Artemis Odyssey : Ad Astra toujours plus près des étoiles

Ad Astra (« vers les étoiles ») le jeu de Bruno Faidutti et Serge Laget, va connaître une réédition chez Grand Gamers Guild, maison connue pour avoir réédité Endeavor, mais aussi avoir édité Artemis Project (notre Just Played et notre vidéo Ludochrono – Ndlr) qui nous avait particulièrement emballé lors du week-end Essen à domicile. 

Si je parle de The Artemis Project, ce n’est pas une coïncidence : en effet Ad Astra va être réédité et lancé sur la plateforme Kickstarter en juin prochain sous le nom de Artemis Odyssey. D’ailleurs deux autres Kickstarters vont être lancés en 2021, à savoir une extension de The Artemis Project ainsi qu’un nouveau projet dans l’univers du jeu, The Artemis Settlement. 

Mais revenons à Ad Astra.
Nous vivons dans un futur lointain, l’humanité a quitté son berceau et a colonisé les planètes du système solaire. Le soleil se meurt et il est temps de partir vers d’autres cieux…

 

 

Chaque joueur contrôle une faction et va développer son empire en explorant des planètes et en installant des colonies, puis, en construisant des usines pour gagner des ressources, et même terraformer. La fin est déclenchée quand un joueur atteint les 50 points (on termine le tour en cours car nous sommes des personnes civilisées tout de même).

 

De la programmation 

Nous avons tous le même set de cartes qui nous permettent de réaliser les actions du jeu. Nous débutons par une phase de programmation : dans l’ordre du tour de jeu, chaque joueur va pouvoir placer une des ses cartes actions sur une des 12 (à 4 joueurs) cases d’actions. 

 

 

Une fois que toutes les cases sont prises, on va révéler une par une les cartes et réaliser les actions du jeu. Tous les joueurs peuvent faire l’action, mais le joueur propriétaire de la carte la réalise en premier et a évidemment un bonus. Cela peut parfois faire la différence ! C’est ainsi que l’on va se déplacer, explorer une planète, produire des ressources, etc. Les ressources sont nécessaires pour se mouvoir, mais aussi pour terraformer, ou bien construire des usines.

Un autre type de carte permet de marquer des points selon une condition, et tous les joueurs vont pouvoir marquer des points quand elle est déclenchée. À vous de trouver le moment pour que cela soit rentable pour vous et moins pour vos amis.

 

Artemis Odyssey 

Au-delà du changement niveau thématique puisque cet opus vient rejoindre l’univers de The Artemis project (thème SF qui avait beaucoup inspiré Shanen souvenez-vous), la configuration évolue : on passe de 3 à 5 joueurs pour l’ancienne version, à 1 à 5 joueurs pour cet Artemis Odyssey. Oui, nous pourrons jouer en solo et en duo.

Ad Astra était un jeu avec un ordre du tour variable, jouant sur la production et le développement via une mécanique de guessing particulièrement sympa à 4 joueurs, un opus qui avait fait forte impression au moment de sa sortie (en 2009, une autre époque !). À la Rédac, on est très curieux de voir ce qu’il en sera avec cette nouvelle édition ! 

 

   

1 Commentaire

  1. Altaripa 14/01/2021
    Répondre

    Très bon jeu.

    J’espère juste qu’ils corrigeront la « martingale » que l’on peut faure si on a une planète de départ qui produit de l’énergie.

Laisser un commentaire