Demeter : La planète des dinosaures

Demeter est une création de Matthieu Verdier qui se situe dans l’univers de Ganymède, qui a vu le jour chez le même éditeur, SWAF. Il s’agira d’un roll and write ou plutôt flip and write puisque nous n’allons pas réaliser nos choix en fonction de dès, mais de cartes (Comme Welcome to ou bien dans un autre genre The Cartographers qui sortira à Cannes).

 

feuille

Science pitch

Vous êtes des scientifiques que l’on envoie en mission sur une planète nouvelle, Demeter 1, pour découvrir la faune locale. Surprise ! Celle-ci est constituée d’espèces de dinosaures. Pour l’emporter, il faudra construire des postes d’observation, recruter des scientifiques et bâtir des édifices… Sans oublier vos objectifs. Le joueur qui aura le plus de points de victoire l’emportera. 

 

demeter01

Vous aurez 12 tours pour revendiquer la victoire. Tous les joueurs jouent en simultané.

Chaque tour nous allons choisir une carte parmi les 5 piles de cartes (bleu, rouge jaune, violet et gris).  Chaque carte comporte plusieurs informations. Tout d’abord, la couleur nous permet de cocher la première case de la ligne sur notre feuille. Ensuite sur la carte nous avons une action que nous devons réaliser : construire un centre de recherche, recruter de nouveaux scientifiques ou découvrir de nouveaux dinosaures que l’on colorie sur notre feuille. Enfin, on résout le bonus de la carte en fonction du nombre de cases que l’on aura grisées sur notre feuille – par exemple, j’ai grisé 2 x bleu, je recrute 2 nouveaux scientifiques.

demeter02

Contraintes et combos

Bien sûr, les contraintes sont légion, par exemple je ne peux pas recruter des scientifiques dans une zone ou je n’ai pas de poste d’observatoire (logique non ?).

Nous sommes venus sur cette planète pour découvrir des dinosaures, aussi quand nous avons découvert intégralement un type de dinosaures nous pouvons revendiquer la tuile idoine et marquer les points. Les autres joueurs pourront encore le faire, mais ça sera légèrement moins intéressant pour eux.

Les combos sont de la partie car en complétant certaines zones on peut gagner un bonus qui lui-même va nous en apporter un de plus. Les bâtiments nous permettent de nous adapter (désormais grâce au Rover je colorie n’importe quel type de dinosaure) ou bien de gagner en efficacité : grâce à l’académie lorsque je recrute un scientifique, j’en recrute un de plus.

 

Quand la partie se termine, on passe au décompte, en fonction des tuiles objectifs, mais aussi de la diversité des dinosaures découverts, les scientifiques recrutés, les observatoires, etc.

Demeter s’avère donc un jeu de roll & write sans dés qui semble plus combinatoire encore que Welcome to, mais nous jugerons sur pièce quand nous aurons la boite entre les mains ! Il sera en boutique fin avril pour un prix public de 27€, mais sera en démo sur le Festival de Cannes cette semaine.

 

7 Commentaires

  1. Starfan 22/02/2020
    Répondre

    Bonsoir! Celui-là donne très envie avec un visuel de boite superbe! Adorant Welcome to,j’espère qu’il ne sera pas trop proche de son ainé. Je fais confiance à Sorry We Are French qui ne m’a jamais déçu jusqu’ici.

  2. Photo du profil de LudoH
    LudoH 25/02/2020
    Répondre

    J ai essaye a Cannes et j ai personnellement trouve ca trop complexe pour un roll&write: beaucoup de choix et de combos differents possibles pour une mecanique qui reste du roll&write donc simple: personnellement je prefere soit un jeu plus complexe et riche , soit un roll&write plus simple. J’avais trouve le compromis de « weldome to … » plus adapté, mais ce n est que mon avis et j’imagine que les fans du roll&write vont apprecier!

    • Photo du profil de atom
      atom 25/02/2020
      Répondre

      Perso j’ai bien aimé ce coté combinatoire, au contraire ça donne un peu de poids au jeu, il y a plus de réflexions et d’impact à ses choix. mais je comprends que ça puisse faire un peu too much.

      • Photo du profil de LudoH
        LudoH 25/02/2020
        Répondre

        Je comprends tout a fait.

        Je me suis demandé aussi si c’est lie au fait que j’attends d’un roll&write d’etre un peu minimaliste, mais je pense pas uniquement: J’aime quand les gros jeux sont combinatoires et les jeux légers sont épurés. Par contre je conçois bien que je ne sois pas la cible: je sais bien que je jouerai pas des tonnes de parties a un jeu de ce genre, ou alors pour le faire essayer a plein de débutants, donc j’y cherche pas forcement trop la profondeur …

  3. Photo du profil de Meeple_Cam
    Meeple_Cam 26/02/2020
    Répondre

    J’ai essayé à Cannes. Je dois reconnaître que j’en ai un peu assez de ce surplus de Roll&Write (T’as fait un jeu et t’as pas pas fait sa variante en Roll&Write, mais allô, quoi ?). Néanmoins, j’ai passé un bon moment car il est plus expert que les autres. En revanche, quand est-ce que les auteurs vont se décider à mettre un peu d’interactions entre les joueurs dans ce type de jeux? Ici, on est encore sur un casse-tête solo à plusieurs. C’est dommage…

    • Photo du profil de Flemeth
      Flemeth 27/02/2020
      Répondre

      Tu peux aller voir du côté de Cartographers, un R&W un peu complexe avec de l’interaction (quand une carte monstre sort, on donne la feuille à son voisin qui va y dessiner un polyomino de forme imposée et qui vient polluer ta stratégie).

    • Photo du profil de atom
      atom 27/02/2020
      Répondre

      C’est typiquement ce que je recherche, de l’expert et un peu de combos. Je sais que l’on reproche à ce type de jeux son manque d’interaction, mais en soit, c’est la même interaction que dans pas mal d’eurogames. une interaction basée sur principalement de la course aux objectifs. De toute façon quand on voit sur la boite : de 1 à 50 ou 100 joueurs, ça indique clairement que l’interaction sera faible.

       

      je n’ai pas pu l’essayer, mais sur Cannes il y avait Torpedo Dice qui semblait avoir une interaction pif paf puisque le but était de couler (je crois) le sous marin adverse. On peut citer Cartographers, mais la encore on ajoute un petit gimmick pour forcer les joueurs à interagir, mais en réalité c’est bien faible. Bienvenu mais faible.

Laisser un commentaire