Vikings : Warriors of the North en VO pour Essen

Vikings : Warriors of the North en VO pour Essen

Les beaux vikkings ont le vent en poupe de Drakkar. Des hommes qui n'en veulent ça, les vikkings. L'exploration, le commerce, le pillage et la piraterie ! Oui, ça c'était du mâle alpha dominateur bien plein de testostérone 100% naturelle. Dans Vikings : Warriors of the North, les joueurs prennent le rôle de chefs Vikings (des jarls), et luttent pour le contrôle du Nord et pour la Couronne Konung. Le premier à piller tous les villages et à ramener des filles de haut-rang à son port d'attache sera déclaré vainqueur. Je connais des amies joueuses qui vont adorer ça.

Donc pour ce faire, les jarls devront braver les noires et orageuses mers du Nord, s'affronter le long du chemin et éviter le terrible monstre marin caché sous les vagues ! Le plus rusé et testostéroné de tous – celui qui aura la faveur des Dieux donc – pourra donner ribote, faire couler le vin après avoir fait couler le sang, et devenir le Konung du Nord.

Plus concrètement, Vikings : Warriors of the North est un jeu basé sur les cartes, même s'il y a aussi un plateau et des petites fig de Drakkars toutes mimis. Les cartes de vent sont utilisés pour déplacer le drakkar sur le plateau qui représente donc la Mer du Nord. Les joueurs ont le choix, ils peuvent déplacer le drakkar à un village (pour mieux le saccager mon enfant), un drakkar de l'ennemi (pour mieux l'anéantir mon enfant), ou retourner à leurs propres ports (pour jeter une offrande mon dieu).

Un joueur peut utiliser ses cartes de différentes façons : elles peuvent augmenter ses chances pour une attaque, permettre de re-lancer les dés ou de naviguer plus loin avec son drakkar, ou servir à voler des cartes dans la main de l'ennemi. Tout ça sert de ressort dramatique à votre épopée vikking, vous l'aurez compris.


Bienvenue à bord, Bjorn !


Certaines cartes représentent des héros qui peuvent faire partie de l'équipage d'un drakkar. Tant que les héros restent sur le bateau, ils apportent à son propriétaire un effet permanent. Chic ! Sauf que. Chaque drakkar a trois emplacements pour y mettre ses héros, pas un de plus. Et les filles enlevées sont aussi considérées comme des héros. Voilà qui fait plaisir, elles ne sont pas attachées à la cale à côté des tonneaux, c'est toujours ça de pris. Elles occupent des emplacements dans le Drakkar, comme de vraies personnes humaines et tout ça, merci aux auteurs, Tomasz Kaźmierski et Tomasz Kaznocha d'avoir pris quelques libertés avec l'Histoire.
Tous les joueurs ont donc seulement trois emplacements, autrement dit, ils devront utiliser leur cervelle pour réfléchir à la composition de leur équipe.


Sur un tour, un joueur peut jouer n'importe quel nombre de cartes de sa main et réaliser une action : attaque, sac de village, faire une fête, etc.. Les attaques sont résolues par le funeste couperet du Dé Six Faces, même si disons-le, beaucoup de cartes influencent le résultat du combat.

"Le gameplay est rapide, excitant et drôle, plein de rebondissements, il vous permet vraiment de vous sentir comme un chef viking!" nous dit Rebel.pl, l'éditeur du jeu. Chouette ! Allons courir les mers et ramener de la gueuse de compét' !

   

Laisser un commentaire