Kramer & Kiesling font pousser Renature (chez Matagot)

Wolfgang Kramer (Downforce) et Michael Kiesling (Azul) le come back !

Voilà le retour du duo de choc, célèbre notamment pour avoir remporté le Spiel des Jahres avec le jeu Tikal en 1999, et pour avoir remis le couvert l’année suivante avec Torres. Oui, les deux vétérans allemands comptent plus d’un haut fait sur leur curriculum vitae ludique mais n’ont manifestement pas dit leur dernier mot et c’est tant mieux ! En effet, ils préparent actuellement Renature pour la fin d’année (chez Deep Print Games), un jeu de dominos et de majorité au thème écologique qui semble pouvoir satisfaire un large public par sa simplicité et sa profondeur.

deep print

Le jeu situe son action dans une vallée polluée, probablement par la main de l’homme ; charge à vous de faire renaître la biodiversité qui régnait ici autrefois. L’idée étant de parvenir à restaurer la beauté naturelle de la région, ce qui encouragera la faune à s’y installer, offrant ainsi plus de possibilités à la flore pour se polliniser et se propager de plus belle…

renature jeu de societe 2020

Plus concrètement, vous avez un plateau de jeu central avec un quadrillage montrant diverses zones de terre (les ensembles de cases couleur marron) entourées de zones de verdure ; le tout est encadré par une piste de score (et une piste d’animaux jokers comme nous le verrons).
Retenez qu’avant de débuter, nous poserons un jeton Tournesol (miam, riche en points) sur les 18 zones de terre.

Dans la boîte, 55 dominos, montrant deux animaux (chaque paire n’apparaît qu’une fois, j’ai vérifié !), vous attendent :

domino jeu

Chaque joueur reçoit aussi un plateau personnel, avec des meeple-plantes de diverses tailles et différentes valeurs : l’herbe vaut 1, le buisson vaut 2, le pin vaut 3, et le chêne vaut 4 (vous verrez, c’est important pour gagner les majorités).

renature-plateau-ludovox

Une base domino et une couche de subtilité avec les majorités

Pour débuter, chacun recevra un certain nombre de dominos (face cachée) et en tirera trois au hasard. Trois, cela permet de pouvoir se projeter un peu sur ce que l’on va jouer à terme, mais pas trop loin non plus.
À votre tour, vous en poserez un sur le plateau, comme dans un jeu de domino classique, de façon à ce que les côtés correspondent.
Première subtilité : un animal joker est désigné au début (et pourra être modifié durant la partie) permettant de « faire matcher » deux espèces différentes. Voilà qui pourra vous permettre de jolis coups a priori « interdits ».

RENATURE

Crédits photo : BGG – Prototype

 

Quand on joue un domino (on le pose sur des cases vertes), on peut ensuite placer une plante de notre réserve sur une zone de terre adjacente au domino posé.
Chaque joueur a différentes plantes de différentes tailles à placer. Vous en planter une ? Très bien, vous marquez un point. Mais s’il y a déjà une autre plante à côté, sur cette même zone, vous marquez 2 points. 3 plantes ? 3 points, etc. Si et seulement si ces autres plantes sont de valeur égale ou inférieure à la votre !

Parfois, une zone de terre deviendra entièrement entourée de dominos : vous fermez la zone et marquez des points pour cela en remportant le jeton « Tournesol » placé là. Ce n’est pas tout, on compte la majorité sur la zone : vous calculez le total de valeur pour chaque couleur de plantes, et attention s’il y a des couleurs à égalité, on les ignore ! Autre subtilité ici. Imaginons, un premier joueur vient se placer, un second vient le concurrencer sur la zone, cela peut être un troisième larron venant clôturer la zone qui marquera un max de points. En effet, celui qui est majoritaire sur la zone gagne le nombre de points indiqué sur le recto du Tournesol (« main points »), le second majoritaire gagne la seconde valeur, inférieure (« minor points ») et au final, celui qui a fermé la zone récupère le Tournesol pour lui. Il marquera en fin de partie les points notés au verso du jeton. On comprend que les joueurs vont devoir se disputer chaque zone de majorité (pour rappel, il y en a 18 sur le plateau) en dépensant le moins de plantes possible.

Les joueurs ont aussi à dispo 6 jetons Nuage qui permettent de changer l’animal joker en cours. Ces nuages peuvent aussi vous autoriser à récupérer une plante déjà posée sur le plateau (on va dire que c’est du rempotage !).
Attention, lors du comptage final, les plantes non placées vous pénaliseront ; inversement chaque nuage non dépensé vaut rapportera un point.

renature-jeu-image-ludovox

Prototype – Photo Blake T – BGG

 

Le domino, le vent dans le dos

Amusant, le fameux duo K & K semble très inspiré par les dominos en ce moment : c’est en effet leur deuxième jeu cette année basé sur ce principe (l’autre étant Jubako, chez Ravensburger, avec un système d’empilement). Faut dire que le domino a le mérite d’offrir une base universelle, très accessible. Dans Renature quand vous jouez un domino, vous ouvrez aussi à votre adversaire des opportunités de majorité et de clôturage de zone. À vous de regarder à deux fois afin que ce qu’il puisse faire ne soit pas plus puissant que ce que vous pourrez en tirer !

Le jeu sortira fin octobre chez un nouvel éditeur allemand, Deep Print Games, maison fondée par des anciens de Eggertspiel/Plan B (Peter Eggert et Philipp El Alaoui), Pegasus Spiele (Karsten Esser et Andreas Finkernagel) et Frosted Games (Viktor Kobilke & Matthias Nagy). La bonne nouvelle ? Le jeu est signé en France chez Matagot. Il arrivera début d’année prochaine. 

   

2 Commentaires

  1. Salmanazar 31/07/2020
    Répondre

    Le dernier paragraphe me faire dire : n’y aurait il pas une tendance actuels de certains professionnels renommés, qui quittent des paquebots à voie toute tracée pour mieux répartir sur des navires neufs et plus maniables ?

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 01/08/2020
      Répondre

      En effet, on arrive sans doute à un moment de l’histoire de l’industrie j2s où beaucoup de professionnels ont cumulé suffisamment d’expérience pour avoir envie de s’émanciper et lancer leur propre aventure.

Laisser un commentaire