Altar Quest, HeroQuest revu par les frères Sadler

Une campagne KS est en cours et va bientôt se terminer (plus qu’une semaine) pour un jeu coopératif dénommé Altar Quest (signé Adam & Brady Sadler, illustré par Henning Ludvigsen, édité chez Blacklist Games) dont nous vous avons déjà parlé du côté de la choyée Sélection Naturelle de mister l’irremplaçable et le munificent Gougou

Nous revenons à la charge en ce mardi sur ce titre spécifique car nous pensons qu’il mérite quelques menues précisions, surtout quand celles-ci peuvent venir de la part de mister TSR, dont la serviabilité n’a d’égale que sa connaissance intarissable de la chose ludique. Quand je lui ai demandé pourquoi il backait Altar Quest, qui semblait copier un système déjà présent sur les derniers titres des frères Sadler, à savoir Street Masters et Brook City, il n’a pas tardé à s’emparer de son clavier pour une mini tribune libre aussi instructive que passionnée. 

Voici donc sans attendre sa réponse : 

« J’ai déjà répandu mon amour immodéré pour les créations des frangins Sadler par ici. Au-delà d’avoir designé le jeu que j’ai le plus sorti en 2018 [Street Masters – Ndlr], et l’un des rares que je me joue parfois en solo, ils m’ont surpris avec leur itération : Brook City (dont je ne désespère pas de vous parler un jour).

Lorsque le Kickstarter pour Brook City est sorti, j’avoue avoir douté. Je voyais les Sadler nous expliquer qu’ils allaient utiliser le même Modular Deck System qu’ils avaient développé pour Street Masters, et ça m’a carrément choqué. J’apprécie quand les mécaniques d’un jeu sont particulièrement finement tressées avec son thème, et je ne voyais pas comment ce que je ressentais en jouant à Street Masters pourrait s’appliquer à un jeu comme Brook City, dont le thème est assez significativement différent. Du coup, j’ai trouvé que c’était particulièrement fainéant de leur part de recycler leur système pour un jeu qui n’a rien à voir. Bon, j’ai tout de même backé par compulsion pour en avoir le coeur net.

J’avais tort. Après quelques parties de Brook City, force est de constater que le jeu marche merveilleusement bien. Le Modular Deck System s’adapte parfaitement, car finalement, il sert à créer une tension entre ce qui va vous permettre de gagner la partie (résoudre le cas pour Brook City, fumer le boss dans le cas de Street Masters), et ce qui risque de vous la faire perdre (le méchant mène son plan à bien dans Brook City, le scénario se résout dans Street Masters).
Quelques ajouts mécaniques ici et là pour, notamment, augmenter la tension sur la dimension spatiale du jeu (où il faudrait être un peu partout à la fois, Pandemie/Ghost Stories style), et les sensations de jeu sont radicalement différentes !

Et les frangins Sadler vont remettre ça avec Altar Quest. Cette fois, ils s’attaquent à un monstre sacré de l’histoire ludique en proposant un revival de HeroQuest. Rien n’est totalement explicite, mais clairement, le « look and feel », et certains choix sont clairement influencés par HeroQuest (il suffit de regarder le plateau de jeu pour s’en rendre compte).

altar quest ludovox

Altar Quest avec figurines peintes par Sorenthion – Crédit BGG

 

Je ne vais pas paraphraser Gougou qui a très bien résumé les principaux éléments du jeu ici. Notons que dans Altar Quest, on a un deck de plus que dans les deux autres jeux de la série, soit trois decks (Menace, Quête, Ennemis) en plus de ceux des héros (qui comme les autres jeux, promettent d’être uniques et variés).

Ce qu’on peut espérer de ce nouveau Kickstarter, c’est de retrouver les points forts de Street Masters et Brook City comme le niveau de coopération, la qualité de la narration, et surtout cette fantastique rapidité de déploiement du jeu (on sort les cartes, les figurines, et c’est parti).

Le deuxième point fort de ce projet est le professionnalisme de Blacklist Games qui sont ici sur leur troisième projet participatif sachant que les deux premiers ont été excellents dans leur exécution.

jeu-altar-quest-ludovox-image

Comme vous le voyez, même en cherchant bien, je n’ai pas trouvé de raison de ne pas backer celui-là.

– J’ai déjà les deux premiers ? Please…
– J’ai assez de jeux ? Vous êtes nouveau vous ici, non ?
– On peut faire autre chose que le all-in ? Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes…

Ceci étant dit, comme les autres, il y aura surement des KS de reprint par Black List Games, et donc rater ce KS, ce n’est qu’attendre le jeu 6 mois à un an de plus.

À bon entendeur… »  😈 

altar-quest-j2s-Ludovox-jeu-de-societe-OK

 

Voilà pour les lumières presque aveuglantes de TSR, je me permets de préciser là-dessus que le jeu, jouable de 1 à 4 héros, a déjà levé plus de 342 716€ au moment où ces lignes sont pixelisées, autant dire que ça se passe plutôt pas mal pour la fratrie Sadler. Mais s’il vous faut désormais une raison de ne pas backer, sachez que le jeu n’est (pour l’heure) pas traduit en français ! (de rien). 

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

Laisser un commentaire