Enigma, du papa d’Eclipse

Enigma, du papa d’Eclipse

Vous connaissiez Le temple de Chac… Vous connaissiez Lost Temple… Vous avez lancé les dés avec Escape: The Curse of the Mayan Temple… Vous avez réfléchis dur avec Tikal et le Temple perdu… Et bien voici Enigma : le temple éparpillé façon puzzle !

Qui aurait pu croire que Monsieur Touko Tahkokallio (pas de panique, c’est facile, prononcez TA – KO – KALIO…encore…voilà…doucement… ne vous faites pas mal… voyez…allez, ça se fait…) qui aurait pu croire que ce brave Monsieur, auteur du très beau Best seller Eclipse (lire mon billet d’amour Eclipse j’écris ton nom… interro dans 2H) qui aurait pu croire, imaginer, fantasmer que ce Monsieur-là sortirait un jeu comme celui-ci ? Pas moi, ça c’est sûr. Et pourtant, je ne suis pas totalement dépourvue d’imagination. Enfin, je le croyais.

Enigma a été édité par les finlandais de chez Competo l’an dernier et ils sont en train de chercher des drakkars pour que le jeu traverse les frontières glaciales du grand Nord et arrive dans nos contrées tempérées.

Avec Enigma, vous êtes entre le jeu de puzzle et Carcassonne.

Bon déjà, pour le thème, vous êtes à la recherche du Temple perdu… C’est un peu un thème « histoire de » car le jeu est somme toute abstrait… Mais bon. Why not.

Concrètement, il faudra résoudre toutes sortes de défis présentés sur des tuiles. Pour être précise, il existe quatre catégories différentes de défis (tangram, puzzles en 3D…) avec des difficultés très variables.

La résolution des problèmes se joue simultanément et un sablier peut être retourné à n’importe quel moment pour mettre la pression aux autres joueurs.

Les joueurs qui réussissent leur défi peuvent élargir leur temple avec la tuile du problème résolus, créant ainsi une nouvelle chaîne de salles à l’intérieur du temple.

Le joueur place donc sa tuile gagnée, puis il peut occuper une chambre dans le temple avec son archéologue-meeple à condition qu’aucune autre pièce occupée par la même couleur se trouve dans la même chaîne de pièces. Si la chaîne est fermée (pas d’ouverture en bout de chaîne), les archéologues reviennent aux joueurs et ceux-ci marquent 1 point pour chaque archéologue qu’ils reçoivent. Le petit côté Carcassonne. C’est bien, vous suivez.

Le jeu se termine quand quelqu’un atteint 15 points, et le joueur qui a le plus de points gagne. Tout simplement. Maintenant regardez comme c’est joli :

Tout en haut : les 4 types de défis proposés et la piste de score. Au milieu, les tuiles « salles » du temple.
A droite et en bas (là où il y a les mains) : deux types de défis.

Voili voilou. On vous en dira plus quand on en saura plus. Et puis c’est tout.

Je ne pourrais finir ma news sur Enigma sans vous coller une petite énigme. Quand même. Et oui, c’est ça d’être joueuse.
Alors, prêt ?

j’ai 3 pieds, 6 jambes, 8 bras poilus, 2 têtes et un oeil bleu, qui suis-je ?

   

Laisser un commentaire