Le jeu de société se porte bien, chiffres à l’appui

Le jeu de société se porte bien, on ne vous apprend rien. Si vous nous suivez régulièrement, vous savez que la pandémie mondiale n’a pas tellement altéré l’intérêt pour les jeux, bien au contraire. C’est désormais l’entreprise Euromonitor International qui vient le confirmer via une grande étude démontrant que l’industrie du jeu de société a atteint de nouveaux sommets et continuerait à se développer les mois à venir. D’après eux, le marché mondial des jeux et des puzzles (qui comprend les jeux de société, les jeux de rôles sur table et les jeux de cartes à collectionner, ainsi que les puzzles traditionnels) dépassera 12,4 milliards de dollars en valeur cette année. Une prévision établie après l’étude du secteur sur les douze derniers mois. 

On le sait, les confinements ont permis de ressortir les jeux qui prenaient la poussière dans l’armoire, avec manifestement une certaine nostalgie des parents pour les jouets et jeux de leur enfance. En effet, les Lego et les figurines d’action ont clairement le vent en poupe auprès des adultes, sans doute “un peu lassés” par l’offre numérique, d’après Marc Alonso, l’analyste principal de l’étude. 

Toujours selon Euromonitor, le marché des jeux et des puzzles était estimé à 11,7 milliards de dollars dans le monde l’année dernière, ce qui représentait déjà un bond de plus d’un milliard de dollars par rapport à sa valeur (de 10,3 milliards de dollars) en 2019. À elle seule, l’industrie américaine représente un tiers de ce marché, et devrait d’ailleurs dépasser 4 milliards de dollars en 2021. Le marché du jeu en France représente 578 millions d’euros pour 27,8 millions de boîtes vendues sur l’année 2019. Selon une étude du cabinet NPD2, avec une croissance annuelle d’environ 15% depuis quinze ans, la France est devenue le premier marché Européen pour les jeux de société. L’Hexagone compte 114 éditeurs de jeux de société, dévoilant un total de 1000 nouveautés par an, et il existe désormais plus de 1200 boutiques spécialisées en France d’après le Commissaire du Festival International des Jeux de Cannes. Le marché britannique atteint quant à lui 449 millions de dollars.

« En dehors des jeux en ligne, certains des plus grands catalyseurs de la croissance en 2020 ont été certaines catégories clés de jouets et de jeux traditionnels », a déclaré Marc Alonso. « Cette tendance s’est poursuivie tout au long de la pandémie en 2020, les jeux et les puzzles affichant une croissance en valeur proche de 20% sur les marchés américains et ouest-européens. »

D’après cette étude, Hasbro, notamment détenteur des licences Magic et de Donjons et Dragons, reste la plus grande entreprise de jeux et de puzzles dans le monde. D’ailleurs, nous le disions plus tôt aujourd’hui dans un petit Telex, rien ne semble pouvoir arrêter Donjons et Dragons, et sûrement pas le Covid. Wizards of the Coast a en effet annoncé que les ventes de produits Dungeons & Dragons ont augmenté de 33 % par rapport à l’année précédente dans le monde entier, battant un nouveau record pour la septième année consécutive. Le jeu de rôles a dépassé les 50 millions de joueurs à ce jour. Cette nouvelle fait suite à l’annonce par Hasbro d’année record pour le jeu de cartes à collectionner Magic : The Gathering et le jeu de société Monopoly, ainsi que d' »années exceptionnelles » pour d’autres classiques familiaux comme Jenga, Operation et Connect 4.

 

Crédits photo : boutique Archi chouette – Lyon – par le Petit paumé

   

Laisser un commentaire