Blue Moon Légendes, les combos du Doc Knizia sont de retour

Blue Moon, de R. Knizia c’est pas tout neuf ça ! C’était un jeu à deux de la collection Tilsit à la grande époque des Cités Perdues et autre Kahuna. Mais peut-être que le public d’aujourd’hui ne le connait pas. Et oui, ce sont des choses qui arrivent, à des gens bien d’ailleurs. Alors, si vous êtes du genre à aimer Magic (dont Umberling vous donnait des nouvelles il y a peu d’ailleurs) stay tuned.

Pitchons-nous avec la parole éditoriale, mes frères

Le Roi est mort et Blue Moon a disparu. Les deux héritiers royaux se rejettent la faute et ont appelé les citoyens de la Cité de Blue Moon à prendre les armes. Chacun des peuples de Blue Moon dispose d’une capacité unique qu’il utilise lors des batailles, ainsi qu’une certaine influence sur les éléments du monde. Chaque héritier lutte pour attirer à lui les trois dragons élémentaires divins et restaurer le Cristal Sacré de Psi. Seule la bénédiction des dragons peut permettre aux héritiers de prendre le contrôle du trône et reconstruire la Cité de Blue Moon.

 

pic1769038_md

Bref, ceci est un card driven tactique bien frontal à base de combos. Les règles sont simples et évoluent selon votre niveau de maîtrise du jeu puisque vous pourrez prendre les paquets préconstruits, ou les personnaliser vous-même pour créer le paquet « parfait qui fera tomber leur adversaire ». Vous avez 9 peuples différents et à près de 300 cartes Peuple. De quoi faire !

Les illustrations de Daren Bader, Scott Fischer, Lars Grant-West, Todd Lockwood, John Matson, James Nelson, Michael Phillippi, Raimundo Pousada, Brian Schomburg, Claus Stephan, Franz Vohwinkel et Imelda Vohwinkel ont du style. Et oui, ils sont nombreux aussi. Aucun mérite.

pic1769036

Donc dans Blue Moon : Légendes, les joueurs endossent les rôles des deux héritiers royaux qui s’affrontent pour le trône de la Cité de Blue Moon, bref, on va se mettre sur la tronche.

Pour provoquer un duel, vous jouez une carte de votre main, un Personnage et annoncez si vous jouez selon l’élément Feu ou Terre, cela sera l’Élément Contesté. Chaque carte donne deux infos sur le côté gauche : la valeur de pouvoir de Feu de ce personnage, et en dessous, sa valeur de pouvoir de Terre. Si par exemple vous choisissez le Feu, seules les valeurs de Feu des cartes en jeu compteront. Logique.

photo_numero.php

Votre adversaire ripostera en posant une carte, puis ça sera de nouveau à vous de jouer une autre carte Personnage (chacune a ses capacités propres, attention aux combos), à moins que vous ne préféreriez soutenir celles en place, avec une carte Soutien ou les booster, avec une carte Avantage – Les Avantages fournissent un bonus temporaire tandis que les Soutiens perdurent tout le combat.

Tant que vous atteignez ou surpassez la valeur de votre adversaire dans l’élément contesté, l’affrontement continue. Il faudra ensuite refaire votre main à 6 cartes et votre adversaire décidera s’il continue ou s’il bat en retraite, vous laissant la victoire lâchement. Enfin, lâchement… Il faut avouer que savoir abandonner au bon moment est important dans ce jeu. Rien ne sert de s’épuiser, il faut se préparer à point. C’est pas ça qu’il disait La Fontaine ?

md

Petit petit petit dragon…

Le vainqueur peut alors, en guise de récompense, attirer un dragon élémentaire. « Seuls les dragons peuvent affirmer vos droits sur le trône et vous aider à remporter la partie » nous assure t-on. Et oui, les dragons, généralement, ça fait la différence. Et bien là aussi. 

La partie s’achève dès que l’un des joueurs remporte un combat en ayant attiré les 3 dragons, ou lorsque l’un d’eux joue ou défausse la dernière carte de sa main et de son deck.

Ha oui, j’oubliais, vous aurez aussi l’opportunité de jouer des cartes Commandement. Celles-ci fournissent de puissants bénéfices, tels que défausser une carte adverse ou en ramener une dans votre main. Il s’agit de s’en servir au bon moment pour faire pencher la balance. 

Cette ré-édition est prévue pour le 2e trimestre 2015 en français chez Edge. C’est un peu vague, mais on va dire que c’est le vague de la lune bleue après la pluie.

Blue Moon

Le roi est mort, vive le roi !

Un jeu de Reiner Knizia
Illustré par Franz Vohwinkel, John Matson
Edité par Edge Entertainment, Fantasy Flight Games
Langue et traductions : Anglais, Français
Pour 2 joueurs et pis c’est tout
A partir de 12 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

   

3 Commentaires

  1. ReiXou 18/05/2015
    Répondre

    Il y a une date à fin juin sur le site de Edge.

  2. atom 01/06/2015
    Répondre

    http://www.edgeent.com/jeux/collection/blue_moon_legendes
    2 Juin sur la fiche sur le site de Edge, j’ai du mal a y croire mais bon a voir …
    Des ludovoxiens qui ont joués a la version de 2004 ?

Laisser un commentaire