LE TEST DE MUNCHKIN
444_munchkin-boite.png-444
Un jeu de Steve Jackson
Illustré par John Kovalic
Edité par Ubik
Date de sortie : 2001-01-01
De 3 à 6 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d'une partie : 45 minutes

Thèmes : Humour, Médiéval-fantastique
Mécanismes : Affrontement, Combinaisons, Gestion de main, Hasard
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur, Familial
Nombres de parties jouées : 10
Configurations testées : 3, 4, 5, 6 joueur(s)

Introduction

Munchkin, ça veut dire « grosbill ». C’est donc un jeu pour les gros bills, qui va parler de jeux de rôles. Et ça ne manque pas.

Contexte

J'ai joué à Munchkin un certain nombre de fois. Peut-être plus que les dix parties sus-mentionnées. Mais Munchkin date de 2001, et j'ai dû faire ma première partie en 2002 ou en 2003. Il faut dire que le jeu est compact, pour pas mal de contenu.



ACCESSIBILITE DES REGLES
13
Clarté du livret de règles
Livret bien conçu
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles plutôt claires et assez exhaustives
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Pas de gros problème spécifique
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retour aux règles assez fréquents

Les règles de Munchkin sont sans histoire. Plutôt simples, plutôt claires, mais sans excès d'exemples. Aucune image ne vient aider la compréhension, mais ce n'est pas trop grave. En revanche, les cartes viennent souvent se placer contre les règles, et la règle d'or de Munchkin est d'écouter les cartes plus que les règles. Mais quand les cartes commencent à se contredire...

QUALITE DU MATERIEL
12
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité du matériel acceptable
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Correct
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


Munchkin n'est pas le meilleur élève en ce qui concerne le matériel. Les cartes sont fines et, étant donné combien on les manipule, finiront inévitablement par coller. Quant au rangement, il est inexistant. La boîte s'accomodera mal des multiples extensions, mais fort heureusement, on n'aura que ce matériel-là à emporter. Les cartes sont plutôt jolies, avec des illustrations déjantées, cartoonesques et monochromes. On peut s'attendre à mieux, mais qu'on se le rappelle, Munchkin est un jeu où toutes les cartes sont différentes, ou pas loin. Personnellement, même si je trouve que les illustrations offrent un joli monde caricaturé et bien déjanté, j'espère un peu plus de conviction d'un jeu.

THEME
16
Objectifs du jeu clairs
On a envie de justifier ses choix thématiquement
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
Thème fouillé

Qu'on se le dise, le thème est le point fort de ce jeu. Il plonge les joueurs dans les bons vieux souvenirs nostalgiques des parties de JdR. Aussi, personnages multiclassés, dés huit du chaos et épées +2 seront de la fête, mais Munchkin va plus loin, puisqu'il n'hésite pas à briser le quatrième mur, avec des façons de gagner son XP complètement inhérentes au jeu de rôles, comme les génocides de fourmis et les dons de chips désintéressés au MJ. Dans cette ambiance décalée, on n'hésite pas à faire des bêtises à gogo, et à jouer pour l'ambiance et le style plutôt que pour la gagne. Même si c'est important, la gagne. Surtout quand on est un grosbill.

DUREE DE VIE
10.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Peu de renouvellement
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Quelques surprises

Le schéma d'une partie de Munchkin est malheureusement très prévisible, et tous les joueurs vous le diront : le premier arrivé au niveau 9 a perdu, et le second aussi, car le destin (et les autres joueurs) vont bien entendu s'acharner sur eux avec la plus sadique des joies. Eh oui, c'est un jeu qui fait la part belle au kingmaking et aux négociations agressives. On n'est jamais à l'abri d'un revirement débile en fin de partie (la plante en pot qui devient subitement plus forte, qui amène son dragon de la mort de compagnie, et qui finit par se transformer en démo, ça arrive. Le sel de la partie réside dans ces coups du sort causés par les joueurs, mais le développement qui y mène est bien souvent uniforme et pénible.

On aura fait le tour du jeu lorsqu'on aura épuisé sa saveur, disons en deux parties. Les quarante-douze extensions ne parviennent pas, à mon avis, à renouveler le jeu de façon satisfaisante, car c'est au niveau des mécanismes et de son rythme très homogène que Munchkin pèche.

MECANISMES
12
Fluidité du tour
Ça tourne !
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Une diversité pas toujours équitable
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

Les mécanismes de Munchkin donnent la part belle à l'opportunité, tant qu'il est difficile de garder une stratégie, et l'ensemble du jeu verra les joueurs tendre vers une parodie de montée en puissance interrompue par les autres gros-bills au moment opportun. En gros, certaines combos d'objets sont imbattables (elfe + casque de charme) et, même si peu de cartes sont complètement inutiles, en ressortira un sentiment d'injustice assez flagrant. Les premiers tours sont plutôt mous, le temps de se constituer un arsenal et de gagner ses premiers niveaux mais, une fois que la partie en vient aux fatidiques niveaux 8 et 9, l'orage se déchaîne. Problème : il faut attendre 30 mn pour que ça commence.



13
12
16
10.5
12

Photo du profil de Umberling

59%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 13/11/2014

Malgré sa bonne odeur de Donjons & Dragons, son ambiance déjantée et délurée, je n'apprécie pas tellement l'expérience que me procure Munchkin. Peut-être n'ai-je pas envie d'un jeu injuste, où l'on se tape sans remords. Peut-être que c'est cette montée en puissance mollassonne qui m'ennuie. Ou encore les parties répétitives. Malgré ses bonnes intentions, Munchkin est une usine à gaz qui certes remplit son taf, mais ne me satisfait pas en tant que joueur.


  • L'univers décalé, qui n'hésite pas
  • Ambiance JdR
  • Compact
  • Méchant

  • Parties identiques
  • Déséquilibré
  • Pas finaud
  • On en fait vite le tour
L'AVIS DES JOUEURS

2 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

82%