L’Ascension du côté obscur, l’Ascension de Thanos : la nouvelle gamme de the Op

The Op, c’est le nouveau nom d’un « petit » éditeur, USAopoly. Oui, l’éditeur de Monopoly ! Voici venir leurs deux nouvelles créations dans la langue de la chocolatine, propulsées chez nous par Lucky Duck Games. Star Wars Dark Side Rising (de Patrick Marino, Andrew Wolf) et Thanos Rising Avengers infinity Wars (Andrew Wolf seul).  

Les deux jeux se ressemblent en tous points, comme vous le pouvez le constater dans les galeries plus bas. C’est aussi le cas dans les règles !

De quoi s’agit-il, donc ?
Eh bien d’un jeu coopératif dans lequel vous devrez vaincre un certain nombre de méchants pour gagner. Sept ou dix, suivant le mode de difficulté que vous vous choisissez. Vous perdez si vous perdez votre personnage, ou si trop de héros sont expédiés ad patres. Aussi simple que ça sur le papier. Le souci, c’est que si vous, vous allez pouvoir tataner du méchant et recruter des sidekicks, vous allez aussi vous exposer à un méchant qui grandit en pouvoir ! 

Au début de votre tour, affectez votre héros à un des secteurs.
Lancez les dés faisant progresser le méchant, et voyez s’il se tourne. Il blessera en tout cas tout le monde à qui il fait face et activera les méchants de son secteur. Il progresse également en contrôlant des pièces de l’étoile de noire / des pierres du gantelet de l’infini, qui le renforcent lorsqu’elles sont actives. Et lorsque tout cela est fini, hop, vous avez perdu aussi. Le double timer va vous mettre la pression ! 

Une fois ceci fait, vous jetterez vos dés à vous et affecterez les réussites (moyennant relances) à des gentils ou des méchants de votre secteur. Les méchants prennent des dégâts et sont défaussés quand leur jauge de vie est remplie. Les gentils, eux, vous rejoignent et vous donnent leurs pouvoirs !

 

Il faudra faire preuve de coordination pour triompher… et de chance, jeu de dés oblige. 

Star Wars Dark Side Rising jeu ludovox

Les deux jeux étant sensiblement identiques, jusqu’au prix, d’environ une cinquantaine d’euros, il vous faudra choisir votre fandom préféré (et votre figurine préférée) : soit Thanos qui pose, en bon bodybuilder schtroumpf qu’il est, soit le buste de Dark Vador. Sachant que, si vous êtes vraiment aficionado d’autres univers, Harry Potter: Death Eaters Rising ou The Batman who laughs Rising existent, mais ne sont pas encore annoncés en français. Harry Potter semble proposer quelques ajustements de gameplay, rien n’est annoncé pour Batman.

 

   

Laisser un commentaire