Aventuriers du rail : Japon – Balade en Shinkansen

« Ding Ding Ding ! Vous êtes arrivé en gare de – Ludovox Station – Ici – Ludovox Station – Assurez-vous de n’avoir oublié aucun jeu dans le train »

Ça y est ! le nouvel opus des Aventuriers du rail (ADR) est arrivé. Septième volet officiel tout de même. Prêt à prendre un nouveau billet ? Quelle destination exotique nous propose-t-on ?

 

 

Deux nouvelles destinations nous attendent dans cette boîte : Le Japon et l’Italie.

Rien de nouveau sous le soleil levant ou de méditerranée sur le fond du jeu : l’objectif est toujours de réaliser un maximum d’objectifs destination en posant un maximum de wagons et avoir le plus de points de victoire à la fin de la partie.

Néanmoins, les deux plateaux apportent quelques petites nouveautés, qui, sans révolutionner l’alchimie du jeu original, apportent un peu de changement.

En voiture !

ADR_Japon_Ludovox_14

Elles sont quand même classes, les cartes de l’édition Märklin

 

ADR : Japon est une extension du jeu de base. Cela veut dire qu’il requiert le premier volume Aventuriers du rail : USA , ou alors la version Europe.

Pour mon Just Played, j’ai utilisé la version Märklin (avec la carte de l’Allemagne et les jolies cartes de train Märklin), cela marche très bien aussi. En effet, ce septième volume ne contient ni les wagons, ni les cartes trains.

 

 

Première destination : Le japon.

Le Japon est connu pour son avance technologique et sa rigueur exemplaire par rapport au reste du monde.

Il dispose aussi du réseau ferroviaire le plus dense du monde. Pour répondre aux besoins de sa nombreuse population, le réseau nippon possède plusieurs trains à grande vitesse, dont le plus connu est le Shinkansen (新幹線).

Quel plaisir cela serait d’avoir des pions 新幹線 sur le plateau. Heureux voyageurs que vous êtes ! Cette extension propose de nouvelles jolies petites locomotives à grande vitesse.

 

 

ADR_Japon_Ludovox_1

La carte principales, et ses 2 zones annexes

Nous avons donc un nouveau plateau. Assez dense. Avec les voies ferrées qui, non seulement traversent le pays, mais aussi se dispatchent sur la ville de Tokyo, et sur l’île de Kyushu. Ainsi, sur la carte, on constate un focus particulier qui dévoilent de nouvelles lignes sur ces deux zones.

Autre particularité de ce plateau : les voies ferrées grises. Du déjà vu dans les Aventuriers du rail, me direz-vous ? Et bien non, car ce sont des voies réservées pour … les trains express

Les voies express sont centrales dans cette extension, car elles permettent de réussir des objectifs en profitant du travail des autres joueurs.

 

ADR_Japon_Ludovox_11

En effet, ces nouvelles lignes sont accessibles à tous et il faudra dépenser autant de cartes d’une couleur (au choix) que sa distance pour y mettre une unique locomotive express. Tout le monde pourra profiter d’un tronçon « express » pour réaliser ses objectifs destination.

Ainsi, il n’est pas rare de prendre de nouvelles destinations en fin de partie car, avec un peu de chance, votre destination est déjà réalisée avec les voies express construites.

Le constructeur d’une ligne express aura quand même une compensation car il progressera sur une piste de distance « train express ». Cette piste rapportera des points en fin de partie à ceux qui y ont participé. Mais cela pourra être punitif pour celui qui aura fait le plus faible investissement. Pire, si on dénie apporter son rail de contribution au réseau commun, alors la sanction sera encore plus dure, pour ne pas dire éliminatoire : – 20 points.

 

 

Ma première impression sur le plateau « Japon » fut que la partie allait être plutôt courte car nous ne disposons que de 20 wagons chacun, au lieu de 45 dans le jeu de base.

Mais c’était sans compter les lignes express parcourant l’ensemble du pays. En effet, y contribuer nous coûte un tour et des cartes, ce qui compense le faible nombre de wagons à notre disposition. Néanmoins, il faudra être très vigilant sur la progression des autres joueurs, pour ne pas se faire avoir par une fin de partie prématurée.

Ce plateau est donc bien réussi, toujours très lisible, digne des Aventuriers du rail, même si retrouver les villes japonaises n’est pas toujours chose aisée, n’étant pas habitué à la prononciation nippone. On y retrouve toutes les sensations du jeu de base, avec un niveau de pression supplémentaire sur la course à la construction des voies express.

On prend l’avion et cette fois, on revient dans notre vieux continent pour parcourir la botte de l’Europe : L’Italie !

Un ferry pour la Sicile

Nous voilà sur des terres plus proches. Le réseau Italien n’est peut-être pas aussi perfectionné que le japonais, mais il permet tout de même de parcourir le pays, ainsi que de profiter des voies maritimes reliant la Sicile et la Sardaigne.  

ADR_Japon_Ludovox_7

Le plateau italien revient sur un ADR plus classique car les nouveautés n’apportent que peu de fraîcheur par rapport au jeu de base.

On revient sur des sets de départ de 45 wagons par joueur. La nouveauté consiste en des cartes « Ferry » que nous pourrons piocher à la place d’une carte de couleur classique. Ces cartes ne pourront être utilisées que pour faire des voies maritimes et compteront pour deux cartes au lieu d’une. La voie maritime créée appartiendra au joueur qui l’a construite.

Un autre système de gain de points de victoire se rajoute sur ce plateau via le passage de ses voies ferrées par le maximum de régions italiennes. Plus une même continuité de wagons traverse de régions italiennes, plus cela rapportera de points en fin de partie.

Une petite pointe de déception sur ce plateau italien, très classique et proche de la version originale des ADR. Même si cela n’enlève rien à la qualité du jeu, il n’y a pas ce petit quelque chose en plus permettant de renouveler l’expérience comme on peut le ressentir sur le plateau Japon.

 

 

 

Déposez vos valises

Au final, nous avons une extension des ADR tout à fait convenable. Un plaisir à deux vitesses selon le plateau Japon ou Italie, l’expérience nippone étant plus intéressante en renouveau. Néanmoins, cette extension montre qu’il est toujours agréable de rejouer à ce grand classique du jeu de société moderne. Quel que soit le plateau, poser ses petits wagons, construire son réseau, c’est toujours un bon moment ludique. Et c’est bien le tour de force des Aventuriers du rail.

Bonus : Sur les deux plateaux, on constate la présence d’un hydravion rouge, une fois aux couleurs nippones, une fois aux couleurs Italiennes. Peut-on y voir un clin d’œil au le chef d’oeuvre de Hayao Miyazaki : Porco Rosso ? Peut-être…

 

 

1 Commentaire

  1. johnphao il y a 12 jours
    Répondre

    haa, très sympa l’allusion à Porco pour des cartes italienne et japonaise! 🙂

Laisser un commentaire