►E.D.I.T.O. Les vieux pots…

Hello !

Aujourd’hui, je me mets dans la peau de Shanouillette, qui a pris la main sur mes éditos pendant que je… sous-titrais / jouais / rédigeais / relisais / combattais les forces du mal / rangeais le bureau. Et v’là t’y pas qu’Essen pointe son nez, et que de mon côté, je reste à la maison ! Du coup, l’équipe vous fera peut-être des surprises et j’espère qu’ils nous rapporteront une palanquée de belles vidéos, de découvertes et de jeux.

 

Les vieux jeux font-ils les meilleures soupes ?

En parlant de livres de poches avec un pote l’autre jour, je me suis dit qu’on n’avait pas vraiment d’équivalent dans le jeu de société. Ou plutôt si, les versions de voyage, mais en fait, le livre de poche ne satisfait pas seulement ce besoin de miniaturisation : au pire, les applis sont là pour faire le taf. Non, les livres de poche sont là pour donner une seconde vie à un ouvrage, et à le réactualiser. Seulement, dans le jeu, ça ne se passe pas comme ça : aujourd’hui, on est un peu dans l’escalade de moyens. Voyez Super Meeple qui nous sort un Mexica tout beau tout chaud, FFG qui, lors de la Gencon dernière, ne se mouille pas trop en n’annonçant que des rééditions (Runebound 3, Fury of Dracula, Game of Thrones JCE 2). Et Imperial Assault qui est ni plus ni moins qu’une rethématisation de Descent v2, qui est déjà un reboot du premier Descent. Et je pourrais en citer encore pas mal, de la réimpression de Civilisation au revamp de Mythic Battles, en passant par les rééditions de Filosofia ou encore par le meilleur jeu à deux du monde, Netrunner. Force est de constater que les rééditions se font légion, en ce moment. Où est l’innovation ? Qu’est-ce qui change dans notre hobby à la sortie de ces jeux ? Sempiternelle question.

netrunner-washington-dc-city-grid

Quinze ans de différence.

 

J’ai envie de vous dire que c’est peut-être dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes, mais pas dans n’importe quels vieux pots : on ne parle pas de rejouer à Hero Quest sans fin, mais bien de jeux dont la qualité et la durée de vie ne sont plus tellement à prouver. Et aujourd’hui, plutôt que de simplement rééditer, on embellit, on raffine, on rend le jeu plus beau et meilleur. C’est peut-être le signe que le moteur créatif ne va pas assez vite par rapport à la machine consumériste, ou qu’on se rend compte que les remakes ont déjà acquis leur place, un peu comme au cinéma. Je ne sais pas si ça me blase, si ça me rend jouasse ou si ça m’indiffère : pour l’instant, je n’ai pas trop le temps de revenir aux jeux auxquels je joue, de les épuiser comme auparavant. C’est que jouer pour Ludovox, ça occupe !

Aujourd’hui, point de Bonne Paye ni de Monopoly : les standards familiaux deviennent petit à petit Dixit, les Aventuriers du Rail, Catane. Seuls les meilleurs accèdent au statut de classique, mais comme le medium balbutiait au début, et qu’on a fait des progrès en termes d’ergonomie, de design et que les budgets se sont un peu alourdis, on peut se permettre de les remettre au goût du jour, histoire qu’ils soient aussi attirants que leurs confrères contemporains. C’est un fait, la qualité des jeux va croissant. Un jeu des années 80 pas remanié serait bien falot en comparaison des nouvelles usines à gaz qui explosent la rétine. Le jeu de société moderne a balbutié, pris de l’ampleur, et là, nous arrivons à une presque-démocratisation du hobby. Bientôt, le joueur ne sera plus le geek qui se cache dans sa cave, mais bien le jeune actif qui… comment ça ? C’est déjà le cas ?

 Bref, le jeu grandit, et a besoin de se créer une histoire. Êtes-vous heureux des rééditions qui sont faites ? Vous en voudriez plus ? Des différentes ?

Je vous avais prévenu, que je me prenais pour Shanouillette, hein ! Bon, CQNFPL (ce qu’il ne fallait pas louper) :

  • Cette semaine, des zooms sur quelques jeux atypiques : The Spoils, un jeu de cartes foutraque, 504, le prochain Friedmann Friese et Vignoble, dans la ligne droite de Vinhos et Viticulture ! Mais en différent.
  • Une boutique vient de s’ouvrir entre Biscarrosse et Mimizan, et ça a l’air sympathique et cosy. As2pik, que ça s’appelle.
  • Grovast nous ébauche quelques stratégies pour Terra Mystica. Plus précisément, il nous entretient des Nomades et des Fakirs.
  • On a joué cette semaine à pas mal de jeux : Specter Ops, jeu de cache-cache mal parti qui séduit pourtant TSR, Ryu qu’Eolean trouve trop léger à son goût (sans manquer d’intérêt) et enfin Mysterium, que nous attendions de pied ferme. En parlant de pied, j’ai bien pris le mien à le tester : il s’agit d’un super jeu !
  • Dap a reçu son Blood Rage (mais pas que) et nous le fait savoir en vidéo
  • La core team s’est déplacée sur le salon Octogônes de Lyon avec Antony, et j’ai pas mal joué !
  • Il s’est passé des trucs aux Tsume Fan Days 3.

 

C’était une semaine chargée, je crois ne pas vous avoir tout dit mais presque (sinon, ce ne serait plus vraiment un résumé). Avec Essen qui se profile, on va sûrement avoir du lourd à vous fournir tout bientôt… Stay tuned.

   

1 Commentaire

  1. Photo du profil de M3th
    M3th 08/10/2015
    Répondre

    Tout à fait de ton avis pour netrunner.

Laisser un commentaire