Bankiiiz 2018 : on ne bouffera pas du caillou ! (Banquet Royal, Gravity Stones)

La Bankiiiz. Il y fait froid, et pourtant, entre manchots, qu’est-ce que c’est chaleureux ! Du côté de l’éditeur rhônalpin, que se trame-t-il ? Deux jeux pour 2018, et j’ai pu jouer à l’un d’eux. Commençons par le plus proche dans le temps : Banquet Royal.

Devenez cuisinier dans un univers baroque et gagnez les faveurs de la famille royale en respectant l’ordre des menus du banquet donné en leur honneur.

En tant que cuistot du dimanche, je m’imagine rarement concocter des plats pour les palais les plus délicats. Surtout s’il y a un goûteur. Ce genre de trucs, c’est l’aller direct pour la guillotine. Mais, en jeu, cette réédition de Pirates – façon Bankiiiz –, que donne-t-elle ? Eh bien on alignera les plats sur un plateau central, le tout pour accomplir nos objectifs. Et c’est là que ça se corse. Chaque carte objectif demandera trois éléments à aligner dans l’ordre, et, parfois, hormis les plats, on aura des toques, qui sont autant d’éléments à placer sur la « carte hexagonale ». Mais attention, qui dit Bankiiiz dit subtilités : avec le mode avancé, les toques permettront de récupérer des points d’autres façons, et des petites variantes viendront se rajouter pour épicer vos parties.

banquet royal

Et il y a ces cloches, qui dissimulent des plats. Si au début on pourra les mémoriser, on aura tôt fait de les oublier et lorsqu’on les atteindra en fin de partie… on pourra les retourner en essayant de deviner ce qui se trouve dessous. Les règles ? C’est par ici que ça se passe.

Bref, un jeu qui semble accessible, gateway entre tous, et qui peut susciter l’intérêt du gamer. Le tout pour 2 à 4 larrons de 7 ans et plus. Cette mignardise devrait arriver le premier avril (sans poisson) dans toutes les bonnes crèmeries, aux alentours de 25€.

 

 

 

Ensuite, vient Gravity Stones. Un jeu plus expert, plus complexe que ce à quoi Bankiiiz nous avait habitués. On y gèrera une base de recherches, et plusieurs modules de gameplay viennent s’imbriquer dans un thème plutôt original : celui de pierres flottantes qu’il faudra récolter et étudier. Voici ce que dit l’éditeur sur le titre :

Le jeu se joue en sept tours. Chaque tour, une première phase simultanée permet aux joueurs de jouer les cartes de leur main du côté action ou du côté ressources, sans oublier de se défausser de l’une d’entre elles sur le plateau central. La deuxième phase est individuelle et commence avec le premier joueur et consiste à utiliser ses actions en utilisant ses ressources si besoin. Les actions possibles sont la récolte des Gravity Stones sur la montagne où elles sont apparues, l’étude de ces Stones ou la construction d’outils ZeroG. Une fois vos actions réalisées, vous pourrez récupérer l’une des cartes  laissées par les joueurs ou les laisser. Vous serez punis ou récompenser selon votre choix. Les Stones joueront un rôle prédominant dans la gestion de votre camp et seront déterminantes pour la victoire.

J’ai eu l’opportunité de jouer à ce jeu sous sa forme prototypale à l’automne dernier, et avais bien apprécié l’expérience, mais je gage que l’éditeur travaille encore la matière, puisque la seule date annoncée est 2018. Tablons donc sur PEL au plus tôt, et Essen au plus tard ?

gravity stones box

Le jeu devrait se situer dans la gamme de prix au-dessus de Banquet Royal, soit 35-40 euros : standard pour un jeu expert, voire, en fait, plutôt bon marché !

 

Guettez donc tout ça !

 

Laisser un commentaire