distribué par Pixie Games
Langue et traductions : Anglais, Autre, Français
Date de sortie : 12-2016
De 3 à 4 joueurs 
A partir de 10 ans 
Durée moyenne d’une partie : 40 minutes 

2 Commentaires

  1. morlockbob 08/08/2017
    Répondre

    toujours pas essayé, toujours tenté, mais je vais attendre que quelqu’un le sorte de sa besace

  2. Damien Andre 12/08/2017
    Répondre

    Essayé à Cannes, cette année. Premier jeu d’une longue série de déceptions. Remarquez, je m’en souviens, alors que d’autres pas du tout. J’aime beaucoup les jeux de cartes, et pour une fois qu’un était assez hype pour que le groupe accepte d’y jouer, j’étais enthousiaste. J’ai buté, sur le thème, inutile et moche. Ensuite, l’éditeur qui l’a ramené en France l’a bien laissé dans son jus, c’est à dire bien moche, aussi raté que le Gladiatori de Giochix. Et puis la mécanique est totalement boursouflée, avec plein de rajouts inutiles: d’autres jeux de levées — ce n »est pas un jeu de plis, stricto sensu, car le quantitatif (points des plis, comme à la coinche) compte moins que le qualitatif (nombre et nature, comme à Wizard) — font beaucoup mieux avec une économie de moyens. Les sept sceaux, Wizard, Skull King, etc.  Pas mauvais, mais surnuméraire selon moi.

Laisser un commentaire