BanniereDEUSbig1

Deus : tout savoir sur le futur Pearl Games

Sébastien Dujardin de Pearl Games prévoit de sortir un jeu de civilisation nommé Deus pour Essen (16/19 octobre) – il prépare aussi l’Auberge Sanglante mais il y a moins de chance qu’il soit prêt pour la convention.

Sébastien travaille sur Deus depuis décembre 2013, ce qui ne fait pas très long, mais il explique « j’y ai passé beaucoup de temps et comme je suis auteur/éditeur, le communication passe vite » c’est vrai que c’est pratique. On s’envoie un mail, on l’ouvre tout de suite.

D’où est venue l’envie de Deus ?

A la base, il souhaitait faire un jeu dans lequel on pouvait produire des ressources sans que celles-ci ne soient matérialisées. Il était parti avec l’idée d’utiliser un dé (matériel cher en son cœur… si vous connaissez Troyes…) posé sur une région du plateau pour quantifier le nombre de ressource (traduction, exit les cubes en bois).

Ironie du sort, Deus s’est développé et peu à peu, l’idée initiale du jeu a finalement disparu au profit des ressources habituelles, plus lisibles.

Alors, ni une ni deus, regardons de quoi il retourne car un jeu 100% Sébastien Dujardin est toujours synonyme de belles promesses ludiques !

Oh mon deus, un pitch !

À la tête d’une civilisation du monde antique, vous explorez des terres inconnues pour développer votre empire. Fondez des nouvelles villes et construisez des bâtiments pour exploiter les ressources naturelles, établir des routes commerciales, partir à la conquête des villages barbares ou accroitre vos connaissances scientifiques. N’oubliez pas d’entretenir de bonnes relations avec les dieux ! Rendez-leur hommage en leur faisant des offrandes et en construisant des temples fabuleux.

Le principe grosso modo

Au départ, vous avez 5 cartes Bâtiments en main.

A votre tour, c’est simple, vous pouvez soit :

–    Construire un bâtiment : vous jouez une carte Bâtiment et vous posez la pièce associée dans une région du plateau. Votre carte doit être placée dans la colonne correspondante de votre tableau et vous pourrez ensuite profiter du pouvoir de toutes les cartes de cette même colonne, en les activant de bas en haut. C’est là que vous comprendrez peu à peu l’ampleur des combos possibles ! Les bâtiments permettent entre autre de gagner des points de victoire.

–    Faire une offrande à un dieu : vous défaussez des cartes dans le but de recevoir l’aide du dieu associé à l’une de ces cartes. Vous repiochez ensuite pour avoir toujours 5 cartes en main.

Des cartes vous avez dit Descartes ?

Oui, les cartes représentent donc des bâtiments, il y en a de 6 types différents, et chacune a son pion (‘pion’ au sens large, ça peut être un petit bateau, un meeple, un temple comme vous pouvez le voir ci-dessous…) et sa couleur.

Vous avez : les bâtiments de production, les bâtiments maritimes, scientifiques, militaires, civils et, un peu à part, les temples.

(Extrait des règles non définitives)

Des cartes et puis ?

Au centre de la table, vous avez un plateau de jeu constitué de plusieurs grosses tuiles colorées. Chaque tuile est composée de plusieurs régions : 2 maritimes, 1 village et 4 régions terrestres diverses (certaines produisent du blé, d’autres du bois, de l’argile et vous avez enfin les montagnes qui produisent de la pierre pardi).

Mettons les choses en place

Pour commencer une partie, vous allez former le plateau avec un nombre de tuiles variant selon le nombre de joueurs en lice (2 joueurs, 4 tuiles…) en les plaçant comme vous voulez (sauf qu’on ne peut pas mettre deux villages côte à côte, oui car il s’agit de villages « barbares » figurez-vous et qu’ils se mettraient tout de suite dessus ^^). 

Sur ces villages justement, on va placer un petit jeton avec un nombre de points de victoire (pv). Si le village est entouré par 3 régions, il vaudra 3 pv.

Enfin, vous vous constituez une petite réserve générale avec les pions temples (autant qu’il y a de tuiles), chaque joueur reçoit 5 Or et 5 PV, 1 ressource de chaque, et un plateau individuel avec ses pions bâtiments à sa couleur : ils en positionnent 2 de chaque type dans la colonne associée, les autres pions forment leur réserve perso.

Déroulement de la partie

Vous allez donc faire 1 action au choix entre construire un bâtiment et faire une offrande. Fastoche non ? Bon.
Revenons un peu sur ces deux actions.

– Construire un bâtiment (et possiblement attaquer un village)

Vous vous doutiez qu’il y avait quelques subtilités j’espère. Déjà, il faut reconnaître les bâtiments dit « standards » des Temples, qui font un peu bande à part.

Tous les autres, pour être construits vont nécessiter certaines précautions :

–    Checker que vous avez déjà au moins 1 bâtiment de ce type-là sur votre plateau. Si tel n’est pas le cas, vous ne pourrez pas jouer votre carte. Si c’est bon, vous pourrez la placer en haut de la colonne de la couleur correspondante.

–    Payez le prix (en ressources / or, sachant que 4 Or peuvent remplacer n’importe quelle ressource).

–    Ensuite, prenez le bâtiment correspondant depuis votre plateau individuel et placez-le sur le plateau central.

Au départ, vous devez être sur une région du bord de carte et les bâtiments suivants pourront être posés dans des régions que vous contrôlez déjà, ou adjacentes, sachant qu’au sein d’une même région il ne peut pas y avoir deux fois le même bâtiment.


REMARQUES : Il y a d’autres petites règles de pose, comme par exemple, les bâtiments maritimes doivent être posés dans une région… maritime, oui bravo ! Vous aurez aussi le droit de vous installer dans une région vide du bord du plateau en échange de 3PV. Cela vous permettra par exemple de vous débloquer dans certaines situations.


Vous allez maintenant pouvoir profiter de l’effet de chaque carte Bâtiment qui se trouve dans la colonne où vous venez de placer une carte, de bas vers le haut, vous les activez toutes !

>> Concernant les temples

Quand vous construisez votre 1er temple, ça va, mais quand vous en faites un 2e, ça se complique : vous devez déjà posséder au moins 1 carte Bâtiment de chaque couleur ! Pour construire votre troisième temple, vous devez posséder au moins 2 cartes Bâtiment de chaque couleur, etc.

BASTON !!
Et oui, on va pouvoir attaquer un village barbare après avoir posé un bâtiment sur le plateau dès que toutes les régions autour d’un village sont occupées, ou dès qu’il y a un bâtiment militaire, paf ! Le village est automatiquement attaqué par le joueur qui est en supériorité militaire sur place ! Celui-ci va donc gagner les PV du village.  

L’offrande aux Dieux

Avec cette action, vous allez donc vous défausser des cartes non souhaitées mais aussi invoquer un des 6 dieux et refaire votre main.

En fait, les cartes vont dans la défausse faces visibles mais on ne voit que la carte supérieure et c’est justement celle-ci qui invoquera les pouvoirs d’un dieu associé. Plus vous vous défausserez, plus le pouvoir sera intéressant !

 Voici les effets des dieux (au stade proto actuel) les règles nous disent :

Fin de partie ?

Dès que tous les temples ont été construits OU que tous les villages ont été attaqués, on termine le tour (ainsi tout le monde aura joué le même nombre de tours, ce qui est toujours appréciable) et on effectue un dernier tour complet.

Ensuite seulement, on comptera les points : il y a les PV remportés au cours du jeu, ceux accordés par les temples, et enfin, on octroie 2 PV pour chaque majorité dans les différents types de ressource et l’or.

 

Conclusion

Deus tourne déjà depuis quelques mois sur les salons (LudiNord, PEL) et d’après les premières impressions recueillies ici et , et ce que j’ai pu en voir (au PEL), le jeu parait à la fois simple et profond. Bien sûr il faudra un petit temps pour appréhender l’éventail des possibilités au niveau combos de cartes, mais quand on y regarde, à son tour, on a que deux options ! Exit les tours de jeu avec 8 phases et 32 choix, ici, on épure les actions pour viser des combinaisons en cascade que l’on va élaborer progressivement, selon la position des cartes (Tournay’s touch), le tout pour des parties de moins de 2H. Un jeu de civilisation de cet acabit, c’est prometteur… reste plus qu’à attendre Essen pour voir le résultat final !

 

6 Commentaires

  1. Photo du profil de Krissou
    Krissou 11/07/2014
    Répondre

    Nico y a joué à Ludinord et il a l'air très très sympathique 🙂

  2. Photo du profil de eolean
    eolean 11/07/2014
    Répondre

    Je l'ai testé à Ludinord, et il y a de grandes chances que je craque ! 🙂 

    Le système récurssif des cartes est redoutable ! 

  3. Photo du profil de ahuacatl
    ahuacatl 12/07/2014
    Répondre

    Il m'inspire bien ce jeu, et je trouve le plateau de jeu très joli avec ses formes en "goutte d'eau". Hâte de tester ça.

  4. Photo du profil de LAuCoBa
    LAuCoBa 12/07/2014
    Répondre

    Un jeu que je scrute depuis quelques semaines/mois…et cette preview confirme mon prochain "craquage"

    J'espère qu'il sera dispo à Essen 

  5. Photo du profil de Grovast
    Grovast 16/07/2014
    Répondre

    Merci pour cette preview on ne peut plus claire qui propulse Deus de ma liste des "A surveiller" à celles des "Achats potentiels".

    L'activation en cascade de toutes les cartes de la colonne du même type fait un peu penser à Ginkgopolis par contre, non ?

Laisser un commentaire