Marvel United – Des Avengers petits mais costauds !

Qui n’a pas entendu parler de la campagne Kickstarter Marvel United, ce jeu coopératif pour 1 à 4 joueurs avec ses figurines « so cute » ? En s’attaquant à la licence Marvel en collaboration avec Spin Master en février 2020, grâce à deux auteurs chevronnés (Andrea Chiarvesio & Eric M. Lang) la compagnie CMON atteint des sommets avec pas loin de 3 millions de dollars engagés par un peu plus de 21 000 contributeurs. Rien que ça !

Fort de ce succès, on le trouve déjà dans certaines grandes surfaces spécialisés (GSS) aux USA, par exemple à moins de 30 $ chez Walmart (attendez, j’ai cité Walmart ?) ! C’est confirmé, une version Française est prévue pour la fin du mois, déjà visible sur les sites de vente en ligne et même sur certaines GSS françaises.

Si cette boite s’adressait a priori aux amateurs de figurines et de la licence Marvel, qu’en est-il du reste du public ? Est-ce que ce jeu a de quoi faire vibrer les joueurs que nous sommes ? C’est ce que je vous propose de voir tout de suite !

 

Marvel_united_01

 

Du matériel au poil

Comme la tradition le veut pour une bonne partie des projets Kickstarter, Marvel United s’inscrit dans la lignée des jeux à « débauche » matérielle. Si la boite de base reste tout à fait raisonnable en termes de contenu (quelques 7 Héros, 3 Vilains, environ 120 cartes), les backers du pledge Infinity à 90 $ s’apprêtent à recevoir parmi les stretch goals et exclusivités KS quelques 37 Héros et 14 Vilains supplémentaires, avec leurs decks respectifs !

 

Marvel_united_fig

Les figurines sont une franche réussite

 

Le rangement et l’esthétisme sont irréprochables et à la hauteur des grands projets de CMON, avec un savoir-faire de pointe. Le thermoformage est optimisé, dans le souci du détail. Les illustrations des fiches et cartes cartes sans bords perdus ont un design sobre mais propre et sympathique, signé Édouard Guiton (Zombicide, Massive Darkness). La plupart des plateaux à utiliser sont des fiches cartonnées, mais je ne suis personnellement pas sensible à ce détail.

Le principal attrait esthétique de Marvel United repose clairement sur les figurines, grand format au design Chibi excellent. Chaque héros ou vilain prend la pose et dégage une attitude stylée. Je ne suis pas un amateur de figurines mais je reconnais là leur originalité.

 

Avec quelques touches de peinture, ça a tout de suite de la gueule ! Merci à Lordo !

Avec quelques touches de peinture, ça a tout de suite de la gueule ! Merci à Lordo !

 

Simple et fluide comme une baffe

À la lecture des quelques pages de règles, sans conteste, Marvel United s’adresse à un public très large. Il va des enfants (8-10 ans) jusqu’aux joueurs adultes occasionnels. Son principe est simple. Chaque joueur choisit un Avenger et saisit le deck qui lui est associé. Ils vont ensemble affronter un Vilain lui-même matérialisé par une figurine et par son deck Masterplan. Ici pas de séquence narrative, le jeu se limite à l’affrontement entre héros et bis boss, à l’image d’un Aeon’s End par exemple.

La mise en place est rapide (3 à 5 minutes). On dispose des quartiers ou « Lieux » sur lesquels les héros et le Vilain pourront se déplacer. Sur ces quartiers, on placera des jetons Civils et des jetons Méchants (les « Thugs »), ainsi que des cartes Menace (Threat) qui définiront des sortes d’objectifs secondaires. Ces cartes Menace imposeront des contraintes tant qu’elles resteront en place, et des avantages si elles sont résolues.

 

Marvel_united_menace

Un lieu avec une carte Threat

 

On place aussi un plateau Vilain, qui définira des règles spéciales du personnage, comme son effet « BAM » (voir plus loin) ou des conditions de défaite. Chaque Vilain aura ainsi un système sensiblement différent pour mettre la pression sur les joueurs, et donc des façons différentes de faire perdre la partie. Ce principe rappelle encore celui des Némésis d’Aeon’s End, même si ce dernier pousse plus loin dans le détail et la complexité. Ici par exemple, Crâne Rouge fera augmenter un niveau de menace et si celui-ci atteint 20, c’est la défaite.

 

Ultron n’engendre pas de défaite à travers un niveau de menace à ne pas dépasser, mais provoque un raz-de marée de Thugs à bastonner et de Civils à secourir. Si tous les quartiers saturent, c’est la fin !

Ultron n’engendre pas de défaite à travers un niveau de menace, mais provoque un raz-de marée de Thugs à bastonner et de Civils à secourir. Si tous les quartiers saturent, c’est la fin !

 

Au début de la partie, le Vilain joue son tour (voir plus loin). Ensuite, 3 joueurs joueront à tour de rôle, puis viendra de nouveau le tour du Vilain, puis de nouveau 3 joueurs et ainsi de suite. À leur tour, les joueurs auront une main de 4 cartes piochées dans leur deck Héros de 12 cartes et devront en jouer une. Jouer une carte fera gagner un certain nombre de points d’Action. Ils permettront soit de distribuer des dégâts, soit d’effectuer des actions héroïques (sauver des jetons Civil, accomplir des missions secondaires…) soit se déplacer. Il y a également des points « Wild » qui agissent comme des jokers pour effectuer n’importe quelle action citée ci-dessus.

 

Marvel_united_ironman

Iron Man, fait partie des héros distributeurs de patates

 

Dans chaque deck de Héros, trois cartes confèrent un pouvoir supplémentaire propre au personnage. Certaines d’entre elles font gagner des jetons Action, qui pourront être joués immédiatement ou conservés pour plus tard, ce qui donne de la flexibilité au jeu.

 

Marvel_united_jetons

 

Bref, les tours des joueurs sont fluides et laissent peu de place aux situations de blocage ou de frustration. Les retours aux règles sont par ailleurs anecdotiques. Ainsi dans l’ensemble, une partie ne va pas dépasser les 30 minutes.

 

Le grand méchant et son Masterplan

Le tour du Vilain suit typiquement une mécanique d’« Automa » que l’on croise dans les jeux prévus avec un mode Solo, comme c’est le cas pour celui-ci. On pioche une carte de son deck Masterplan et on applique les effets décrits. Classique. Il se déplacera, attaquera, ajoutera des jetons Méchant et Civil qu’il faudra défausser, ou provoquera son effet « BAM ». L’effet « BAM » est sa capacité spéciale, qui aura tendance à pousser les joueurs vers les conditions de défaite. Il faudra donc toujours anticiper son arrivée. Oui mesdames et messieurs, encore une fois on peut reconnaître en cette mécanique celle ce cher Aeon’s End, avec l’effet Déchaîné de la Némésis !

 

Marvel_united_BAM

BAM ! Tu ne l’avais pas vue venir celle-là ! (Ok c’est du DC Comics mais il fallait que je la fasse !)

 

Le jetons Civils et Méchant apparaissant sur les lieux rappellent eux le principe de Pandemic. Il ne faudra pas les laisser envahir le plateau sous peine de se diriger tout droit vers les conditions de défaite, au même titre que les effets « BAM ». En les retirant des plateaux avec des actions héroïques (civils) ou de baston (méchants), on les place sur les cartes Objectifs Secondaires, sous le plateau Vilain. On gagnera ainsi des avantages en les complétant et lorsque deux d’entre elles seront retournées, on aura enfin le droit de distribuer des claques au Vilain.

 

Tu es cerné c’est l’heure de te rendre, Crâne Rouge !

Tu es cerné c’est l’heure de te rendre, Crâne Rouge !

 

Et on démarre une autre histoire !

Au fil du jeu, une Story Line se constitue en plaçant les unes à la suite des autres les cartes Vilain et les cartes jouées par les joueurs. On pourra ainsi parfois faire de nouveau appel à l’une d’entre elles à travers les pouvoir des héros.

 

Marvel_united_timeline

 

Mais surtout, chaque joueur gagnera l’effet de la dernière carte jouée par le joueur précédent, en plus de l’effet de sa carte. Cette mécanique originale constitue la véritable composante coopérative du jeu. On devra ainsi discuter ensemble, qui fait quoi et dans quel ordre, pour bien se coordonner, ce qui est clairement plaisant dans un coopératif. J’ai personnellement bien apprécié cette mécanique simple d’héritage des points d’Action, car elle génère de bons échanges constructifs.

 

Les sensations au rendez-vous

Marvel United me paraît comme un jeu simple, sans être simpliste. C’est là qu’il marque un point important. C’est de la bonne coopérativité jouable entre joueurs occasionnels ou même en famille. Les parents y trouveront leur compte au même titre que les enfants. Accumuler des points d’actions et les dépenser là où il faut quand il faut, c’est à la portée de tous. Et manipuler ces figurines « Chibi » inspirantes ne gâche en rien le plaisir.

Je disais « pas simpliste non plus », car pour les joueurs un peu plus habitués, une variante plus difficile est proposée. Il suffit de retirer dans chaque deck Héros les deux cartes faisant gagner des jetons Wild qui permettent de jouer n’importe quelle action, les fameux « jokers ». Sans elles, il faudra anticiper vos prochains tours afin de ne pas se retrouver avec une main de cartes peu utiles. Cette variante force le jeu intelligent, ce qui est une bonne chose.

 

Avec ses pouvoirs aux effets variés, Ant Man est plutôt polyvalent

Avec ses pouvoirs aux effets variés, Ant Man est plutôt polyvalent

 

Il y a plusieurs sources de problèmes menant à la défaite et plusieurs moyens de récupérer des avantages menant à la victoire. Il y aura donc des choix à faire et il faudra s’accorder pour cela.

Néanmoins, il ne faut pas rêver, les joueurs hardcore vont probablement rester sur leur faim ici. On est tout de même dans un degré de complexité légèrement inférieur à celui d’un Zombicide (même si ce dernier ne joue pas dans la même catégorie, cela peut vous donner un repère de calibre). Cependant, même moi qui aime les jeux plutôt « élaborés », j’ai personnellement pris plus de plaisir à jouer à Marvel United qu’à Zombicide.

 

En conclusion…

Je n’attendais rien de ce Marvel United, mais j’y ai trouvé un bon jeu coopératif fluide et aux parties rapides, destiné à un public large : enfants, famille, joueurs occasionnels. De ce que j’ai pu tester, la configuration à 4 joueurs semble être optimale. Certaines mécaniques notamment liées aux Vilains rappellent l’excellent Aeon’s End avec également une pincée de Pandemic. L’aspect innovant s’avère donc relativement modique, mais il y a pire références, et la composition fonctionne. 

Cette version boutique parait comme la partie émergée d’un iceberg, avec seulement 3 Vilains et 7 héros. Comme je le mentionnais en introduction de cet article, il reste énormément de contenu à paraître, sous la forme d’extensions (les X-mens sont déjà prévus). 

Pour l’instant, on aura fait le tour de cet opus mignon et sympathique en quelques 5 à 10 parties. Néanmoins, on peut espérer de la variabilité dans le jeu avec les futures extensions. Ou même mieux, peut-être que Marvel United révélera son véritable potentiel avec ce contenu supplémentaire ! L’avenir nous le dira.

 

   

12 Commentaires

  1. Photo du profil de Umberling
    Umberling il y a 27 jours
    Répondre

    J’avais bien kiffé ma partie à Cannes ! Pas au point de pledger (trop de jeux en liste d’attente, et mes joueurs de jeux coop veulent du défi très corsé ou rien), mais j’ai été titillé quand même. Content de voir que mon avis est partagé 🙂

    • Photo du profil de Groule
      Groule il y a 27 jours
      Répondre

      Ravi de le lire ! Il a en effet de quoi titiller et se défendre sous ses airs de jeu « fan service ».

  2. Alfa il y a 27 jours
    Répondre

    Ca a l’air sympa, merci….Dommage que je ne soit que tres peu attiré par le coop non narratif (ou a la rigeur un spirit island 😉

    • Photo du profil de Groule
      Groule il y a 27 jours
      Répondre

      Dans ce cas je t’orienterai plutôt vers un Horreur à Arkham JCE (ou 3e edition) ou un Tainted Grail, mais je en dois rien t’apprendre de nouveau ^^

  3. Cyberdwarf il y a 26 jours
    Répondre

    Je crois qu’il y a quelques erreurs dans l’explication des règles.
    1) Petite erreur : les mains des héros sont de 4 cartes (3 piochées au départ et 1 piochée à chaque début de tour
    2) Petite erreur : au début de la partie, 3 héros jouent entre chaque tour du vilain. Ce n’est qu’après avoir accompli 1 mission que le vilain agit toutes les 2 cartes de héros.
    3) Grosse erreur : Les cartes ne donnent pas des jetons action. Chacun des symboles sur sa carte et la carte précédente correspond à une action que le Héros peut accomplir ce tour-ci, dans n’importe quel ordre. Un symbole non utilisé est perdu.

    Seule les actions spéciales des personnages donnent des jetons d’action.

    • Photo du profil de Groule
      Groule il y a 26 jours
      Répondre

      Aïe, en effet après relecture, tu as raison, j’ai fauté sur les jetons. J’ai envoyé la correction. Ce devrait bientôt être modifié.

      Merci à toi !

  4. reveur81 il y a 20 jours
    Répondre

    Je vois que le jeu sort à la fin du mois en français. Mon fils étant passionné par Spiderman, je suis bien intéressé si une extension avec Spiderman est confirmée en français. Je n’arrive pas à trouver d’information.  Quelqu’un si toutes les extensions seront bien traduites ?

    • Photo du profil de Groule
      Groule il y a 20 jours
      Répondre

      D’après nos sources, la traduction des extensions dépendra du succès commercial du jeu de base en VF. Si elles voient le jour, les extensions VF n’arriveront pas avant que les backers du projet Kickstarter ne reçoivent le reste de leur pledge, courant mars/avril. A suivre donc !

  5. Cuberdwarf il y a 20 jours
    Répondre

    Le jeu est édité en VO et en VF par Spin Master. La campagne de financement KS a été réalisée par CMON. Toutes les extensions sont donc des extensions CMON et pas Spin master (comment ça c’est le bouzin ?).

    Du coup ce n’est vraiment pas gagné (voir très improbable) que les extensions du KS sortent en français.
    Après Ant man, Venom et la guêpe étaient des SG de la campagne KS et se sont retrouvés en retail aux usa…

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette il y a 3 jours
      Répondre

      En tout cas Abyss est prêt à suivre si le succès est au rendez-vous.

  6. Max Fatmax il y a 5 jours
    Répondre

    Très bon petit jeu.

Laisser un commentaire