Dark Souls : pledge ou ne pas pledge ?

Dark Souls, c’est un nom qui vend du rêve à des milliers de gamers, le jeu vidéo ayant été salué par la critique et le public comme étant devenu un indispensable de la Dark Fantasy notamment grâce à sa difficulté très élevée, pour ne pas dire impitoyable. Ce n’est donc nullement étonnant de voir une adaptation jeu de plateau se profiler, ici lancée par Steamforged sur Kickstarter.

Pour le moment, ce que l’on peut dire c’est qu’il y a du kiloplastique en masse (comprenez de la figurine) mais pour certains observateurs, encore trop peu d’infos sur le système de jeu en lui-même.

Dark Souls, le JV, c’est 2 300 000 exemplaires vendus.

Pour gagner dans ce jeu coopératif pour 1 à 4 joueurs, ces derniers devront explorer des lieux dangereux et y débusquer des ennemis qu’ils devront faire taire à jamais tout en gérant leur endurance au passage. On nous promet la même difficulté que dans le jeu vidéo. Bien sûr, qui dit combat, dit loot (butin), vous récupérerez donc de l’équipement et des trésors (dans la limite de votre place dispo) ce qui vous permettra de vous mettre à niveau pour le boss final. Chaque joueur incarne un type de héros avec son petit lot de forces et de faiblesses.

dark souls materiel jeu de societe

Le jeu est aussi jouable en solo. Il n’y a pas de scénario mais un deck de Rencontres aléatoires et des tuiles que l’on retourne au fur et à mesure de notre avancement.

Si vous mourez, vous perdrez tout votre équipement, et vous réapparaîtrez dans le lieu de sauvegarde le plus proche. Vous pouvez passer par ces points de sauvegarde et dépenser des Ames pour vous rendre plus fort, mais en faisant cela vous réinitialiserez totalement le plateau… À vous de voir ! D’autant qu’en explorant vous découvrez des indices précieux qui vous permettent de connaître les défaillances du boss final… 

Dark souls

 

La seule info précise sur les règles concerne d’ailleurs un exemple de combat contre un boss, cela vous permet déjà de vous donner une idée du climax du jeu. Pour le reste, rien de plus précis, ce qui n’a pas empêché plus de 15 000 personnes de soutenir le projet ! 

 

KS

Fiche de jeu

 

   

8 Commentaires

  1. Antyova 25/04/2016
    Répondre

    Hum… Pas très convaincue.

    A ce prix je préfère m’acheter le jeu sur ordinateur + Robinson Crusoé (à tout hasard, un jeu que je n’ai pas encore, qui me fait de l’œil depuis plusieurs mois et qui a bonne réputation).

    On tombe à 120 euros, ce qui donnera environ le prix du Kickstarter avec ses frais de port.

    Après, peut-être qu’il sera très bien, que ce sera le nouveau Zombicide,…

    Mais, ayant tout juste pris une bonne douche froide avec un de mes précédents Kickstarters (plus de 100 euros avec les frais de port, 1 an de retard pour le moment, et la perte de 50% des figurines que devait contenir la boîte, si les figurines se font bien un jour), je vais être bien plus prudente qu’avant.

    En tout cas, certaines leçons s’apprennent dans la douleur ^^ c’est bien fait pour moi.

    • Shanouillette 25/04/2016
      Répondre

      Merci pour ton message. Pour sûr, les KS peuvent s’avérer deux fois plus riches que prévu, mais parfois aussi deux fois plus nuls ! ça reste un pari, un investissement, et non un achat ou une pré-co, on ne le répétera jamais assez. En tout cas celui-ci revient cher, c’est indubitable. Si tu n’as pas encore Robinson Crusoe, cours, vole, nage ! 😉 (c’est un de mes j2s préférés… <3)

      • Antyova 25/04/2016
        Répondre

        ^^ Après, je ne vais pas naïvement aller pleurer parce que je n’étais pas prévenue des risques (c’est écrit un peu partout dans les FAQ, sur les pages des projets)!

        Comme tu dis, c’est une plateforme pour lancer des projets qui ne verraient surement jamais le jour autrement. Et tout le monde n’est pas assez solide, sérieux, chanceux, honnête, pour que ça marche à tous les coups.

        Les dérives de Cool Mini Or Not (avis tout personnel) qui en fait son bastion de pré-ventes, nous font oublier que tout n’est pas aussi solide et brillant.

         

        C’est surtout que j’ai été dans une période de « OOoooh! Shiny! A moi tout ce qui brille (dans la limite de mes moyens), même si la mécanique n’est pas d’or derrière », et ça me remet un peu les idées en place, c’est un mal pour un bien.

         

        Je me donne un mois ou deux pour convaincre mon copain que « Sisisi tu verras c’est super! Alleeeeeez dis que tu joueras avec moi! », mais s’il reste de marbre, tant pis pour lui, j’irai quand même acheter Robinson et j’y jouerai toute seule! Na! Il aura même pas le droit de regarder ^^

      • Antyova 25/04/2016
        Répondre

        Oh! Contre exemple totale de ma mauvaise expérience (parmi moult bonnes, je ne suis pas si poissarde que ça ^^) sur Kickstarter : Kingdom Death.

        La boîte de base était une récompense à partir de 100$ de participation, le jeu a eu 2 ans de retard (il faut garder confiance), mais le résultat est à tomber! Les figurines, la mécanique, la durée de vie…

        PS : je ne connaissais pas encore Kickstarter à l’époque, un grand regret.

        Et le prix officiel du jeu est de maintenant 400$…

    • fouilloux 25/04/2016
      Répondre

      On peut savoir sur quel jeu?

      • Antyova 25/04/2016
        Répondre

        Eh bien… Je ne sais pas si c’est bienvenu de donner le nom du Kickstarter ici.

        Il n’a aucun lien (que je sache) avec Dark Souls, donc je ne veux pas assombrir plus que ça le tableau (c’était déjà un peu déplacé de ma part de citer une mauvaise expérience ici, je m’en rends compte avec le recul).

        Après, s’il y a une page de forum sur Ludovox du genre « Partagez vos expériences Kickstarter », je t’y donnerai le nom avec plaisir (pardon pour l’expression, rien d’ironique).

        • Shanouillette 25/04/2016
          Répondre

          On a section KS dans le fofo (les jeux du futur), rien ne t’empêche de créer un nouveau topic « Vos expériences avec KS » par exemple 🙂

  2. fiaschi84 09/05/2016
    Répondre

    en pleine hésitation. Quelqu’un pense pledger?

Laisser un commentaire