Bios Genesis et Bios Megafauna, le retour à Essen

Sierra Madre est un éditeur spécialisé dans les jeux à vocation dite éducative, que ça soit sur des sujets concernant la science, la préhistoire ou l’histoire. Nous avons là une façon de s’amuser tout en apprenant, mais attention, ce sont ici des jeux exigeants, loin d’être grand public.  

 

Bios_Genesis_Jeux de_societe_Ludovox (2)


De retour sur les bancs !

Bios Genesis et Bios Megafauna de Phil Eklund vont connaître une seconde édition pour Essen. Si la théorie de l’évolution est votre dada et que Darwin n’a plus de secrets pour vous, alors les rééditions de ces deux opus pourraient bien vous intéresser. Attention : ce sont des jeux très thématiques, mais classés « expert » (on est loin du registre familial pédagogique habituel).

 Bios_Genesis_Jeux de_societe_Ludovox (1)

 

Ressortez vos cours de chimie ! Dans Bios Genesis les joueurs sont des composés organiques. Leur but est de faire apparaître la vie, puis de la faire évoluer, de la vie unicellulaire à la vie pluricellulaire. Le jeu peut être coopératif mais aussi compétitif (notre organisme peut même devenir un parasite qui ira embêter les copains).

Chaque couleur représente un composé organique, le métabolisme est contrôlé par les acides aminés, les protéines sont ce qui structurent la cellule. Le joueur vert contrôlera les molécules de l’énergie, le jaune aura son rôle à jouer pour former les membranes grâce aux lipides et le bleu contrôlera l’hérédité. Les dés représentent ici le hasard de la vie.

Pour vous faire une meilleure idée, nous vous proposons de regarder la vidéo de Chaps sur le sujet (durée 1h) ou la règle traduite en français.

bios-megafauna_jeux_de_societe_Ludovox (1)

 

Bios Megafauna commence là où Bios Génésis se termine, d’ailleurs vous pouvez jouer avec les macro-organismes créés dans le jeu précédent ! Les joueurs débutent leur vie en tant que plante ou animal, mollusque, insecte… L’objectif est d’évoluer pour survivre, que ça soit grâce à la prédation, ou au contraire par le mutualisme, en devenant herbivore ou prédateur.

bios-megafauna_jeux_de_societe_Ludovox (2)

Si Genesis est un jeu expert, Megafauna semble encore plus complexe ! Nous avons plus de 50 pages de règles quand même (heureusement traduites en français). Une sorte d’Evolution en nettement moins familial et plus brain burner (comprendre « brûleur de cerveau » pour les anglophobes) !

 

editeur

 

Quoiqu’il en soit, les deux jeux seront disponibles à Essen, Bios Genesis pour 35€ et Bios Megafauna pour 64 € chez Sierra Madre Games, hall 7. Amateurs de sciences naturelles, c’est le moment de se manifester !

 

4 Commentaires

  1. Photo du profil de Cormyr
    Cormyr 10/10/2017
    Répondre

    J’ai pledgé pour les deux. Je les attends de pieds fermes. Je rappelle que l’ambition est de faire un lien entre Bios Genesis et ses amibes à l’exploration spaciale de High Frontier que j’adore. Il faut reconnaitre à Phil de faire des jeux très thématiques avec une base scientifique solide. Il faut également reconnaître, comme il est dans l’article, que ses jeux ne sont pas à la portée de tout le monde.

    • Photo du profil de atom
      atom 10/10/2017
      Répondre

      J’ai trouvé un Bios : Megafauna premiére édition en occasion, par contre je crois qu’il y a eu de grosse modifications je vais peut être le regretter. Bios : Genesis est précommandé, ça me tente pas beaucoup beaucoup et ça me semble bien plus accessible.

      • Photo du profil de atom
        atom 10/10/2017
        Répondre

        ça me tente beaucoup, (le « pas » ça doit être mon subconscient^^)

        • Photo du profil de Cormyr
          Cormyr 10/10/2017
          Répondre

          Bois genesis est sans doute plus abordable question mécanique mais question compréhension de règle pas sûr. L’auteur est tellement attaché au thème qu’il emploie les termes techniques dans ses explications. N’étant pas biologiste et donc hermétique aux susceptibilités des amibes et autres bestioles microscopiques, ça risque d’être sportif à lire 😀

Laisser un commentaire