arshipupk

Airships of Oberon

En 1895, un incendie désastreux a fait rage dans le laboratoire du génial inventeur Nikola Tesla situé au 35 South Fifth Avenue, NY, détruisant la plupart de ses importants travaux de recherche. Un de ses conseillers en affaires, Charles Oberon, réussi à sauver les documents de Tesla qui concernaient la production d’énergie sans fil.

Il a emmené secrètement ces documents à son domicile à Denver, et avec le financement du Land Company Oberon, il a breveté des inventions de Tesla et construit les premières tours de transmission sans fil.

Avec l’énergie sans fil, des dirigeables et des trains pouvaient désormais voyager léger sans la nécessité d’un moteur ou de carburant à bord. Durant plusieurs années, Oberon a créé un réseau de dirigeable et de trainsfusées super-légers à travers tout le Midwest, qui utilise cette technologie sans fil, rivalisant ainsi avec les dynasties de chemin de fer. pic2304045_md

Voilà un petit aperçu du background très travaillé de ce jeu qui sera lancé sur KS le 1er décembre (ha ! mais dis donc c’est aujourd’hui !) : Airships of Oberon, premier jeu d’Adam Love. Ambiance steampunk s’il en est, Airships of Oberon se veut un jeu « passerelle » c’est-à-dire intéressant pour les gamers qui ont tatoué « I love meeple » sur la fesse droite, mais aussi pour les autres, qui ont la peau lisse aux fesses.

Vue de zeppelin

Le but du jeu est de remplir une série de missions dans lesquelles vous devez capturer 1 à 4 « Flux Artefacts », puis les livrer à un endroit précis sur la carte. Vous recevez des points d’expérience (XP) pour chaque artefact que vous capturez et pour avoir complété une Mission.

pic2303910_md

Lorsque vous avez atteint 36 XP ou plus, vous devenez un « Maître Flux ». A partir de là, vous devrez compléter votre dernière mission : aller à OberonVille et capturer le Codex. Le premier joueur à capturer le Codex gagne la partie.

Bien sur, vous allez souvent être plusieurs à poursuivre le même artefact, ce qui introduit une bonne dose d’interaction. Un jeu de transport de marchandises c’est plus drôle quand on se fight sur la marchandise.

pic2303913_md
Pour débuter, vous lancez 2 dés, cela déterminera votre capacité de déplacement pour tout votre tour : vous pourrez utiliser chaque unité de déplacement comme bon vous semble, en prenant les trains ou les dirigeables qui parcourent la map. Pendant votre tour, vous pourrez récupérer un artefact, abandonner ou compléter une mission, ou utiliser vos capacités spéciales (certaines sont communes à tous les joueurs, d’autres seront votre petite touche perso) comme par exemple pousser un adversaire ou lui piquer un artefact, relancer des dés…

A chaque mission complétée, vous gagnez des points d’expériences (XP), et si vous parvenez à 36 ou plus, vous passez « Maître Flux » ce qui signifie que vous lâchez tout pour vous consacrer à une seule mission désormais, la recherche du Codex…

pic2303906_md

Les règles ne sont pas compliquées (8 pages) mais pour le moment, elles ne sont qu’en anglais. Vous trouverez tout ça sur le site de l’éditeur. Affaire à suivre… sur KS !

>> La fiche du jeu

Un jeu de Adam Love
Edité par Reboot Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2015
De 3 à 6 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d’une partie : 90 minutes

Thèmes : Aventure, Aviation, Science-fiction, Steampunk
Mécanismes : Déplacement, Dés, Transport de marchandises
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur

3 Commentaires

  1. Photo du profil de Ebichuman
    Ebichuman 03/12/2014
    Répondre

    Bel article. Dommage que le KS fasse un bide 🙁 pour le moment

  2. Photo du profil de Ebichuman
    Ebichuman 04/12/2014
    Répondre

    projet annulé (rien d’étonnant). Il sera reproposé au printemps 2015

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 04/12/2014
    Répondre

    En effet. « Honnêtement, après deux jours nous avons réalisé que nous n’étions tout simplement pas prêts d’un point de vue marketing pour lancer une campagne réussie en ce moment. Nous ne voulons pas précipiter ce projet et avoir du mal à compléter notre objectif de financement. »
    Adam Love

Laisser un commentaire