LE TEST DE XIA : LEGENDS OF A DRIFT SYSTEM
pic1807124
Un jeu de Cody Miller
Illustré par Steve "Coolhand" Tyler
Edité par Far Off Games, Maldito Games
Pays d'origine : Etats-Unis
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2014-00-00
De 3 à 5 joueurs , Optimisé à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d'une partie : 180 minutes
Durée d'une partie entre 120 et 240 minutes

Thèmes : Aventure, Exploration, Science-fiction
Mécanismes : Cartes personnages, Déplacement, Dés, Figurines, Placement, Plateau modulable, Points d'action, Tuiles
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 10
Configurations testées : 2, 3, 4, 5 joueur(s)

Introduction

Xia : Legends of a Drift System est un jeu qui occupe une place très centrale dans le groupe des jeux « Ameritrash ». Non pas parce que c’est le plus connu (il ne l’est pas tant que ça), mais plutôt parce qu’il représente ce que le genre peut donner lorsqu’aucune concession n’est faite pour hybrider le jeu avec un autre genre : Xia est un pur Ameritrash, qui ne fait pas le moindre effort pour faire croire à ses joueurs qu’il est autre chose : dans Xia, on va vivre des aventures épiques, on va explorer, être confronté à des surprises, des revers de fortune, des coup de bol incroyables, tout ça aux commandes de son vaisseau préféré.

Dans Xia, 3 à 5 joueurs prendront chacun le rôle du capitaine d’un vaisseau spatial, bien décidé à se couvrir de gloire et d’argent. Pour ce faire, il devra réaliser des missions, faire du commerce, devenir un chasseur de prime ou un infâme criminel, tout cela de manière totalement libre. S’il y a bien une chose qui caractérise Xia, c’est la liberté totale dont bénéficient les joueurs pour gagner les précieux points de gloire qui leur permettront de gagner la partie.

L’univers est un univers de Space Opera tout à fait générique (pensez Star Wars, Firefly, etc…). L’éditeur n’a pas eu les moyens d’acquérir une licence existante, alors il s’est lancé lui-même dans l’écriture d’un univers qui, même s’il est plutôt riche et cohérent, reste tout à fait neutre et générique, ce qui est un peu dommage. Mais assez rapidement, les joueurs vont eux-même inventer leurs propres histoires et cet univers un peu blanc va vite se peupler.

Contexte

Le contexte est un peu particulier : j'ai découvert ce jeu en écoutant l'un de mes podcasts préférés (The Secret Cabal) et le récit qu'ils ont fait de leur partie de découverte m'a instantanément donné envie d'essayer le jeu. Seulement, comme souvent, en dehors du Kickstarter, aucune boite n'avait été produite et le jeu était totalement introuvable. On pouvait le trouver absolument hors de prix sur eBay, mais en ajoutant au prix de vente les frais de port ça devenait n'importe quoi. Je m'étais donc fait une raison.

Mais lors d'un voyage pro à San Francisco, je me retrouve avec une matinée à tuer avant de prendre l'avion du retour, et je fais donc le tour des boutiques de jeu du coin (il y en a pas mal dans la zone) pour voir si par miracle une boutique en avait. Nada. Et là, je retente eBay. Et Jésus Marie Joseph, un vendeur qui le vend à un prix raisonnable ! Et il se trouve à San Mateo, à quelques kilomètres de mon hotel ! Vite, je place une enchère. Et mon coeur sombre : l'enchère se termine environ une heure avant que mon avion ne décolle. Je laisse quand même mon enchère courir, et je me dirige vers l'aéroport en priant pour ne pas me faire assassiner sur les frais de port.

Evidemment, une fois assis en salle d'embarquement, alors que je vois que j'ai remporté l'enchère à un prix qui reste encore à peu près raisonnable, on m'annonce que mon avion a 3 heures de retard... Mais comme j'ai fait l'enregistrement, c'est mort. Alors j'écris au vendeur et nous nous entendons sur les frais de port (que nous partageons).

Quelques semaines plus tard, je reçois enfin mon colis. A la poste, lorsque je vais retirer le colis, j'ai la "surprise" d'avoir un bordereau des douanes qui me dit que je dois m'acquitter d'un droit de douane de 55€ ou voir le colis repartir aux US...

Il m'aura coûté cher ce jeu.



ACCESSIBILITE DES REGLES
17
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Les règles de Xia ne sont pas très compliquées. Le livret laisse une impression mitigée. À la fois tout est là, et tout est expliqué clairement, à la fois on a du mal à retrouver une information dont on se souvient de l'avoir lue quelque part, mais alors où ?

Globalement, ceci dit, les règles sont plutôt claires et digestes.

QUALITE DU MATERIEL
17.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement bien pensé et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Très ergonomique. Agréable à manipuler
Qualité des illustrations
Travaillé


La matériel de jeu reste l'un des points forts de Xia. Chaque vaisseau a sa propre figurine peinte, il n'y en a pas deux identiques dans la boîte. Lorsqu'on place les vaisseaux sur leurs socles, tout à coup, à la manière d'un X-Wing, l'univers du jeu vous saute aux yeux et c'est un régal de manipuler le matériel.

Concernant les illustrations, il y a un peu deux écoles. D'un côté, un véritable effort d'illustration a été fait pour ce jeu, il y a beaucoup de cohérence dans le design graphique et on s'est donné de la peine pour rendre le tout lisible alors que toutes les informations se trouvent globalement sur les éléments de jeu.

Par contre, v'là comme c'est moche. C'est probablement une question de goût, et je n'en ai aucun, mais les couleurs sont criardes à mort et les dessins particulièrement naïfs. Pourtant, telles les peintures du Douanier Rousseau, il y a un réel charme dans ces illustrations. Chacun devra se positionner par rapport à ce parti pris graphique, mais je dois avouer que si les illustrations peuvent sembler laides (en particulier le design des vaisseaux eux-mêmes), le tout se retrouve particulièrement agréable sur une table.

THEME
19.5
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs prennent des décisions liées au thème plutôt que d'essayer de gagner
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Ce n'est pas un jeu, c'est une épopée !
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
On s'y croirait vraiment quand on manipule le matériel

S'il y a une catégorie où Xia brille particulièrement fort, aussi en regard de la concurrence, c'est bien le thème. Mais ce n'est pas un hasard, car le jeu ne fait absolument aucune concession en la matière, tant et si bien que le thème est finalement la mécanique la plus importante du jeu.

Je m'explique.

Dans Xia, le plus important, c'est qui vous voulez être dans cette partie. Un contrebandier, un chasseur de prime, un honnête marchand ou un vil pirate ? Vous pouvez absolument tout faire, et ne comptez pas trop sur le jeu pour vous pousser dans une direction plus que dans une autre. À la rigueur, le jeu ne va pas vous laisser vous engager seulement à moitié dans une voie, car vous n'y seriez pas du tout efficace. Vous voulez vous battre ? Alors équipez-vous de canons, de lance-missiles, et abandonnez toute idée de transporter des marchandises ! 

Ceci dit, cela ne signifie pas que votre choix est définitif. Notamment, lorsque vous passez à un autre vaisseau, c'est le moment idéal pour reconsidérer vos choix de carrière. Vous pouvez changer les équipements de votre vaisseau à chaque fois que vous faites escale sur une planète, mais force est de constater que c'est avec un nouveau vaisseau que vous allez vraiment ressentir toutes les possibilités qui s'offrent à vous.

DUREE DE VIE
14
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Faible nombre d'options
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
De petites règles additionnelles
Essouflement du jeu
On ne sait pas à quoi s'attendre

Cela va avec le côté très Ameritrash des mécaniques de jeu, les retournements de situation sont assez fréquents dans Xia, et vous ne pouvez jamais réellement savoir ce qui vous attend au détour d'une nébuleuse ou d'une planète de contrebandiers. C'est l'un des atouts du jeu.

Pour autant, le jeu peut être un peu long : je ne recommande pas d'atteindre le nombre de joueur maximum de 5, cela fait des parties aux durées excessives. Mais l'aventure est tellement épique qu'elle se déploie maladroitement sur des formats courts. Le jeu fonctionne très bien à 3 et 4, grâce à un système assez simple de voyage entre les portes qui permettent de se déplacer assez rapidement... pour peu que le tirage des tuiles d'espace ait été à peu près raisonnable. On peut se retrouver dans des configurations bizarres avec deux zones d'univers très difficile à connecter et des joueurs qui jouent chacun dans leur coin, mais c'est rare.

MECANISMES
13.5
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Grande variété de choix, on peut revenir dans la course
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

Xia est un jeu où il faudra savoir exploiter les opportunités qui se présentent à nous, et ne pas rester bloquer par le fait que les planètes ne s'alignent pas parfaitement avec la stratégie qu'on a choisie à ce moment de la partie. Il y a toujours quelque chose d'intelligent à faire, à chaque tour, et il faut l'identifier et ne pas s'échiner à faire marcher une stratégie lorsque les circonstances ne la favorisent pas (et la garder pour plus tard).

Du coup, les stratégies à très long terme sont difficiles à mettre en place et cela peut gêner les plus planificateurs. Pour les autres, savoir exploiter les opportunités qui se présentent ne manquera pas de provoquer émoi et jubilation.

Il faut aussi noter la propension du jeu à "buguer" lorsque les tuiles découvertes au fur et à mesure de l'exploration rendent la galaxie particulièrement difficile à naviguer. Mon groupe et moi avons du prendre des mesures pour éviter que cela se produise, typiquement essayer de répartir un peu les planètes dans la pile des tuiles sous peine de voir se construire sous nos yeux un terrain difficile à jouer, ou bien qui va favoriser une stratégie à outrance par rapport à une autre. Par exemple, si deux planètes commerciales se retrouvent adjacentes, alors la stratégie commerciale risque bien d'être de loin la meilleure.



17
17.5
19.5
14
13.5

Photo du profil de TSR

92%

L'avis de TSR

Testeur Ludovox.fr

Publié le 09/12/2016

Xia est un jeu qu'on apprécie pour ses qualités, et qu'on adore ou déteste pour ses défauts. Le jeu veut vous embarquer dans une épopée, une aventure épique dont il vous appartient d'écrire les pages. En cela, on est à la limite du jeu de plateau, flirtant avec le jeu de rôle sur table. En effet, le jeu est particulièrement chaotique et peut vous infliger de cuisants échecs sur de simples jets de dés ratés. Mais il faut faire le dos rond, accepter ces effets un peu dramatiques, et plonger à corps perdu dans ce système à la dérive présidé par l'étoile Xia. Si vous le faites, je vous garantis que l'aventure que vous vivrez sera inoubliable.


  • Thème très bien exploité
  • matériel soigné
  • Une aventure épique !
  • Firefly, le jeu, le vrai
  • Tout semble possible !

  • beaucoup de jets de dés
  • opportuniste
  • illustrations un peu naïves
  • construction du terrain peut parfois bugger
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%