Margraves de Valeria : la stratégie à géométrie variable

C‘est au détour d’une de nos nombreuses sessions jeux que mon ami Atom me tend la boite de Margraves de Valeria en me disant l’air de rien : « tiens, c’est pour toi, ça devrait te plaire, il me semble y avoir une interaction intéressante ». Ah… J’avais vaguement entendu parlé de ce jeu, mais ne m’étais jamais trop attardé dessus. Je crois qu’il me donnait l’impression d’être un jeu parmi tant d’autres, le genre de jeu vite joué vite oublié. Bon voyons voir ça !

Premier contact

Me voilà parti dans la lecture des règles, c’est très rapide à lire et cela semble plutôt clair dès la première lecture. Les règles sont très simples… trop simples ? Il me semble avoir lu quelque part que c’était un jeu « expert » non ? Après lecture, cela semble plutôt être du familial au niveau des règles mais à voir, on aura peut-être affaire à un jeu comme Concordia qui a des règles très simples mais possède une grande profondeur alors pourquoi pas. Par contre une question me vient : où se trouve l’interaction évoquée par Atom ? J’ai vu assez peu (voire pas) d’endroits avec une réelle interaction, à part peut-être le fait d’éventuellement se gêner en déplaçant les chevaliers savamment placés par nos adversaires. Bon on verra bien. Nous programmons une session de jeu à 2 pour tester tout ça.

Première chose qui me vient à l’esprit : la mise en place est longue pour un jeu de ce type. Il y a beaucoup de matériel différent : 2 plateaux de jeu + des plateaux personnels, plusieurs rivières de tuiles et de cartes dont il faut trier les éléments qui correspondent au nombre de joueurs et joueuses autour de la table. Ce point me rassure un peu car je me dis que des ajustements ont été prévus pour que ça fonctionne peu importe le nombre de joueurs, c’est déjà un bon point. Cependant, cela rajoute du temps de mise en place (et/ou de rangement, selon comment vous aimez organiser le matériel de vos jeux dans leurs boites). Il faut également placer un nombre de ressources aux quatre coins du plateau en fonction du nombre de joueurs, les cartes monstres, les chevaliers, prendre notre matériel personnel, drafter les tuiles « Richesses » de départ pour savoir avec quelles ressources et statistiques nous allons commencer la partie (ceci met un tout petit peu d’asymétrie entre les Margraves, pourquoi pas)…
Bref lors de notre première partie cela nous a semblé un peu too much (mais sur les suivantes cela ira plus vite et ce n’est finalement pas si long que ça quand vous connaissez bien l’emplacement de chaque élément).

Le matériel est en place, il est temps de jouer !

jeu de societe margraves de valeria mise en place 3j 

Mais avant cela, si je présentais un peu le jeu 🙂

Margraves de Valeria est un jeu qui a été financé via Kickstarter en août 2019 et est arrivé en boutique à l’été 2020. Il est édité par Daily Magic Games et localisé en français par Lucky Duck Games. C’est le cinquième titre de la série des Valeria (et chronologiquement, il se passe avant tous les autres). Son auteur est toujours Isaias Vallejo et son illustrateur l’incontournable Mihajlo Dimitrievski.

Le jeu prend donc place dans l’univers de Valeria et chaque joueur.euse incarne un Margrave, à savoir un noble commandant militaire chargé de maintenir la sécurité des frontières du royaume où des monstres terrorisent les cités locales.

Ces Margraves devront se déplacer de lieux en lieux pour terrasser des monstres, récupérer des matériaux et construire des tours de conjuration afin d’éradiquer définitivement la menace.
L’influence qu’ils gagneront ainsi auprès des différentes guildes du royaume leur permettra d’obtenir divers privilèges et richesses et peut-être d’espérer devenir le Margrave le plus glorieux de tout le royaume \o/

Voilà dans les grandes lignes, maintenant place au jeu ! 🙂

Margraves de Valeria, un jeu qui a de la poigne

Tout se passe dans votre main (de cartes). Vous commencez la partie avec 4 cartes Citoyens (les mêmes pour tout le monde). Ces dernières représentent les habitants du royaume qui vous octroieront des services pour vous aider dans votre mission.

jeu de societe margraves de valeria citoyen2

 

Durant votre tour vous ne pourrez jouer qu’une seule carte, mais vous pourrez la résoudre de 4 manières différentes :

1. Résoudre les actions du fanion en haut à gauche qui est la manière principale de déplacer son Margrave ou des chevaliers.

jeu de societe margraves de valeria citoyen fanion

Fanion en haut à gauche des cartes Citoyens

 

2. Résoudre les fameux services octroyés par les Citoyens (décrits en bas de la carte). Ceux-ci sont très divers et peuvent nous permettre par exemple de gagner et / ou troquer des ressources, de la force, des chevaliers, d’aller terrasser un monstre, et même quelque fois (rarement) de déplacer notre Margrave ou des chevaliers.
Certaines cartes donnent même la possibilité aux autres (dont ce n’est pas le tour) de troquer des ressources… Hum ne serait-ce pas là un pan de l’interaction tant attendue ? En effet, ces actions destinées aux adversaires qui paraissent anodines de prime abord sont finalement très importantes et pourront vous débloquer de situations inextricables du type « Top ! Il me manquait justement une ressource pour faire ce que je voulais en 2 tours ! ». Il n’y a cependant pas de cartes « méchantes » (à part une dans les cartes promo, j’en reparlerai plus tard) donc cela reste de l’interaction très douce et non punitive.

jeu de societe margraves de valeria citoyen service

Services octroyés par une carte Citoyen

 

Les cartes peuvent aussi servir à activer les effets indiqués sur nos plateaux personnels (les mêmes pour tout le monde) ce qui m’amène aux deux dernières manières de résoudre une carte :

jeu de societe margraves de valeria plateau joueur

 

3. Activer le pouvoir de rappel pour récupérer toutes les cartes de sa défausse (donc en général utilisé uniquement s’il ne nous reste qu’une seule carte en main) et recruter un nouveau Citoyen (mais ce n’est pas la seule manière de le faire).

4. Construire une tour de conjuration. Cette action est très importante, puisque c’est un des éléments central du jeu pour monter en influence et obtenir des points de victoire en fin de partie. Mais cela nécessite de posséder (et payer) une ressource de chaque type, ainsi qu’une Gemme qui n’est pas évidente à acquérir.
Cette action demandera donc pas mal de préparation et sera donc plus compliquée à entreprendre, ce qui est assez logique puisque lorsque quiconque aura construit sa 4ème et dernière tour de conjuration, la fin de partie sera déclenchée (entre autres conditions de fin). Elle rythme la partie.

jeu de societe margraves de valeria plateau joueur actions

 

Un bon Margrave est un Margrave fidèle

Pour espérer obtenir le plus de points de victoire en fin de partie, la principale manière de procéder sera de monter son marqueur d’influence sur les différentes pistes des guildes.

jeu de societe margraves de valeria plateau guilde

Le plateau avec les quatre pistes de guildes

 

Le royaume en dénombre quatre et lorsque vous gagnerez cette influence, il vous faudra choisir sur quelle guilde vous souhaitez l’investir. Vous vous rendrez vite compte qu’il ne sera pas vraiment judicieux de tenter d’être influent partout, il vous faudra donc choisir qui seront vos amis et vous y tenir autant que possible.

Ainsi, plus vous serez influent et plus votre multiplicateur de points va augmenter (de 1 à 6 pour chaque symbole que vous possédez pour cette guilde), et gagner de nouveaux symboles deviendra très vite très rentable. Ces derniers sont situés un peu partout : sur les cartes Citoyens que vous recrutez, sur les lieux où vous construisez vos tours, sur les tuiles que vous gagnerez…

jeu de societe margraves de valeria lieu

Un lieu du plateau : en haut les symboles des guildes, au milieu les trois emplacements où vous pourrez construire une de vos tours de conjuration

 

Les chevaliers sont vos amis, il faut les aimer aussi

Il n’est pas possible de combattre ses adversaires (dommage !), les Margraves étant exclusivement déplacés (et je dirais même « touchés ») par leur propriétaire (ceci les rend d’ailleurs covid-proof ce qui ne gâche rien en ces temps troublés). Par contre vous allez pouvoir déplacer n’importe quels chevaliers du royaume (les Meeples gris) qui eux n’appartiennent à personne et sont dévoués à la cause qui nous réunit tous ici : éliminer la menace des monstres.

jeu de societe margraves de valeria chevalier

Deux chevaliers qui attendent les ordres

 

Ces chevaliers sont essentiels et vous aiderons à terrasser des monstres au péril de leur vie (et bizarrement ils mourront à chaque fois, à croire que vous êtes un piètre commandant de guerre quand même 😀 ). Mais leur mort pourra continuer à vous rapporter moultes récompenses si tant est que vous placiez leurs tombes aux bons endroits pour compléter lignes et colonnes dans les tombeaux héroïques « ben quoi ?! Il faut bien les rentabiliser au maximum non mais ho ! Ils sont morts de toute façon qu’est-ce que ça peut leur faire !? ».

jeu de societe margraves de valeria tombeaux heroiques

Les chevaliers reposeront dans les tombeaux héroiques

 

Il sera donc amusant de tenter de déplacer des chevaliers qu’un autre avaient amenés près d’un monstre pour gonfler ses rangs, ou terrasser ce monstre juste avant lui pour lui piquer ses chevaliers et ses récompenses dans les tombeaux héroïques … On n’est pas là pour s’entraider non plus hein.

 

Un bon Margrave doit savoir saisir les opportunités

De nombreux choix vont s’offrir à vous tout au long de la partie, certains plus optimisés que d’autres, et votre cerveau va tourner à plein régime pour trouver dans quel ordre faire les choses afin d’en tirer le plus grand bénéfice.

Par exemple si vous décidez de ne monter que sur deux guildes, il semblera plus pertinent de privilégier des guildes qui se côtoient dans les lieux pour optimiser la construction de vos tours de conjuration (même si vous pourrez quand même espérer gagner sans cette précaution). Donc, afin de pouvoir construire, il vous faudra : déplacer votre Margrave jusqu’au lieu ciblé, vous assurer sur le chemin de quérir les ressources nécessaires, puis une fois arrivé dans le lieu, dépenser les ressources pour construire. Mais sachant qu’on ne peut pas à la fois se déplacer et construire dans le même tour et qu’on ne se déplace à chaque tour que d’un seul lieu adjacent, il vous faudra prévoir à l’avance un certain nombre de vos tours (parfois 3 ou 4) et dérouler vos plans jusqu’à arriver à vos fins.

jeu de societe margraves de valeria plateau lieu margrave

 

Mais même en planifiant avec le plus grand soin, un certain opportunisme pourra finalement vous écarter de votre quête première. En effet les actions de vos adversaires (comme par exemple le déplacement de chevaliers proches de votre Margrave) provoqueront une envie irrésistible de changer vos plans, « après tout je peux bien terrasser un petit monstre en chemin, ça mange pas de pain », laissant en contrepartie plus de temps à vos adversaires pour prendre les ressources que vous convoitiez ou les emplacements dont vous aviez besoin. Cela vous oblige à faire un détour ou en tout cas à modifier votre premier objectif, et même parfois à être pris de vitesse par une autre joueuse « quoi ? c’est déjà la fin de la partie ? 😮 ».

jeu de societe margraves de valeria monstre

Le genre de monstres que vous voudrez terrasser

 

On est donc à tout instant en train d’analyser les options qui s’offrent à nous, qu’elles soient le fruit des agissements de nos adversaires ou bien des nôtres. « Mince la tuile que je viens de révéler est parfaite pour moi ! Qu’est-ce que je peux faire pour la récupérer au prochain tour ? Et si ce n’est pas possible en 1 seul tour, ai-je le temps de le faire en 2 tours sans me faire devancer ? En 3 ? Hum…» Vous sentez venir l’analysis paralysis là ? 😀

Il faudra donc avoir constamment un œil sur ce que font les autres, vous pourrez difficilement jouer dans votre coin, et vous devrez régulièrement revoir vos options au début de votre tour.

Personnellement, je trouve cet opportunisme plutôt bienvenu car il permet de casser une stratégie un peu trop linéaire qui deviendrait vite ennuyeuse, et offre plus de possibilités qu’il n’en défait, ce qui ne le rend que très rarement punitif. Par exemple, les ressources sont limitées mais c’est assez rare de se retrouver dans le cas d’une réserve épuisée, nous empêchant de prendre la ressource que l’on convoitait. En effet, les ressources retournent finalement très rapidement dans leur réserve car elles sont utiles pour à peu près tout.

jeu de societe margraves de valeria plateau ressources

Le nombre de ressources de magie est limité à 7 pour une partie à 3 joueurs

 

Cependant il faut bien avoir en tête que cet opportunisme pourra considérablement rallonger le temps de vos parties. En effet Margraves de Valeria est un jeu dont la durée peut être très variable, tout simplement parce que cela dépend de ce que vont faire les joueurs et joueuses. S’ils jouent sur les conditions de fin et décident de rusher, cela peut aller très vite. Par contre s’ils prennent leur temps, font des tours et des détours, la partie peut durer plusieurs heures. Pour exemple, j’ai fait une partie à trois joueurs qui a durée trois heures. Et bien sûr plus il y aura de joueurs et joueuses autour de la table, plus la partie sera tendue et plus il y aura d’opportunisme.

jeu de societe margraves de valeria vue globale

 

Un bon Margrave doit aussi savoir gérer seul une menace

Avant de terminer, sachez que grâce à la campagne Kickstarter, des cartes promos sont disponibles (en quantité limitée apparemment) sur le site de Lucky Duck Games. J’en ai pris quelques unes pour tester (bon j’avoue j’ai pratiquement tout pris 😀 ). Par exemple on y trouve un pack de cartes événements qui dévoilent une action supplémentaire (qui va changer tout au long de la partie) offrant plus d’options à notre tour sans pour autant complexifier le tout. Personnellement, je les mettrai désormais dans toutes mes parties

jeu de societe margraves de valeria evenement

Une carte événement

 

Vous trouverez également dans ces cartes promos un mode solo. Celui-ci reprend le même principe que les cartes événements décrites ci-dessus afin de recréer quelques imprévus pendant votre partie solo (enfin, dans les faits, c’est l’inverse qui s’est passé, les cartes événements étaient d’abord prévues pour le mode solo, et c’est la communauté pendant la campagne Kickstarter qui a poussé pour en avoir aussi pour le mode multi-joueurs mais bref 🙂 ).

Malheureusement on perd tout le côté « opportunisme bienvenu » décrit précédemment dû au fait que l’on joue seul (évidemment). Et même si ces cartes événements ont été rajoutées, pour vraisemblablement combler ce manque, ce n’est pas suffisant. Autant pour le mode multi-joueurs, elles fonctionnent très bien puisqu’elles s’ajoutent à une base déjà très réussie, autant pour le mode solo cela ne fonctionne pas bien selon moi, elles ne parviennent pas complètement à recréer ces nombreuses opportunités éphémères.

Bref, je n’ai pas été convaincu. Le mode solo devient uniquement un casse-tête où l’on peut prévoir à l’avance ce que l’on va faire durant notre partie et tenter de dérouler le tout sans accrocs (avec le hasard des cartes et des tuiles certes) dans le but de faire le meilleur score possible. Et le seul intérêt de recommencer est d’améliorer son score. Personnellement, je ne trouve pas cela très excitant, et j’aurais préféré un mode solo avec un Automa ou en tout cas avec des événements qui petit à petit modifient l’état du plateau (comme l’auraient fait de vrais adversaires) : bloquer des emplacements, retirer des tuiles, remplir les tombeaux héroïques pour voler des récompenses… Dommage.

 

Un bon Margrave doit savoir conclure !

Pour résumer, Margraves de Valeria est un jeu (très) accessible mais qui permet tout de même de bien faire chauffer le cerveau et qui pourra plaire à des expert.e.s… ou des plus novices. Il sera facile à sortir (une fois qu’on a bien pris le coup de main sur l’installation) même si je pense qu’il vaudra mieux y jouer avec parcimonie pour ne pas risquer de s’en lasser.

Il mêle très bien de nombreuses mécaniques (gestion de main de cartes, recrutement de cartes, cartes à multi usages, gestion de ressources, placement d’ouvriers, draft de tuiles, combo…) donnant un tout globalement fluide, cohérent et intuitif. Nous avons pris beaucoup de plaisir à y jouer, et même à éprouver quelques frustrations par moment (notamment quand quelqu’un nous pique la tuile que l’on voulait). Il y a des rebondissements, du fun, des combo, et ça fonctionne très bien.

Il possède une interaction certes indirecte et non punitive, mais intéressante, encourageant les joueur.euse.s à ne surtout pas jouer dans leur coin, et créant ainsi un opportunisme rafraichissant qui aura néanmoins quelques impacts peu élégants notamment sur la durée de partie puisqu’il peut provoquer de l’Analysis paralysis.

Donc je n’irai pas jusqu’à dire que ce jeu entrera dans mon top 10 mais j’aurai quand même plaisir à y rejouer sans hésiter. À voir combien de temps il restera dans ma ludothèque car je suis du genre à me séparer rapidement des jeux qui ne sortent pas assez pour garder mon nombre de jeux total contenu (max 50 ou 60 jeux).

Bonus

Pour finir, je voudrais juste revenir rapidement sur d’autres cartes promos que j’ai trouvé intéressantes :

  • le pack de Dragons qui apporte un peu de renouvellement dans la pile de monstres en changeant un « chouia » leur gameplay et en offrant des nouvelles options intéressantes.
  • le pack de Citoyens qui contient notamment une carte permettant de voler une ressource à un adversaire, seule interaction « méchante » que j’ai pu voir dans ce jeu.

 

   

2 Commentaires

  1. Gougou69 il y a 18 jours
    Répondre

    Très bon compte-rendu, merci !

Laisser un commentaire