Le Sanctuaire des Chimères, chronique d’une campagne Kickstarter à venir (épisode 7)

Depuis maintenant 6 épisodes, Cédric nous raconte par le menu les étapes de la création de son jeu, qu’il a l’intention de faire financer sur Kickstarter. Alors ça y est, le jeu est prêt, ne reste plus qu’à préparer la campagne et envoyer la sauce !

 

separateur-1

 

Résumé de l’épisode précédent :

J’ai créé un jeu. Il est sympa, mais je suis maladroit dans ma communication…

 

EPISODE 7 : Jusqu’à la lie.

 

Kickstarter. LE grand mot. Début octobre 2015. Le moment tant attendu arrive.

Il me reste à ce moment-là encore plusieurs choses à faire. Tout d’abord, écrire le texte de la page de la campagne.

Chimera Sanctuary - Background Alanih Kerr VF1

Essai de background du Gardien Alanih Kerr

C’est difficile, je ne suis pas très à l’aise dans l’exercice. Car je dois présenter le jeu succinctement. Mais au-delà d’une introduction, il faut surtout donner envie d’y jouer. Comme ça, en quelques mots. Et ça, c’est un talent inné. On l’a, ou pas… Et je suis plutôt du genre à suer à grosses gouttes pour écrire ce genre de résumé. J’ai toujours été meilleur à l’oral !

Il me faut également ajouter un petit côté background, c’est plus sympa. Puis un exemple de jeu pour une mise en situation, mais pas trop compliqué quand même. Il faut faire attention à ne pas noyer le lecteur au milieu des informations et brouiller l’image qu’il se fait du jeu.

Il ne faut pas oublier de parler des stretch goals, ça attire l’œil et la convoitise (encore faut-il y avoir réfléchi AVANT !). Et enfin, l’indispensable laïus sur les frais de port. Pour peaufiner le tout, on saupoudre tout cela de quelques illustrations bien choisies, qu’il faut parfois recadrer, et on y est.

Ensuite, le projet étant à vocation internationale, il me faut faire traduire la page de la campagne. Envoyer le tout à mon traducteur (également testeur et collègue sur certains salons ludiques) : Tristan. Il n’a pas la même vision que moi. Pas le même âge non plus. Et justement, au-delà de sa maîtrise de l’anglais, c’est cette différence qui m’intéresse. Il ne traduit pas, il donne de la vie ! Son imagination s’emballe et il donne du corps au texte, invoque les esprits et un univers s’éveille. C’est souvent brillant, parfois déconcertant. J’en fait trop ? Oui, sans doute, mais quand même, pensez à lire les règles en anglais, elles valent le détour ! Tristan a malgré tout su se contenir pour produire quelque chose de sobre et efficace pour cette page Kickstarter.

Chimera Sanctuary - Background LarKinn VF1

Essai de background du Gardien Biomecha

Vient l’étape finale de la création de la page de campagne, la mise en page. Il faut que Guillaume, mon illustrateur, me « fabrique » de petits icônes pour chaque paragraphe. Ça fait pro, ça fait joli. Donc rendez-vous téléphonique avec lui : « Tu veux quoi ? », « Quelle taille ? », « Quelles couleurs ? », « Combien ? »,  « Quelle police ? », « Pour quand ? ». La réponse à la dernière question étant malheureusement trop souvent : « pour avant-hier ».

Arrive enfin l’ultime étape, la plus stressante pour moi : présenter le bébé enfin terminé à quelqu’un qui a l’habitude des campagnes Kickstarter, Ulule et autres, afin qu’il me valide (ou pas) l’ensemble avant de le poster. Et bien, sachez que celui qui m’a le plus aidé fut celui qui fut le plus virulent dans ses critiques (voir l’épisode 5). Cela équivalait pour moi à essayer de battre le boss de fin de niveau d’un jeu vidéo avec pour seule arme un kilo de pâte à modeler. Mais il fut ce que j’espérais qu’il soit : toujours disponible et très exigeant. You win !

Alors hop ! Je lance la campagne sur Kickstarter mi-octobre 2015. Le démarrage est prometteur : 20% du montant en une journée, pour un projet totalement inconnu. 

J’y crois.

Au bout de 3 jours, je suis quasiment à 45%. Et puis, cela se met à stagner. C’est normal, les gens intéressés ont déjà pledgé… et j’ai oublié quelque chose de terrible : les pledgers peuvent décider à tout moment de se retirer du projet. Et le montant commence à baisser. Et là je panique ! Je lance des news trop près les unes des autres, et sans doute pas assez « calibrées ». Il aurait fallu reparler du jeu, refaire un peu de communication,  même si le timing était juste.

Chimera Sanctuary - background gardien Aerinden8ter VF1

Essai de background du Gardien Aerindel

Un financement participatif, c’est un peu comme une navette spatiale : on programme la destination avant, et elle s’envole. On peut prendre la main de temps en temps mais la direction reste la même, on peut simplement éviter d’abîmer trop la coque en croisant des météorites. Ne pensez pas aller sur Mars si vous avez du carburant pour aller jusqu’à la Lune et le pilote automatique branché dans cette direction. Vous ne pourrez plus infléchir vraiment votre projet une fois lancé, alors préparez-le au mieux pour éviter les désillusions.

Je m’aperçois alors de deux erreurs dans la conception de mon projet. D’une part, le montant de financement que je demande est trop élevé. Et d’autre part, j’ai lancé ma campagne en même temps que celle d’un très « gros » jeu (The 7th continent), qui phagocyte malgré lui l’activité participative du moment. Et cela est totalement irrattrapable. J’ai tout fait à l’envers. Voyant clairement que je n’y arriverai pas, je préfère arrêter les frais au 25ème jour.

 
 Cette première tentative avortée m’aura, au moins, apporté des enseignements et permis de cerner les erreurs à ne plus commettre :
  • Outre le montant de financement demandé et le moment du lancement de la campagne, la durée de celle-ci était trop longue (40 jours) ;
  • Le prix du jeu était trop élevé (19€ pour un jeu de cartes) ;
  • Je n’ai pas été assez présent pour répondre aux commentaires. Répondre en anglais me demandait de passer par l’intermédiaire de Tristan, et donc la réactivité en était amoindrie.
  • Je n’ai pas forcément respecté les consignes données par mon spécialiste pour la mise en ligne des news. L’enthousiasme est parfois de mauvais conseil.
  • Je n’ai pas fait pas de « chasse au pledge ». Je n’ai pas fait de publicité, pas parlé de ma campagne dans les forums, etc.

 

Chimera Sanctuary - Background Gem Tolpaart VF1

Essai de background du Gardien Gem Tolpaart

 

En fait, j’ai dû cumuler toutes les pires erreurs possibles. Mieux vaut tout prévoir en détail et pour cela retarder le lancement de sa campagne que lancer trop tôt. Si vous prévoyez de vous lancer sur Kickstarter, n’hésitez pas à vous faire aider, certaines personnes sont de bons conseils.

Vous l’imaginez, je suis à ce moment-là de mon histoire totalement déprimé. Mais j’y arriverais. À partir de maintenant, je relève la tête. Je remets tout en cause, moi, le jeu, les illustrations… I’ll be back, et cette fois, ça sera du sérieux !

 

La suite au prochain épisode !

 

 

   

1 Commentaire

  1. TheGoodTheBadAndTheMeeple 24/05/2017
    Répondre

    Toujours intéressant, et j’ai l’impression de lire ce genre de remarque dans de nombreux projets participatifs… On ne rabachera jamais assez la préparation nécessaire au succès !

Laisser un commentaire