Réalisation d’un plateau de jeu #DIY

Que ce soit pour un jeu disponible en Print and Play, pour réaliser votre proto ou pour améliorer un jeu existant, vous pouvez avoir envie de fabriquer un plateau de jeu. Cet article va vous donner quelques pistes à explorer et vous montrer pas à pas la réalisation d’un plateau.

 IMG_031(1)

Choix du matériau

materiau

Calendrier épais
Il s’agit probablement du matériau le plus facile à récupérer et donc le moins cher. Vous pouvez coller un papier épais au dos (ou deux couches de papier) pour masquer les écritures. Je vous conseille la colle blanche, au rouleau pour ça.
dosopaque
Carton « alimentaire »
Encore un matériau facile à récupérer. Il a comme inconvénient d’être un peu trop fin. Du coup, la méthode consiste à coller deux couches de ce carton, dos à dos ce qui laisse le côté « gris » visible, qui fait donc un dos de plateau « uniforme ».
Isorel
Il s’agit de ce « carton/bois » fin qui constitue en général le dos des étagères ou le fond des tiroirs. Vous pouvez le récupérer lorsque vous vous débarrassez d’un meuble. Il n’est pas facile à découper mais ça reste faisable avec un cutter, en étant patient. Il donne un aspect très « lourd » aux plateaux, c’est assez agréable.
Dalles de PVC adhésives
Très facile à travailler, il a comme gros avantage d’être déjà encollé. Je vous conseille d’en choisir du pas trop épais, sinon il a tendance à se courber lorsqu’il est découpé en trop petite taille (par exemple si vous faites des plateaux individuels ou des tuiles). C’est le matériau que j’utilise dans l’exemple de réalisation qui suit.

Réalisation d’un plateau pour le jeu Cosmic Run

Ce jeu ne dispose pas de plateau normalement mais de 5 tuiles, d’aides de jeu et de jetons pour compter les points de victoire. Je voulais une piste de score que je trouve plus simple à utiliser et j’ai donc réalisé l’image du plateau en intégrant les images des tuiles, des aides de jeu et une piste de score.

Le plateau fait 30x60cm et tiendra donc parfaitement sur deux dalles de PVC.

Préparation

Comme j’ai imprimé sur du papier A4, il va y avoir des raccords à faire.

J’ai choisi de laisser une marge de recouvrement que j’ai coupée au moment de la réalisation.

Pour faire cette découpe, j’aligne parfaitement les deux feuilles l’une sur l’autre et je vais couper les deux feuilles en même temps, un peu comme lorsqu’on fait un raccord de papier-peint. Ça permet d’avoir une jointure parfaite.

coupemarge

Réalisation

J’ai choisi de plastifier mes impressions pour donner un visuel plus dynamique mais ce n’est bien sûr pas obligatoire. Ça présente comme avantage le fait que je peux mettre du scotch dessus et l’enlever sans laisser de trace.

J’ai donc commencé par relier ensemble les parties qui vont constituer la moitié droite de mon plateau, je les positionne sur ma dalle de PVC, sans coller.

Ensuite, je retire la feuille de protection uniquement sur quelques centimètres, ce qui va me permettre de coller petit à petit.

debut

Réalisation de la charnière

Dans le cas d’un plateau en deux éléments comme celui-ci, le mieux est de masquer la charnière sous le visuel. Pour un plateau comprenant plus d’éléments, il faudra forcément avoir des charnières qui seront visibles au dos.

Je découpe au cutter et retire la feuille de protection sur la partie centrale qui va recevoir la charnière.

La charnière est réalisée avec du scotch toilé, également appelé « Gaffer ». Il est possible d’utiliser d’autres types de ruban large mais celui-ci est très solide.

Comme mon scotch est gris clair et que mon visuel est majoritairement noir, je rajoute une couche de scotch noir au niveau de la pliure, afin qu’on ne puisse pas voir le gris, même de façon minime entre les deux éléments du plateau.

En utilisant la colle blanche, au pinceau, j’encolle ma charnière et je finis le collage des visuels pour la partie centrale et la partie gauche.

charniere

Finitions

J’utilise le scotch noir pour réaliser une bordure tout autour du plateau en repliant au niveau des angles.

finitions

 

Conclusion

Il peut être intéressant d’utiliser un plateau de jeu existant, pour ne pas avoir à réaliser les charnières et les finitions soi-même, en particulier si vous voulez réaliser une extension pour un jeu existant. Par exemple, il existe des plateaux pour les Aventuriers du rail, disponibles en libre téléchargement et que vous pouvez coller au dos de votre plateau.

Comme d’habitude, si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à m’en faire part en commentant l’article !

6 Commentaires

  1. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 18/10/2015
    Répondre

    Ça va en inspirer plus d’un pour un prototype par exemple. Merci pour cet article.

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 18/10/2015
    Répondre

    sympa 🙂 ça va motiver pour faire le PNP de Far Space Foundry !

  3. Photo du profil de Potus
    Potus 19/10/2015
    Répondre

    Y’a aussi le carton plume qui est très pratique pour faire tuiles et autres plateaux… enfin moi c’est ce que j’utilise.

  4. Court-Jus 19/10/2015
    Répondre

    Tu as raison, Potus, le carton plume est très utilisé. Je ne l’ai pas cité car je ne l’ai jamais utilisé (c’est assez cher et j’ai toujours tendance à chercher le moindre coût).

    As-tu des conseils/astuces à partager avec nous sur ce sujet ?

  5. Photo du profil de zedzed
    zedzed 21/10/2015
    Répondre

    Belle réalisation.

    Je suis plutôt dans la réduction d’espace, je refais des boites en plus petit format, du coup, j’ai surtout tiqué en voyant la première photo et la boite du jeu, pas con de réutiliser les boites plastiques de cassettes vidéos, je vais me pencher là dessus !

    J’essaierai bien également l’Isorel, mais plutôt pour des aides de jeu ou des réductions de règles. Je tâcherai d’en choper les jours d’encombrants, les gens balancent tellement d’étagères ces jours là !

    Le carton plume, je l’utilise pour compartimenter l’intérieur des boites. En tant que plateau, je serai moyennement emballé, j’ai peur que ça marque vite via les « chocs » de pions, figurines… qu’on utiliserait dessus. Et je trouve ça trop léger, un plateau doit être assez « lourd ».

     

    Sinon, ce qui commence à se faire en guise de plateau, ce sont les tapis/bâches imprimés via des sites comme http://www.easyflyer.fr/, http://www.samoz.com/fr/. Tu as « juste » à leur envoyer l’image (bien dimensionnée et de bonne qualité) de ce que tu souhaites imprimer. Mais c’est plus onéreux.

  6. alexgodlex 17/12/2017
    Répondre

    Merci pour ce tuto. J’ai vachement de mal à trouver le materiel pour faire le plateau lui même en fait : les calendriers géants ce sont rares. La carte type 270 g est assez cher est me parait pas assez épaisse. Difficile de trouver mieux sur Am… Ou alors je n’ai pas la bonne ref. Quand aux dalles PVC ça coute assez cher aussi et je ne sais pas quoi choisir : quel épaisseur ? Quelle taille ? C’est pas simple

Laisser un commentaire