Ascension Dawn of Champions : l’élévation du newbie

Ascension est une saga ludique de Brian Kibler, Justin Gary et Rob Dougherty illustrée par Eric Sabee qui a connu quelques traductions françaises chez feu Marabunta. 

Pour préambule, je vais devoir vous avouer un truc, j’ai honte. Je n’ai jamais joué à Dominion. Puisque je suis dans les confessions, je vais aussi vous dire qu’avant Ascension je n’avais jamais joué à un deckbuilder de ma vie. Je croyais à tort que Magic en était un. Par conséquent, j’aborde le jeu avec une certaine fraîcheur. J’ai toujours été client des jeux de cartes à combo où j’excelle je me débrouille.

Je vous rassure, je n’y suis pas allé la fleur au fusil, quand j’ai su que j’allais tester le dernier Ascension, j’ai demandé dans mes amis si quelqu’un pouvait un peu m’initier. J’ai commencé à me faire la main sur Les âmes Déchaînées. Puisque l’on en parle : Djinn42 a fait un très bon JP ici et je vais pas mal m’y référer surtout pour éviter les redites. Puis je me suis offert ces mêmes Âmes Déchaînées, et dans la foulée Rise of Vigil (la Renaissance de Vigil).

Ascension: Rise of Vigil

Ascension: Rise of Vigil

Le pitch ascensionnel 

Visuellement, la première fois que j’ai vu Ascension, ça a plutôt eu sur moi un effet de répulsion, mais après quelques parties cet effet s’est retourné, et j’ai commencé a bien apprécier ce style si peu vu, si peu lisse. Il faut croire que l’on est tout de même assez formaté car dès que l’on sort drastiquement de nos habitudes il faut un temps de chauffe. Toujours intéressant de combattre ses préjugés. Le talent d’Eric Sabee n’est plus à prouver, les illustrations sont riches, pleines de détails, rugueuses. Même si dans cet opus-ci c’est un peu moins vrai, le tout étant devenu presque conventionnel. Et pour cause, Eric Sabee n’est plus le seul crédité au générique, d’autres illustrateurs le rejoignent comme Anton Kagoukin Magdalina, David Wyatt et Justin Gerard. Volonté des auteurs de rendre la licence plus consensuelle ? Sûrement, à en juger du design du prochain stand alone. Shanouillette en a touché un mot ici.

 

dawn 3

Principe (ou rappel)

On place 30 cristaux par joueur au centre de la table. Lorsqu’il n’ y en a plus, on finit le tour en cours et on fait les comptes.

Comme dans chaque itération d’Ascension (ou peu s’en faut), chaque joueur commence avec 8 apprentis et 2 milices mélange son deck, pioche 5 cartes et achète s’il le peut des cartes dans la ligne centrale.

ascension08
Chaque apprenti donne 1 point de rune, et chaque milice 1 point de sang. On peut rajouter dans notre deck des Mystiques (2 points de rune) et des infanterie lourdes (2 points de sang).

La mécanique est celle du deck-building avec rivière (appelé ici la ligne centrale). On va écrémer notre deck, bannir nos cartes faibles, prendre des cartes fortes, latter des monstres pour récupérer des cristaux de victoire (appelés ici points d’honneur) ou bien d’autres qui sont des monstres à trophées, qui, une fois bannis, donnent un pouvoir bien utile. Tout ça, et bien sûr, récupérer des cartes qui enrichissent le deck avec des pouvoirs spéciaux.

Quand on se paye des cartes dans la ligne centrale, on les ajoute à notre défausse.

Très peu de pan dans ta face, on peut juste pourrir un peu l’adversaire en virant une carte de la rivière, ou en détruisant une carte en jeu ou en le faisant défausser.

ascension09
On en parle, du cultiste ?

C’est la tête à baffes qui va prendre nos infanteries lourdes quand malheureusement il n’y aura pas de cartes monstres sur la table. Il rapporte 1PV. On le retrouve dans chaque boîte ; c’est notre petit souffre douleur.

ascensiondoc02

On retrouve les 4 factions habituelles :

  • Liés à la vie, permettant surtout pour gagner des cristaux d’honneur, mais aussi de générer des runes.
  • Venus du néant, avec un poil de bannissement. Il y aura surtout des pouvoirs pour casser du monstre. (Une faction que j’aime bien car elle permet de se faire un deck efficace et propre.)
  • Les Mékas ; cartes puissantes avec fort potentiel de points d’honneur.
  • Les Illuminés, centrés sur l’épuration de deck et la pioche.

On peut engager depuis la ligne centrale des héros et des artefacts, comme d’hab’. Ensuite quand ils arrivent en main on applique leurs effets. Alors, les héros rejoignent notre défausse alors que les artefacts sont placés sur la table et leur effet est permanent.

Ce qui change

Les champions, au nombre de 4, qui vont être tirés au hasard et vont changer votre stratégie ou plutôt la cibler.

ascension07

Chaque fois que nous allons récupérer dans la ligne centrale un héros lié à notre champion, ou que l’on détruit un monstre lié à la faction de ce champion, on va mettre un jeton réputation sur celui-ci, au bout d’un certain nombre selon le champion (entre 2 et 4) on rajoute dans notre défausse la carte de notre champion.

On peut aussi une fois par tour, dépenser deux points de rune pour rajouter un jeton sur notre champion pour que celui ci arrive plus vite nous prêter main forte.

Enfin au bout de 8 jetons, quand on acquiert un héros lié à notre faction (ou détruit un monstre lié à notre faction) on a un effet ralliement, c’est à dire que lorsque l’on réalimente la ligne centrale et si la carte piochée est liée à notre faction on la place dans notre défausse comme si on l’avait acquis normalement. Si c’est un monstre lié à notre faction, il est placé dans le néant et l’on récupère les points d’honneur correspondants (il est automatiquement battu).

 

Les champions 

Quand Sadranis, Dark Savant rentre en jeu, vous piochez deux cartes puis pouvez défaussez une carte (parmi votre main) vous pouvez aussi bannir une carte de votre pile de défausse.

ascensiondoc01

Dhartha, Master of sight peut bannir une carte de notre main, si on le fait on peut acquérir un mystique ou une infanterie lourde sans en payer le coût et le mettre dans la main (et non dans la défausse). Sympa. 

ascension04

Nairi, Wild Queen, vous donne immédiatement 1 PV, vous piochez une carte et elle possède union. Si vous dans le même tour vous jouez une autre carte liée à la vie, vous gagnez 1 PV de plus et piochez une carte.

ascension05

Kor, the Ironmind fait gagner 2 runes et 2 points de force. Si vous contrôlez deux artefacts ou plus, vous piochez une carte.

ascension06

 

Les monstres

Nous avons toujours les monstres de deux types, les premiers qui une fois envoyés dans le néant nous donnent des points d’honneur, et les seconds qui sont des monstres à trophée que l’on place sur notre aire de jeu. Ces derniers peuvent déclencher un pouvoir quand on va les bannir. Bien utilisé, c’est très agréable.

Certains sont affectés par les effets de ralliement, les pouvoirs de réputations et d’autres effet spécifiques sur certaines cartes.
Cela fait 3 fois que je vous parle de monstre avec faction, ça a du faire tilt, je pense ? Eh oui, dans Dawn of Champions, nous en avons un nouveau mécanisme : les monstres sont affiliés à des factions, et cela permet de déclencher le ralliement.

De plus, certains héros sont multi-factions, nous pouvons avoir un héros lié à la vie et illuminé ou bien encore Méka et Du Néant, comme dans Realms Unraveled. Cela favorise bien les combos.

ascensiondoc03

La partie 

Dur dur de vous raconter une partie d’Ascension car on ne commence pas une partie en se disant que l’on va avoir telle ou telle stratégie. En général c’est ce qu’il y a dans la ligne centrale qui va orienter notre vision. J’aime beaucoup jouer avec les illuminés pour renouveler mon deck, le faire tourner : c’est une faction qui nous amène à beaucoup piocher. De temps en temps, la faction liée au néant aussi est intéressante à jouer : on essaie de bannir ses cartes milices pour avoir un jeu puissant.

Problème (que je rencontre souvent) : on peut avoir un joli deck mais il va falloir l’équilibrer avec une autre faction si on souhaite marquer des points. Surtout que la capacité de la faction du néant est de détruire du monstre… Et quand la ligne centrale ne vous en offre pas du monstre, et bien mes amis, c’est duraille, il va falloir s’adapter et jouer avec une autre faction comme liée a la vie ou Méka. 

C’est un jeu où je perds souvent car j’ai un peu trop tendance à oublier l’efficacité pour l’esthétisme. Je me régale à faire de belles combos mais ce n’est pas toujours payant… mais qu’importe puisque je m’amuse.

J’ai donc joué deux belles parties avec un fan d’Ascension qui découvrait ce stand alone. Lui il a sorti des combinaisons ultra cheatées (c’est pas moi qui l’ai dit c’est lui) qui m’ont fait perdre de presque 40 points. Il avait des artefacts qui se cumulaient bien ensemble. L’un disait que tous les artefacts étaient considérés illuminés, un autre proposait une fois par tour de remettre une carte sur le dessus du paquet, et enfin une dernière disait : « piocher et si c’est un illuminé vous gagnez 3 PV ». Autant dire que j’ai pas fait long feu ! J’avais Sadranis, mais le sombre savant ne m’aura pas beaucoup aidé…

La partie suivante, pour la revanche, j’avais Kor et mon adversaire jouait Sadranis. En deux tours, j’ai réussi à faire débarquer Kor dans mon deck et il a fait du bon boulot : 2 runes +2 force, ça aide bien ! J’ai ensuite rajouté des cartes artefacts Méka et Néant dans mon jeu si bien que sur un tour j’ai eu une force de frappe de 11 ! Comme il y avait un monstre à trophée en ongoing trophy (trophée permanent), je me suis fait plaisir. À côté de ça j’avais 5 artefacts sur la table, et mon deck tournait parfaitement. Cette fois c’est moi qui ai gagné la partie avec plus de 20 points d’écart. Les effets de ralliement n’ont pas très bien fonctionné et finalement c’est un bien.

ascension10

Permet de vaincre les héros comme s’ils étaient des monstres.

J’ai réussi à avoir le monstre ci-dessus, Xéron Lord of Deofol, qui est le seul monstre en ongoing trophy de la boîte et il m’a bien aidé.

Nous avons aussi testé en mélangeant avec les Âme déchaînées et Rise of Vigil et comme nous l’avions pressenti, ça rajoute de la variété, diluant les effets. Le joueur ayant Nairi a eu un bel avantage mais c’était surement dû au hasard de la pioche.

La Conclusion du Newbie 

Comme je le disais en introduction, c’est une série que j’ai découverte et que j’apprécie malgré ses défauts d’habitude rédhibitoires : certaines cartes sont bourrines et le jeu est opportuniste. Ça fait partie du contrat et c’est ce qui fait son charme. Mais j’ai tout de même l’impression que les champions sont un peu déséquilibrés, Kor est super puissant et facile à jouer, alors que Dharta me semble plus limité, il aide bien le joueur au début, mais ensuite il me semble moins utile, mais c’est peut-être (surement) dû à mon inexpérience.

J’ai quoiqu’il en soit aimé ce titre indépendant, c’est vif et bourrin. Les champions dirigent le joueur vers un style de jeu et lui évite de s’éparpiller (parfait pour les newbies comme moi), car oui si on joue Nairi (lié à la vie) on va se jeter sur les héros lié à la vie pour comboter et rajouter dans notre deck le champion plus rapidement.

Les multifactions que l’on trouvait déjà dans Realms Unraveled peuvent augmenter les chances de créer des combinaisons heureuses. Par contre je ne suis pas fan de l’effet de ralliement, car je trouve que ça fait trop intervenir la chance dans un jeu ou ce paramètre est déjà présent.

Au final, pour ceux qui aiment Ascension, je pense que cet opus peut leur plaire, mais je vais m’en sortir par une pirouette en vous conseillant d’aller lire la chronique de Pakito qui est tout sauf un newbie, lui : Ascensioncomment choisir ma boîte ?

 

Ascension: Dawn of Champions

Un jeu de Justin Gary
Edité par Stone Blade Entertainment
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 03-2015
De 2 à 4 joueurs
A partir de 13 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

7 Commentaires

  1. Photo du profil de 6gale
    6gale 14/01/2016
    Répondre

    Si si, Magic est bien un deckbuilder. Simplement dans Magic, la construction du deck se fait avant la partie et non en cours de partie (mécanique de deckbuilding). Pour moi, le mot deckbuilding a deux sens.

    • Photo du profil de atom
      atom 18/01/2016
      Répondre

      Moi je rappelle que je suis un newbie hein ^^
      même si depuis j’adore cette mécanique et je commence a en faire plein.

  2. Photo du profil de Izobretenik
    Izobretenik 15/01/2016
    Répondre

    Celui-là est sur la liste des mes envies depuis sa sortie. J’ai toujours été fan d’Ascension (au point de me lancer dans l’achat un peu fou, idiot ?, des boîtes « métal »…), et des illustrations de Sabee. Savoir qu’il n’est plus seul aux manettes m’ennuie un peu mais ce n’est pas si grave !

    Merci pour l’article atom !

  3. Photo du profil de 6gale
    6gale 15/01/2016
    Répondre

    Oui, c’est un très bon jeu. Cette dernière mouture est réussie, pour une « ascension » au sommet de sa forme…

    Le jeu est déjà très riche.

  4. Photo du profil de M3th
    M3th 15/01/2016
    Répondre

    Bel article,merci. Tout comme toi j’apprécie l’univers graphique décalé.

    J’ai quelques partie à mon actif et je trouve le jeu bien fait dans l’ensemble. Mais à chaque fois j’ai eut l’impression de répéter les mêmes stratégies et de m’ennuyer un peu. Je lui préfère thunderstone dans le même esprit.

  5. Photo du profil de Paul
    Paul 18/01/2016
    Répondre

    Merci pour ce retour.

    Aucune traduction possible en vue ?

    • Photo du profil de atom
      atom 18/01/2016
      Répondre

      Vu que Marabunta est fermé, que ascension est soldé, je doute qu’un éditeur ait le courage de relancer le jeu et ait le courage de faire la traduction. Dommage.

Laisser un commentaire