Dice City, le meilleur morceau de Vangelis ?

Comme vous l’avez remarqué, nous bravons la canicule pour vous parler de ces jeux qui commencent à buzzer outre-Atlantique, la grosse Gen Con arrivant à grand pas (30 juillet – 2 août, Indianapolis), forcément, la fébrilité ludique se répand à travers le globe. Et dans ce grand tumulte de la vie geek, Dice City, jeu de pose d’ouvriers à paraître chez AEG & Artipia, ne laisse pas indifférent, ho non. Il sera bientôt dispo en démo aux States mais sortira en chair et en dés pour Essen. 

Un pitch pour vous rafraîchir ?

Le royaume de Rolldovia est dans la tourmente. Son altesse royale, la reine, a décrété qu’il y aurait une nouvelle capitale après que l’ancienne fut saccagée par une horde de barbares et de bandits venant du sud.
En tant que dirigeant d’une famille noble influente dans le pays, chaque joueur rivalise pour établir sa ville de province afin d’accueillir la nouvelle capitale de Rolldavia. Vous devez trouver le chemin de développement de votre cité en gagnant l’approbation des autres membres du royaume. 
pic2571802_md
 
Ok c’est bien mignon tout ça, mais ce qui nous intrigue vraiment là-dedans c’est surtout le nom de l’auteur. Vangelis Bagiartakis aka the papa de la saga Among the stars. Souvenez-vous, l’ami Zuton nous produisait récemment un monstrueux article sur la question : Among the stars, le plagiat spatial de 7 wonders dépasse t-il l’original ? Bref, autant dire que pour beaucoup de gamers, c’est de l’ordre de l’instant buy. Et faut avouer que les graphismes colorés produit par les studios indonésiens Gong (qui ne sont pas sans rappeler vaguement ceux d’Imperial Settlers) sont plutôt agréables. 
Concrètement c’est un jeu de construction de ville avec des dés (Minivilles ?) doté d’un mécanisme de pose d’ouvriers (ha !). Vos dés, selon leur valeur et leur placement, vous autoriseront à activer des effets de cartes. Vous pourrez les déplacer sur une carte adjacente, activer vos effets, produire des ressources, construire de nouveaux lieux en défaussant des cartes et en payant les ressources nécessaires… Tout ça pour gagner des points de victoire, mais aussi rassembler une armée pour aller attaquer (bandits, lieux ou stocks adverses), ou forcer vos adversaires à relancer les dés comme ça vous arrange ! Celui qui aura le plus de points de victoire l’emportera, avec un scoring sur les cartes des lieux bâtis et les points récupérés sur les attaques. Le tout tient en moins d’une heure de jeu. 
 
pic2561231_md
 
 
 
Et pour les loups solitaires, sachez qu’on peut y jouer tout seul…
Si vous vous en savoir plus :

Dice City (règles du jeu en VO – section ressources)

Un jeu de Vangelis Bagiartakis
Illustré par Gong Studios
Edité par Alderac Entertainment Group, Artipia Games
Pays d’origine : Grèce
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 01/10/2015
De 1 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Durée d’une partie entre 45 et 60 minutes

   

6 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom 24/07/2015
    Répondre

    Hum ça a l’air bien sympa. (a suivre)

  2. Photo du profil de Zuton
    Zuton 24/07/2015
    Répondre

    Je confirme le sentiment d’Atom : léchage de babines de mon côté aussi…

    A vue de nez, un mélange de Mini-villes et Imperial Settlers… le thème de l’urbanisme a en tout cas bien la cote dans les JS…

    • Photo du profil de atom
      atom 24/07/2015
      Répondre

      oui ça me donne aussi cette impression, je l’ai mis dans mes buzz et wish list.

      (Hs : l’extension de Settlers est sortie :15 € prix public)

      • Photo du profil de Zuton
        Zuton 25/07/2015
        Répondre

        Extension de Imperial Settlers que je viens en effet de récupérer dans ma crèmerie locale ! 🙂 A essayer au plus vite !

  3. Photo du profil de Wraith75
    Wraith75 25/07/2015
    Répondre

    Oui, bon, mais Valeria : Card Kingdoms dans tout cela ?

    Ça me paraît bien proche mine de rien.

  4. Photo du profil de Ya-VyemmA
    Ya-VyemmA 27/07/2015
    Répondre

    Totalement d’accord avec Zuton pour le côté Minivilles/Settlers et ça, ça me botte !

Laisser un commentaire