LE TEST DE BARONY
barony
Un jeu de Marc André
Illustré par Ismaël Pommaz
Edité par Matagot, Rebel.pl
Distribué par Blackrock Editions
Pays d'origine : France
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2015-06
De 2 à 4 joueurs
A partir de 13 ans
Durée moyenne d'une partie : 45 minutes

Thèmes : Médiéval
Mécanismes : Construction/développement, Déplacement, Placement, Plateau modulable
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 9
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Barony est un jeu de placement de Marc André illustré par Ismael.

Le pitch tient en une phrase : Le trône du roi est vacant, et comme la nature a horreur du vide, il va falloir prendre cette place. Vous pouvez découvrir le jeu plus en détails via ce Just Played ou ce Ludochrono

Contexte

Je l'avais découvert à l'association ludique où je me rends souvent. J'ai voulu approfondir l'expérience et voir si cette première impression après deux parties se confirmait. On y a joué dans toutes les configurations.



ACCESSIBILITE DES REGLES
17.5
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

2 pages recto-verso au format A4 (ce qui me convient parfaitement, c'est grand mais pas trop), illustrées avec des exemples. La règle est claire, aérée, elle restera dans sa boite une fois le jeu expliqué. Chaque joueur a un plateau aide de jeu avec toutes les possibilités d'actions et le rappel des conditions de pose reprises en icônes. Il faudra quelques minutes pour intégrer les icônes, mais ça se fait rapidement. 

QUALITE DU MATERIEL
16
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement assez simple et organisé. Éléments en bon nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


La boite est bien dimensionnée, tout rentre parfaitement. Pas de thermoformage, juste deux séparateurs, ce qui me convient très bien. Tous les pions sont en bois et de dimensions différentes (les cités sont très grandes) pour une bonne lisibilité. Je trouve le plateau très fonctionnel et agréable. Les illustrations sur la boite avec le nom du jeu en lettre d'or claquent bien. Par contre je ne suis pas fan des illustrations sur les plateaux de jeu des joueurs, je ne trouve pas les perso super accrocheurs. Des sachets en tissus (goodies) sont à demander sur le site de Matagot si vous avez acheté le jeu avant une certaine date et ces sachets sont très sympas, un peu satinés, chacun avec les armoiries de la famille. Classe. 

THEME
13
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Le jeu tente de nous raconter une histoire. En fait le côté narratif est beaucoup mis en avant dans la communication de Matagot (avec la référence à peine voilée à Game of Thrones) mais ne se retrouve pas plus que ça dans le gameplay. Oui mais. On a beau être conscient que c'est une mécanique abstraite qui fonctionnerait avec n'importe quel autre thème, on se prend au jeu. Et puis, ça colle pas si mal : nos chevaliers vont envahir des territoires adverses, le village perché sur la montagne est bien protégé, etc. On est dans un jeu abstrait (je le répète) il n’empêche qu'il est bien habillé (surement grâce à ces beaux pions en bois).

DUREE DE VIE
12.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
On ferait bien des règles maison
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Comme on place le terrain de manière aléatoire, les parties ne se ressemblent pas, on doit complètement repenser le jeu en fonction de la topographie. Le jeu se joue en 45 mn : il n'est pas rare de vouloir en faire une autre pour prendre sa revanche, et on va jouer en fonction de comment ça s'est déroulé sur la partie précédente, en surveillant le gagnant, etc. La discussion et la façon de jouer des personnes à la table sont des éléments qui renouvellent bien les situations. Peut-être manque t-il quelques variantes pour corser le jeu. 

MECANISMES
14.5
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction omniprésente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

Le moins que l'on puisse c'est que c'est fluide, avec une action et une seule par tour, ça joue vite. La stratégie de se faire oublier dans un coin de la carte marche très (trop ?) bien. Il faut bien surveiller où en sont les joueurs, voir où on peut grappiller des points et là où on risque d'en perdre, car au bout d'un moment on ne pourra pas être partout ! Le jeu est bien équilibré mais gare à votre positionnement au départ, qui aura une importance majeure sur le reste de votre partie. Il n'y a pas de hasard dans Barony

Pour faire des points et gagner il faudra prendre des risques, ou plutôt il faudra jauger où se renforcer et où prendre des risques. Il faut aussi choisir quand on va convertir ses points pour gagner un titre de noblesse. Parfois on est gourmand, on a envie de continuer, et paf, on se fait attaquer, dommage !

La config deux joueurs m'a moins convaincue, on se retrouve souvent dans une sorte de jeu d'échec défensif (avec une dualité agressé/agresseur systématique) où la moindre erreur est payée cash. J'aurais presque tendance à dire qu'il faut resserrer la carte, mais au fur et à mesure des parties j'ai noté que l'on plaçait toutes ses cités proches de celles de l'adversaire pour le garder à l’œil et qu'une partie de la carte était  naturellement désertée. 



17.5
16
13
12.5
14.5

Photo du profil de atom

84%

L'avis de atom

Testeur Ludovox.fr

Publié le 12/08/2015

Son format court, sa fluidité, ses explications vite ingurgitées, sa tension crescendo font de Barony un jeu que je ressortirais souvent, mais à partir de 3 joueurs. Si vous cherchez un jeu de placement avec ses qualités là, Barony me semble un bon choix (chaque fois que je l'ai sorti il a fait l'unanimité après la partie). Ne l'achetez pas si vous voulez y jouer à deux uniquement, c'est une config où à mon sens il manque de piquant (et quand on est bien parti on est difficilement rattrapé à moins de faire une grosse erreur). 

 


  • Règle simple.
  • Fluide, partie rapide.
  • Les nombreux dilemmes.
  • Les meeples en 3D.
  • Beau travail d'édition.

  • Placement initial qui peut ruiner votre partie.
  • Plus abstrait à deux
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

70%