BanniereTRAILER-ok

Movie trailer : une bande annonce maison !

Pour ce premier contenu, que faire d’autre que d’évoquer le jeu de société ? Il me semble que c’est tout à propos. 🙂 Alors sous quelle forme le faire ? Une description de jeu ? Une comparaison ? Un inventaire des différents mécanismes ?

Pfiouuu, je ne sais que faire. Ah si. Tiens, parlons d’un jeu peu connu. Du moins qui n’est pas arrivé chez nous. Et qui aurait mérité.

Découvert sur le salon d’Essen 2012, j’ai craqué pour ce jeu qui était à petit prix…et en plus en démo avec les auteurs qui sont vraiment sympathiques.

Je nomme donc Movie Trailer créé par Andrea Chiarvesio et Pierluca Zizzi à qui l’ont doit Hyperborea, qui arrive bientôt. En fait, Movie Trailer est un peu le précurseur de Concept ou de Mystères. Cela dit, il se contente de fonctionner uniquement sur le thème du cinéma, qui est déjà bien assez vaste. (Pas besoin d’y rajouter des livres, objets ou autres).

Moteur !

Dans Movie Trailer, le but est de faire deviner aux autres joueurs des titres de films. Pour cela, les joueurs vont tour à tour demander au « narrateur » un indice précis. Que ce soit sur le gentil de l’histoire, l’époque, le type de film etc.

A chaque demande, le narrateur devra sélectionner parmi l’une des trouzemille images celle qui lui parait correspondre le plus précisément (libre à vous de réduire le nombre de cartes pour augmenter la difficulté du jeu). Eh oui, ici, pas de texte, pas de parlotte. On ne joue qu’avec des images.

Pour clarifier un peu, si par exemple, le narrateur choisit « Jurassic Park » et qu’un joueur demande un indice sur le méchant, il pourra donner la carte illustrée d’un dinosaure. Bon c’est assez facile, mais si on part sur « Rabbi Jacob », eh bien, c’est de suite plus dur.

Alors, bien évidemment, ça semble simple comme ça. Mais le piège est dans le fait que plus le nombre d’indices est élevé, plus le joueur qui trouve gagnera de points, de même pour le narrateur. D’un autre côté, si personne ne trouve, au terme du 8ème indice donné, personne ne marque de points. Du coup, le tout est de trouver le moyen de ne pas donner des indices trop simples au départ, et pas trop dur au fur et a mesure que les tours s’enchainent.

Voilà. C’est tout vous savez y jouer.

Action !

Le matériel du jeu comprend un plateau central circulaire présentant les divers indice qu’il est possible de demander au réalisateur (c’est le nom du narrateur dans le jeu). Les cartes indices sont au nombre de 144, ce qui, normalement, permet de trouver une correspondance assez précise entre l’indice et le film. De plus, elles sont classées en 4 catégories qui facilitent encore la recherche.

D’un point de vue esthétique, le jeu est plutôt basique. Les illustrations sont simples et évocatrices, cela permet justement de ne pas faire d’erreurs d’interprétation. De même qu’il en devient jouable pour les enfants.

Facilement jouable donc, et très rejouable, simple à prendre en main, il conviendra parfaitement à une partie entre amis, pendant l’apéro. Le tout, emballé dans une boite imitant les coffrets de bobines de cinéma.

La durée d’une partie « standard » (dans la mesure où l’on compte les points et qu’on se tient au « tour de table ») est d’environ 45 minutes. Sachant que c’est une estimation, et que très vite on se prend à zapper les points pour passer la soirée à jouer, commenter et argumenter. 

Et… ça tourne !

Côté plaisir du jeu, entre amis fans de cinéma vous allez vite vous retrouvez à essayer de trouver des films assez pointus.

En famille, vous pouvez jouer avec les enfants en pensant bien à choisir des films qu’ils connaissent. Parce que oui, c’est le « réalisateur » qui choisit son film dans sa tête. Du coup, la seule limite du jeu est votre connaissance.

Pour finir, si vous avez deux à sept amis disponibles, vous pourrez tenter de vous faire une séance Movie ensemble.

Mais le nombre de joueurs n’est pas fixe, si vous voulez jouer à 22, c’est possible. Et même à 23. Et peu importe le nombre de joueurs, on s’éclate tout du long à essayer de trouver des films qui nous plaisent, nous font rire, qui ont des « private joke » etc.

Moi, j’ai adhéré. Même en tant que « gros joueur », ce jeu me plait bien. Si vous avez l’occasion de le tester, ne reculez pas et lancez-vous. Il y a des chances que ça vous plaise.

Allez, j’y retourne… « Le méchant c’est Al Capone tu dis ??? ».

 

 

2 Commentaires

  1. Photo du profil de Grovast
    Grovast 15/07/2014
    Répondre

    Merci pour le focus sur ce jeu a priori peu connu. En effet il fait a priori énormément penser à Mystères?, c'est frappant voire troublant.

    Les deux gros défauts de ce type de jeu sont d'une part qu'il faut un minimum de références communes pour que ça fonctionne (si j'ai jamais entendu parler du film je ne risque pas de trouver), d'autre part que si un sous-ensemble de joueurs (genre un couple) a trop de références communes, ça peut partir en private indices, ce qui gâche le jeu pour les autres.

    Tu m'as en tous cas donné envie de l'essayer, si du moins j'ai l'occasion avec une tablée adaptée, car il me semble particulièrement sensible à cette condition.

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 12/12/2014
    Répondre

    Hey bonne nouvelle, le jeu va être distribué en France grâce à un nouveau distributeur ,  » Atalia « !

Laisser un commentaire