LE TEST DE ZOMBIE KIDZ ÉVOLUTION
ZombieKidz_packshot_3D_FR_WEB
Un jeu de Annick Lobet
Illustré par Paul Drouin
Edité par Le scorpion masqué
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2018-11
De 2 à 4 joueurs
A partir de 7 ans
Durée moyenne d'une partie : 10 minutes

Thèmes : Horreur, Zombie
Mécanismes : Coopératif, Dés, Legacy, Narratif
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Enfant, Familial
Nombres de parties jouées : 20
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Zombie Kidz Evolution est un jeu coopératif qui s’inspire directement de Zombie Kidz (2013) tout en lui apportant une nouvelle dimension évolutive et persistante : le grand succès de Pandemic Legacy (1 & 2) est passé par là ! Même Miniville et Clank! s’y mettent, pourquoi pas les jeux pour enfants ? Ils demandent que ça ; après tout ils sont bien rodés aux calendriers de l’avent !

Nous jouons des enfants courageux qui vont sauver leur école d’une invasion zombie.
On va déplacer nos personnages de cases en cases sur le petit plateau central pour juguler les attaques récurrentes des morts-vivants.
Le dé est d’abord lancé pour savoir où le nouveau zombie débarque, puis on a le droit à un mouvement. Notre petit héros se déplace (s’il le souhaite) et peut remettre dans la réserve 1 ou 2 zombie(s) de la case où il termine, qu’il ait bougé ou pas.
Si vous parvenez à faire en sorte que deux joueurs soient face à un des portails de l’école, alors vous vous tapez dans la main et posez un cadenas sur le dit portail.
Dès que les quatre portails de l’école sont fermés, vous gagnez. Si vous devez ajouter un zombie et que la réserve est vidée, vous perdez. Voici, en gros, les règles de base !
Sachant que dans la version Évolution, vous allez suivre votre progression sur votre petit livret (« guide du chasseur de zombies ») en posant des autocollants à chaque partie. Vous aurez aussi des missions à remplir, et si vous y parvenez, vous pourrez coller un autocollant Trophée. Et, de temps en temps, vous aurez l’autorisation d’ouvrir une des 13 enveloppes et de découvrir enfin les mystères qu’elle recèle. Globalement, il s’agit de matériel qui vient enrichir et complexifier le jeu petit à petit.

Une fois la campagne terminée, il est tout à fait possible de continuer à jouer avec le jeu tel qu’il est.   

Contexte

Nous avons acheté le jeu dans une boutique spécialisée vers chez nous sur un coup de tête, comme ça nous arrive souvent. Le jeu est sorti le lendemain, on a joué tous les trois, avec MiniSha et son papa, et on a enchaîné les parties jusqu'à plus soif. MiniSha a trimbalé sa boîte un peu partout dans les semaines qui ont suivi, remettant parfois les éléments dans les enveloppes pour faire vivre des bouts de la campagne à ses ami.e.s. J'ai accompagné MiniSha dans une vingtaine de parties. Elle en a fait 25 en deux jours.   



ACCESSIBILITE DES REGLES
17
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Le livret est très accessible, présentation du concept, du matériel, principe global, mise en place et déroulement sont très bien déroulés avec des exemples visuels quand le besoin s'en fait sentir. Une double page est consacrée à un exemple de tour de jeu avec de grandes infographies explicatives. Tout y est, et le set des règles de base est clairement acquis.
Comme nous le disions ces règles ont le mérite d'être plutôt simples, épurées, mais également bien présentées de façon à être retenues (ex : La "règles des 3 zombies").
Nous avons juste eu un petit doute sur un point de règle parvenu plus tard dans la campagne, mais notre intuition était la bonne.
Good job.   

QUALITE DU MATERIEL
15,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement relativement simple et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Effort important
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Travaillé


Les illustrations typiquement splatoonesques donnent le ton et jouent bien leur rôle pour se mettre dans l'ambiance. On a peut-être des zombies à vaincre, mais c'est fun. Pas de taches de sang, on aura ici des explosions de couleurs. L'humour et le style sont au rendez-vous, que demande le peuple ?
Le plateau recto verso est solide et très lisible (code couleur), tout en offrant un joli niveau de petits détails. 
La manipulation des standees et des tuiles zombies se fait sans heurt. On a très rarement des situations où les zombies sont si nombreux que ça manque de lisibilité, et quand ça arrive, ça ne dure pas.
Le rangement se fait via un thermoformage qui permet de trier les éléments, il est bien pensé mais chez nous, vu que MiniSha trimballe sa boîte partout (d'ailleurs la taille du boîtage le permet bien, ce qui est apprécié), nous retrouvons en général tout le matériel sans dessus dessous à l'intérieur. Voilà les aléas d'un jeu qui vit !
Mention spéciale au petit guide du chasseur de zombies. Règles de base, règles avancées, missions, passeport, jauge de progression... L'ensemble tient dans un format parfait pour les enfants, tout est clair et navigable. 

THEME
14
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Peu d'éléments sonnent faux
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Ouh là ! Vous êtes sûrs ? Des zombies pour des enfants ? Est-ce bien adapté ? Il est normal de se poser la question. En réalité, les gones de 7 ans connaissent déjà ça, Halloween, les monstres, etc. Autant dire que le concept du zombie ne leur est pas inconnu. Dans le jeu, les morts-vivants ne sont pas impressionnants. Stranger Things et Walking Dead sont cités dans les inspirations visuelles, mais ne prenez pas peur, le tout est très lumineux et coloré, funky style. Les héros avec leur attirail ont plus l'air de partir jouer dans la rue que d'aller batailler contre des monstres affreux, et c'est très bien comme ça.
Au passage, un détail qui ne l'est pas, on apprécie grandement la diversité dans les personnages proposés, deux filles, deux garçons, avec deux roux, une chinoise, un noir : tout le monde est bad-ass et tout le monde s'y retrouve ! 
Le fait de devoir protéger l'école (parce qu'on aime bien la bibliothèque et le gymnase quand même !) permet aux enfants de se projeter tout de suite dans ce décor de leur quotidien, d'autant qu'on va pouvoir baptiser tous les protagonistes soi-même.
Le fait de se toper dans la main ajoute un peu d'incarnation également, c'est un gimmick très sympathique. Spoil : la mutation des zombies est un petit élément qui rajoute de la complexité tout en collant au thème. 

DUREE DE VIE
16,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Très modulaire
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
Variantes très réussies
Essouflement du jeu
On ne sait pas à quoi s'attendre

Tant qu'on a des enveloppes à ouvrir et des missions à valider, l'envie d'y revenir tournera à plein régime à un point où l'on peut parler de frénésie.
Il est très facile de sortir le jeu, car le corpus des règles de base sont archi simples et comme le legacy ne détruit rien, on peut toujours revenir en arrière.
D'autre part, durant la campagne, les défis nous proposent de jouer dans plusieurs configurations, ce qui encourage les joueurs à ressortir le jeu, et les pousse à présenter le jeu à d'autres joueurs. Très bon moyen d'engendrer du bouche à oreille d'ailleurs, MiniSha a fait jouer près d'une dizaine d'enfants avec sa boite, et la majorité ont leur propre jeu depuis. Le tout ne s'essoufflera pas tant que la campagne sera en cours, et reprendra un rythme de croisière bien plus calme ensuite. Notons que le fait de pouvoir valider qu'une mission au maximum est bien vu, cela permet de faire durer la campagne au maximum ! 

Dès le départ, on s'approprie le jeu via le Guide qui nous demande de baptiser nos petits héros, mais aussi... les zombies. On voit notre jauge de progression se remplir, et rien que ça, c'est déjà extrêmement satisfaisant. Mais les enveloppes que le jeu nous autorise à ouvrir sont un véritable moteur pour les enfants (et les grands !). Ce système de récompenses provoque un plaisir qui rend accro. La campagne de MiniSha s'est quasiment entièrement déroulée en une journée. Elle l'a même reboot, en remettant le matériel dans les enveloppes, pour la refaire avec une copine. Dès qu'on arrive au bout, une seule envie : se jeter sur la saison 2. Comment ça, y en a pas ? Hein ? 

Le jeu a la gentillesse de nous proposer des défis qui lui offre une rejouabilité même une fois que le carnet est rempli et la campagne achevée, mais soyons honnêtes, la carotte des enveloppes envolée, l'excitation n'est quand même plus exactement la même. Cela dit, soyons clairs : le game design de Zombie Kidz est solide et le jeu continue d'exister en dehors de sa campagne. 

Avec les différents personnages, on a déjà pas mal de possibilités de renouvellement. Il faut bien voir que les enfants se lassent beaucoup moins vite que nous en fait ! Au début, MiniSha était attachée à son héroïne et n'incarnait farouchement que ce perso qu'elle a baptisée "Ambre", puis, après la moitié de la campagne, elle a commencé à manifester de la curiosité pour jouer un autre personnage.

MECANISMES
16,5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Dosage au poil, avec des bifurcations

Les tours de jeu restent toujours fluides (on lance le dé, et on effectue une action), même à 4 joueurs. Oui, les règles sont d'une simplicité enfantine. En tout cas, au début, elles s'expliquent en 1 minute. Dès que l'on gagne, on avance, et les règles s'étoffent, petit à petit, on passe parfois un peu de temps à réfléchir, mais en général c'est une réflexion collective donc on ne sent aucun temps mort. 

Les missions sont variées, tantôt axées sur un défi de jeu, tantôt jouant sur le côté "métagame" : gagner une partie à 2 joueurs, gagner en ayant vidé la réserve de zombies,  gagner une partie au moins 1 semaine après la 1ère partie, gagner en ayant 5 zombies sur une case, etc. Cette diversité est une grande chance pour le joueur, elle le pousse à appréhender son jeu sous différents angles.

 

La structure de la campagne est très bien conçue et agréable à suivre. Faut dire, elle a le bon goût de toujours nous récompenser : que l'on gagne et que l'on perde, on pose toujours un autocollant "cerveau", et rien que ce petit geste est éminemment ludique mais aussi significatif, puisqu'il donne de la valeur à notre partie jouée, même si on a raté notre coup, ce qui, je trouve, est particulièrement intelligent. Eh oui, même (surtout ?) les échecs nous font progresser, après tout.
Si on a rempli une mission, on colle le "Trophée" dans la liste des missions et dans la jauge de progression de sorte à ce que nos succès soient grandement valorisés, ce qui, bien entendu, gonfle de fierté nos bambins.
Les enveloppes, quant à elles, apportent... - je ne rentre pas dans les détails mais si vous ne souhaitez pas du tout savoir ce qu'elles recèlent ne mettez pas en surbrillance le reste de cette phrase - les enveloppes apportent donc du matériel additionnel, des badges de niveau qui font monter nos héros en grade, des règles avancées à coller dans le livret, ou encore de nouvelles missions qui se débloquent.

Bref, c'est toujours la surprise mais chaque élément est un apport intéressant et rien ne vient déséquilibrer l'ensemble. Chaque ajout entraîne en réalité un nouvel enjeu qui relance l'intérêt sans jamais faiblir. Les règles avancées rendent Zombie Kidz Évolution de plus en plus cérébral, mais le fait qu'elles soient distillées ainsi progressivement sur plusieurs parties les rendent très assimilables. 

Je parle beaucoup de l'aspect "Évolution" car c'est une très belle réussite en soi, mais le corps du game design n'est pas en reste. Le défi est toujours de nature un peu calculatoire ("si tu me rejoins là, tu élimines lui, et le prochain tour on ferme le portail ensemble" ; ou "tu places le zombie là, il fait ça, et tu l'élimines comme ceci", etc.), sans jamais devenir bloquant. Il y a toujours quelque chose à faire, même quand on ne peut pas éliminer un zombie tout de suite, il y a forcément un placement plus malin, qui permet de mieux anticiper la suite. Dans le schéma central du jeu des positionnements, on pense à une sorte de Ghost Stories pour kids. Le hasard lié au dé est lui-même bien intégré au gameplay, et ne devient jamais trop punitif. Les petites combinaisons à faire quand le jeu progresse sont vraiment un casse-tête super plaisant même pour les grands, ce qui fait de ZKE un vrai jeu familial que tout le monde aimera sortir.

 



17
15,5
14
16,5
16,5

Photo du profil de Shanouillette

90%

L'avis de Shanouillette

Testeur Ludovox.fr

Publié le 24/01/2019

Avec ses enveloppes scellées et son système malin d'accomplissements, Zombie Kidz Évolution est un jeu résolument moderne qui sait apporter ce qu'il se fait de mieux aux marmots de 7 ans et plus. Le game design de base est si solide qu'il peut s'adapter avec élégance à ses moult fluctuations (bien structurées, les enveloppes ne s'ouvrent pas dans n'importe quel ordre). Comptez sur le jeu pour ne jamais laisser ses joueurs se reposer sur leurs acquis. Tu y arrivais à 3 joueurs, sauras-tu faire aussi bien à 2 ? Et que feras-tu si tel élément change ? Comment joueras-tu dans cette condition-là ? Il nous met au défi, mais sait également nous féliciter à chaque partie, même en cas d'échec. Et à la fin, l'air de rien, nos gamins jouent à un jeu d'une complexité qu'on n'aurait peut-être jamais osé leur proposer d'office.

Fédérateur, Zombie Kidz Évolution a fait vibrer toute la rédaction ; certains ont tenu à avaler la campagne quand d'autres auront préférer la faire durer. Mais en tout cas, tout le monde a apprécié ! Attention à l'addiction. 


  • legacy, sans destruction de matos
  • le Guide du Chasseur de Zombies
  • des zombies qui ne font même pas peur
  • une campagne rondement menée
  • une édition soignée et stylée
  • game design solide

  • Vite la saison 2 !! :p
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

90%