LE TEST DE SPYRIUM
spyrium-49-1359240690-5874
Un jeu de William Attia
Illustré par Arnaud Demaegd, Neriac
Edité par Ystari Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2013-09-30
Jusqu'à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d'une partie : 75 minutes

Thèmes : Steampunk
Mécanismes : Pose d'ouvriers
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur, Expert
Nombres de parties jouées : 5
Configurations testées : 3, 4, 5 joueur(s)

Introduction

Spyrium est un jeu de William Attia, auteur connu pour avoir commis le célèbre Caylus l’un des pères fondateurs du jeu moderne pour gamer. Ici aussi, il s’agit d’un jeu pour joueur plutôt expert (de 2 à 5 personnes) à partir de 13 ans sur une durée d’environ 90 minutes (plus ou moins 30 minutes).

Dans ce jeu, il va s’agir de placer ses ouvriers entre les cartes afin d’en faire l’acquisition ou de les utiliser.

Le jeu se joue en Angleterre à l’ère de la révolution industrielle. Cependant il ajoute un petit côté fantastique car dans ce monde, on fait la découverte du spyrium, un minerai à haut rendement énergétique qui attisera toutes les convoitises…

Contexte

Ce jeu était fort attendu à sa sortie de part la réputation de son auteur. Contrairement à Caylus et ses multiples ressources, l'auteur et Ystari ont décidé ici de développer un jeu ne contenant qu'une seule ressource qui est le spyrium. Bon, ce n'est pas tout à fait vrai dans le sens où l'argent et les ouvriers peuvent être considérés comme des ressources dans ce jeu. Cela étant, Spyrium offre une mécanique très intéressante de placement avec un haut niveau d’interactivité et divers choix stratégiques. 



ACCESSIBILITE DES REGLES
16.5
Clarté du livret de règles
Livret bien conçu
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Le livret de règle de Spyrium, quoiqu'un peu austère, est très bien réalisé. On y explique clairement les règles et il y a de nombreux exemples concrets. Je regrette cependant l'aspect très serré et le manque d'aération dans le livret qui rend le tout un peu trop compact. On aurait pu ajouter 2 ou 3 pages afin d'aérer l'ensemble pour le rendre plus agréable à lire.

Il est à noter que le plateau est bien conçu et sert lui-même d'aide de jeu expliquant les actions réalisables à chacune des deux phases. Le livret contient également dans les dernières pages une explication détaillée de l'ensemble des cartes du jeu. 

QUALITE DU MATERIEL
14
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


Le matériel est de bonne facture. La boite de rangement est toute simple mais suffisante et permet de limiter le prix du jeu ce qui n'est pas un mal. Les finitions sont très correctes et on appréciera notamment le spyrium sous forme de petit cristal. L'ergonomie est excellente et ne donne aucun mal à jouer facilement avec les différents éléments du jeu.

Concernant les illustrations, il n'est pas évident de se prononcer sur le sujet. Elles sont travaillées et de bonne qualité. Elles collent également parfaitement au temps et au lieu de la révolution industrielle anglo-saxonne. Pour autant, les dessins sur fond bleu, vert ou marron donnent une ambiance assez austère et au final assez froide au jeu. Bien sûr c'est réaliste, mais c'est dommage de ne pas avoir avancé un tout petit peu plus dans le côté monde alternatif avec le spyrium en allant donner un côté un peu plus steampunk au jeu. Cela l'aurait rendu certainement un peu plus attrayant graphiquement et un peu plus chaleureux.

THEME
10.5
Objectifs du jeu clairs
On a une vague idée de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire assez pauvre
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Respect du thème

C'est toujours un peu difficile de donner du thème dans un jeu de gestion. Et Spyrium ne déroge pas à la règle. Une fois la partie commencée, on cherche juste à optimiser ses cartes pour acquérir le plus de points de victoires. Le spyrium devenant juste anecdotique. On aurait pu le remplacer par le charbon, ça n'aurait rien changer au jeu. De même, le jeu ne raconte pas une histoire et une fois la partie terminée, on ne passe pas une demi-heure à refaire l'histoire.

DUREE DE VIE
12.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Spyrium n'est pas un jeu familial, mais il a pour lui de pouvoir se jouer à 5 dans un temps très respectable. De plus les règles sont au final assez simples et il y a une interaction forte, ce qui peut amener un peu plus de joueurs autour de la table.

Il n'y a pas de contenu ni de variante additionnel et le renouvellement des parties est assuré par l'ordre d'apparition des différences cartes du jeu. Nonobstant, on appréciera la présence des brevets qui permettent d'essayer des stratégies différentes selon les parties. 

MECANISMES
15.5
Fluidité du tour
Ça tourne !
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction omniprésente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Grande variété de choix, on peut revenir dans la course
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Savant mélange de stratégie et d'opportuniste

La mécanique de Spyrium comporte quelques originalités intéressantes. Principalement son système de placement d'ouvriers et les deux phases de jeu. Dans la première phase, nous plaçons des ouvriers autour des cartes qui nous intéressent. Le nombre d'ouvriers autour d'une carte définit son coût d'acquisition ou d'utilisation. Il devient donc crucial de se placer au bon moment et de retirer son ouvrier également au bon moment. Mais toute la subtilité vient du fait que pour retirer un ouvrier, il faut passer en phase 2. Et une fois dans cette phase, on n'a plus la possibilité de placer un nouvel ouvrier ! 

Sachant que le passage en phase 2 est volontaire, les joueurs peuvent le faire de manière désynchronisé, ça occasionne quelques bons fumages de neurones et apporte un aspect calculatoire au jeu qui est passionnant. Bien sûr, cela complexifie un peu le tour de jeu.

L’interaction est de fait omniprésente car les placements / retraits des ouvriers adverses vont reconditionner votre environnement immédiat et modifier vos calculs. Ce qui vous oblige à vous adapter et peut engendrer des tours de jeu assez longs (surtout à 5). Raison pour laquelle je le conseillerai plutôt à 3 ou 4 joueurs. 

L'équilibre des différentes stratégies a été bien pensée et chacune est viable. Le tout étant de savoir prendre ou utiliser les bonnes cartes à chaque tour en vue de votre stratégie finale. 



16.5
14
10.5
12.5
15.5

Photo du profil de eolean

79%

L'avis de eolean

Testeur Ludovox.fr

Publié le 13/03/2015

Au final, ce Spyrium est un excellent jeu. Il a une mécanique intéressante et plaisante avec une interaction forte. Il est bien réalisé et avec un coût réduit (<30 euros). Pour autant, il n'est pas exempt de défauts. Il est d'aspect froid, assez calculatoire et le thème s'oublie vite. Il en résulte parfois des tours un peu long ce qui ne rend pas le jeu très attractif à 5 joueurs. 

Pour autant, William Attia remplit son contrat et si ce Spyrium n'est pas au niveau d'un Caylus, il n'en demeure pas moins intéressant si vous avez une table de 3 ou 4 joueurs habitués aux jeux de gestions. 


  • mécanique ingénieuse et interactive
  • règle simple et choix cornéliens
  • petit prix pour ce type de jeu

  • thème plaqué et un peu froid
  • un peu long pour 5 joueurs
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

80%