Reigns – the Council : ayez confiaaaaance, majesté…

Connaissez-vous Reigns ? Il s’agit d’une application mobile où vous incarnez un monarque gérant son royaume en jouant avec les propositions de ses (perfides) conseillers, qu’on acceptera ou refusera en faisant glisser la proposition vers la gauche ou la droite, à la manière d’un Tinder. Et si un des quatre domaines, à savoir « population », « argent », « religion » ou « guerre », atteint un score trop élevé ou trop bas, vous mourez ! L’application a connu un certain nombre d’itérations (Her Majesty, Game of Thrones) et un certain succès. Sachez que désormais vous pourrez vous consacrer à ce terrible jeu… en jeu de société !

reigns-council-ludovox-jeu-societe-objectifs

Les objectifs (en rouge vous marquez pour le négatif).

 

 

Dans Reigns – The Council, un des joueurs incarne le monarque et les autres, ses conseillers avec chacun ses objectifs, souhaitant pousser deux domaines le plus loin possible (dans le positif ou le négatif) pour gagner des points lorsque le monarque mourra. Chaque conseiller fera une proposition au souverain en utilisant une des cartes de sa main et en argumentant grâce à des pictogrammes loufoques. Le monarque aura le choix d’accepter ou de refuser chacune des propositions, déclenchant les effets de refus puis d’acceptation de chacune. Monarque et conseiller gagnant des points, bien entendu, si des propositions sont acceptées… Le jeu se jouera avec plusieurs monarques, puisqu’à la mort de l’un, il sera remplacé !

reigns-council-ludovox-jeu-societe-propositions

En blanc, la ligne si la proposition est acceptée, en noir, si elle est refusée.

 

Aussi saugrenu que son aîné numérique, Reigns: The Council est donc un titre mêlant jeu de gouaille, déduction et gestion de main. Le cocktail, pour le moins surprenant, est concocté par Bruno Faidutti (le présente-t-on encore ?! Bon, ok, disons l’auteur de Citadelles pour faire court) et Hervé Marly (et lui ? Bon ok, Loups-garous de Thiercelieux, c’est lui). Quant au jeu lui-même, il sera mis à disposition pour l’instant sur Kickstartercette adresse) pour une campagne durant jusqu’au premier octobre. Questionné sur la question, François Alliot, créateur du studio Nerial et donc de Reigns, indique que le jeu sera peut-être distribué en boutique, mais dans un avenir lointain : le studio a concentré ses efforts sur la campagne Kickstarter (pour une livraison en mai 2020). Le pledge de base est à 34 €, mais si vous en avez la fortune, vous pourrez également vous acheter une couronne en argent designée par une joaillière… 

11 Commentaires

  1. Ytrézius il y a 22 jours
    Répondre

    Je ne l’avais pas vu venir celui là! Un Bruno Faiduti en plus!

    Bon par contre le gameplay n’a pas l’air foufou… Un petit jeu d’ambiance très dépendant du bagou des joueurs.

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling il y a 22 jours
      Répondre

      C’est clairement dépendant du bagou, après chez moi, on s’est esclaffés comme des baleines. L’alchimie a très vite pris, va savoir pourquoi, et on retrouve bien les dilemmes de l’appli. Pourtant, sur règle, je n’étais pas conquis conquis.

      • Ytrézius il y a 22 jours
        Répondre

        Dac merci pour le retour, je vais sans doute m’imprimer le PNP pour tester ça dans notre asso.

  2. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux il y a 21 jours
    Répondre

    Moi j’ai toujours rien compris.

  3. Ytrézius il y a 21 jours
    Répondre

    Du coup le pledge de base est à 34 $ (et non 34 €), soit environ 31 €… Mais ça c’est sans les fdp qui n’ont pas été annoncés à l’heure actuelle…

    Pour un petit Party Game, ça me semble quand même un peu élevé comme tarif…

    • Photo du profil de Tasmat
      Tasmat il y a 18 jours
      Répondre

      Clairement le prix (avec en plus avec une inconnue que sont les fdp) est un frein total pour moi… Dommage 🙁

       

Laisser un commentaire