Viceroy – Enchères et pyramides !

Ils sont peu nombreux, les jeux issus du financement participatifs qui finissent dans nos boutiques. En effet, Kickstarter a beau être une machine à lancer des projets (et à les faire buzzer), dans l’immense majorité des cas, les titres qui trouvent leur public et qui sont financés disparaissent souvent aussi vite qu’ils sont arrivés, faisant l’objet de mini productions, qui ne finissent presque jamais sur nos étals, faute de trouver un distributeur local. Il faut dire que ceux-ci sont déjà bien occupés avec toutes leurs sorties normales.

Et parfois, un jeu sort du lot grâce à un succès incroyable de la campagne, ou tout simplement parce que c’est un bon jeu, et voilà qu’un éditeur français se penche dessus pour le localiser et permettre au grand public d’en profiter. Et c’est le cas pour ce sympathique jeu qu’est Viceroy, qui a remporté un très grand succès lors de sa campagne (267 830 $ levés), et même après.

Pour ma part, cela m’arrange pas mal qu’il ait touché les boutiques, car je ne participe jamais aux projets participatifs. Je n’ai pas le temps de suivre ce marché parallèle, tant il est déjà compliqué de suivre les sorties du marché principal. Je pars du principe que si le jeu est bon, il sera localisé par un éditeur qui ira le débusquer pour moi, et tant pis si je passe à côté de quelques pépites, ainsi que de tous les bonus que peuvent apporter une campagne participative. Je mise sur la qualité d’un produit fini plutôt que la quantité de produits incertains.

Du coup c’est l’éditeur Funforge qui nous fait le plaisir de localiser le jeu dans nos contrées, en repensant au passage quelques points de règles, rajoutant un thermoformage… Mais attention, sachez que les photos et mon article sont issus d’un jeu provenant du jeu Kickstarter [NDLR : FunForge a opéré deux trois modifications dans la version française du jeu qu’il distribue –  cf Commentaires après l’article].

Viceroy Photo 6

 

Qu’est-ce que c’est donc ?

Pour faire simple, Viceroy est un jeu de collection de cartes à pouvoirs, marié avec un système d’enchères. Un jeu que je rangerais dans la catégorie familial +, d’environ 45 minutes, pour 1 à 4 joueurs (la variante solo étant anecdotique, je ne l’ai pas testée).

L’auteur du jeu, Yuri Zhuravlev , ne vous dira rien, puisque c’est son premier jeu, mais on peut dire qu’il débute plutôt bien dans le métier avec ce titre.

Coté illustrations, pas moins de 31 illustrateurs se partagent le travail (du jamais vu !), on aura donc du mal à attribuer le mérite plus à l’un qu’aux autres. Mais il faut reconnaitre que le mariage est efficace et que ces illustrations sont de très grande qualité. Le jeu opte pour un style réaliste et très soigné, ainsi une iconographie simple et claire. La boite séduit par sa couverture et les cartes épatent par leur diversité. Car en effet, chaque carte du jeu (64 en tout) montre un personnage différent. De quoi ravir les pupilles. (Pour les papilles, vous repasserez !)

upviceroynniere

Y a quoi dans la boite ?

On va donc retrouver dans cette boite ces cartes personnages, mais également d’autres cartes dite « de loi » qui vont permettre de marquer des points de façon différente.

Comme tout bon jeu d’enchère nous possèderons de la monnaie, représentée par des gemmes de 4 couleurs différentes, ainsi que des paravents pour cacher notre petite fortune.

La boite contient également multitude  de petits jetons qui symbolisent autant moyens de marquer des points.

Au total près de 200 jetons et 90 cartes ! Énormément de matériel pour un jeu qui reste abordable ! Un très bon point (même si on n’achète pas un jeu au kilo, là, on est vraiment étonné de par la quantité de matériel).

Viceroy Photo 1

Entièrement déballé, cela fait pas mal de matériel

 

Comment on joue alors ?

Pour un aperçu rapide tout en vidéo et en son avec un beau gosse dedans, je vous laisser aller voir le Ludochrono.

Le jeu étant assez complet, je ne vais pas vous retranscrire complètement la règle du jeu, mais vous pitcher rapidement le concept, afin de plus m’étendre sur le ressenti du jeu (règles complètes disponibles en français ici)

Vous possédez un petit nombre de gemmes de couleurs différentes, et vous allez tenter de les dépenser pour acquérir des cartes personnages, puis de les poser devant vous pour enclencher des effets/pouvoirs.

Viceroy card description

Détail des caractéristiques d’une carte

 

Le jeu se déroule en 2 phases :

Une première phase de récupération des cartes personnages : On place au centre de la table des cartes des 4 couleurs des gemmes, puis on associe à chacune une carte personnage que l’on pioche. Chaque joueur va secrètement choisir une gemme de la couleur de son choix parmi les 4 disponibles indiquant quel personnage ils veulent acquérir. Tous les joueurs révèlent leur choix simultanément.

Si aucun autre joueur n’a la même couleur que vous, vous récupérez le personnage associé à la couleur de la gemme jouée.

Si au moins un adversaire à la même couleur de gemme que vous, tous les joueurs défaussent leur gemme, et on recommence un nouveau tour d’enchère (3 maximum). Si au bout des trois tours il y a encore des égalités, les joueurs piochent 3 gemmes mais ne récupèrent pas de personnages.

Viceroy Photo 14

Deux joueurs ont joué la même couleur de gemme (verte). Ils vont devoir la défausser et enchérir un nouveau tour, alors que les autres joueurs auront déjà récupéré les personnes qui les intéressaient

 

Le joueur peut également passer pour récupérer 3 gemmes (un peu plus avec certains mécanismes).

Point important, dès qu’un joueur récupère un personnage, il ne peut plus participer aux enchères. On sera donc limité à un personnage par phase, au maximum.

Viceroy Photo 3

Mon petit pécule secret

 

On passe ensuite à la 2eme phase de jeu, la pose :

Poser un personnage se paye, mais en contrepartie cela rapporte un certain nombre de gemmes/tokens/cartes/points de victoire.

On pose ses personnages devant soit en payant un certain coût en gemmes, et ce coût évolue selon l’endroit, où plutôt l’étage, on la pose. En effet on pose les cartes de manière pyramidale. Pourquoi ? Car plus on pose une carte haute par rapport aux autres, plus l’effet qu’elle active sera intéressant (mais son coût de pose sera décuplé).

Viceroy Photo 8

Mon premier personnage, placé en bas de ma pyramide, me coûtera une gemme jaune, et m’en rapportera 3 de la couleur de mon choix

Il va donc nous falloir calculer à quel étage tel ou tel personnage serait plus intéressant à poser, en fonction de la stratégie vers laquelle on s’oriente.

Mais en plus de cela, les cartes sont ornées de gemmes de couleurs, qui combinées correctement entre elles, vont nous rapporter de nouvelles gemmes.

Viceroy Photo 10

En continuant ma pyramide, j’ai pu poser un personnage au niveau 2, complétant ainsi une gemme verte entre les cartes, que je récupère gratuitement

 

On se retrouve donc à gérer avec tout un tas de paramètres et de choix complexes à faire.

On peut poser entre 0 et 3 cartes durant cette phase de pose, puis on recommence un nouveau tour de jeu jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cartes disponibles.

On peut panacher la pose de cartes avec le deuxième type de cartes, les cartes de lois (3 par joueurs au début), qui permettent de marquer des points supplémentaires, mais aussi de boucher les trous car elles se posent gratuitement.

Viceroy Photo 11

La pose d’une carte de loi est gratuite, permet de compléter les couleurs de gemmes facilement, mais surtout de faire quelques effets intéressants pour le cour du jeu, ou pour le scoring final

 

Pour vous donner une idée, voici un aperçu des pouvoirs des personnages que l’on active :

  • Récupérer des gemmes : toujours intéressant d’avoir de la monnaie
  • Gagner une gemme infinie : une gemme qui diminuera tous les couts de pose des futurs personnages.
  • Gagner des cartes (personnages ou lois)
  • Gagner des points de victoire
  • Gagner des jetons spéciaux : épées (- 4 points pour les adversaires à la fin), boucliers (protègent des épées), rouages (+1 gemme récupérée quand on passe) et parchemins (scoring spécifique)

 

A la fin de la partie, on compte les points de tous les joueurs suivant les tokens récupérés. Le scoring est assez complet car beaucoup d’élément du jeu font marquer (parchemins entre eux, épées moins boucliers, triptyque épée/bouclier/parchemin, gemmes infinies, gemmes reconstituées entre les cartes…). Certains sont terriblement rentables, et d’autres sont très efficaces durant la partie mais rapportent peu. Ce sera donc à vous d’orienter votre stratégie au cours de la partie.

Viceroy Photo 12

Ma pyramide commence à prendre de la hauteur, et des points de victoire

 

Alors ça donne quoi ?

J’ai découvert le jeu avec des amis très joueurs qui avaient soutenu le projet sur le financement participatif. Ils avaient essayé de me motiver à en faire de même, mais je n’avais pas cédé à leurs appels, préférant me rendre compte par moi-même plutôt que d’acheter un jeu à l’aveugle.

Comme précisé précédemment, la règle est plutôt complète (12 pages), et il est assez rapide de passer à côté d’un élément important, notamment au moment de marquer ses points. Je vais donc vous faire un compte rendu après 3 parties, et non pas juste une, car la première partie était entachée d’énormes fautes de comptage.

Le jeu à beau être difficile à présenter succinctement, il n’en reste pas moins accessible. Les tours sont très rapidement assimilés et l’on se sent rapidement à l’aise autour du jeu. Il faut avouer que le nombre d’éléments de jeu peu inquiéter au premier abord, ainsi que les multiples manières de marquer les points. Il n’est cependant pas possible de passer à côté du comptage des points durant l’explication si l’on veut jouer avec un minimum d’intérêt la première partie (à l’instar d’un 7 Wonders, cousin proche de Viceroy).

Les cartes ont beau être magnifiquement illustrées, vous allez pratiquement occulter leurs beaux dessins, tant on se concentre sur les icônes des pouvoirs plutôt que sur les illustrations. C’est un peu dommage, mais en partie dû à l’importance de ces pouvoirs, qui sont le cœur du jeu. De plus le thème reste très superficiel : on ne vit pas une seconde l’aventure racontée. Le jeu devient donc assez mécanique dans ses actions.

Mais Viceroy n’en est pas froid pour autant, car les tours d’enchères lui donnent de la vie. Les cas de confrontation sur des cartes identiques étant terriblement violents et frustrants (les 2 joueurs défaussent sans prendre de cartes) ; on veut à tout prix éviter ce genre de situation. Et justement, chaque confrontation donne lieu à ce petit moment de grogne entre les joueurs, ou l’on se plaint du choix de l’autre et qui se termine en petite négociation pour la manche d’enchère suivante, ou bluff et intimidation s’entremêlent.

Ce petit moment d’enchère est pratiquement la seule interaction que les joueurs vont avoir entre eux, mais il est tellement redouté, tendu et stressant, qu’il procure un plaisir de jeu vraiment agréable et intéressant.

Viceroy Photo 7

Le vice-roi, un personnage assez puissant. Vous risquez de devoir vous battre pour l’obtenir…

 

D’autant plus que la 2eme phase de jeu, la pose, est terriblement calculatoire. Tout se calcule sans arrêt dans notre tête de joueur perfectionniste : vais-je prioriser cette carte pour compléter une gemme de la bonne couleur, quitte à avoir un pouvoir moins intéressant, ou bien vais-je miser sur ce pouvoir très puissant, quitte à mettre une couleur de gemme non compatible ?!

De même pour toutes les stratégies possibles. Vais-je m’orienter sur les parchemins qui donnent énormément de points quand ils se combinent ensemble, ou bien sur les points de victoire en direct ?

Ces axes de victoire se dessinent au fur et à mesure de la partie, et chaque joueur se sent maitre de son destin. Car en effet, ce système de construction pyramidale permet de choisir entre 5 étages potentiels pour poser votre carte, et donc 5 récompenses différentes ! Et cela de manière différente sur toutes les cartes. Cela démultiplie les choix de manière incroyable, et on a l’impression d’être seul maitre de son jeu, ce qui est très satisfaisant pour les joueurs calculateurs ou aimant maitriser leur stratégie. Vous pourrez vous plaindre des confrontations dans les enchères, mais vous ne pourrez-vous en prendre qu’a vous-même si vous n’utilisez pas au mieux vos cartes dans votre pyramide.

J’ai trouvé que cela avait comme autre avantage de donner au joueur l’impression de faire une partie agréable quel que soit le résultat final. En effet, même si l’on perd largement au décompte final, on est assez fier de ce que l’on a fait, même si l’on sait que tout n’était pas parfait. On ne peut pas s’en prendre aux autres de nous avoir fait rater la partie (sauf rares cas), car on décide où, comment, et surtout quand on pose nos cartes.

Concernant le comptage de fin de partie, je dois admettre qu’il est impressionnant, voire intimidant. Il y a tellement de manière de marquer des points, que tous les joueurs s’y retrouvent d’une manière ou d’une autre selon ce qu’ils font dans leur pyramide.

Cependant, après ces 3 parties, j’ai vraiment l’impression que l’une des stratégies est trop puissante par rapport aux autres. En effet, le système des parchemins me semble terriblement rentable quand on ne joue presque que cela. Les multiplicateurs liés à cet objet me semblent trop puissants.

De la même manière, les cartes lois, elles, ne sont pas du tout équilibrées. Vous pourrez en avoir qui vous rapporteront difficilement 3 ou 4 points, alors que d’autres apporteront 12 points sans aucun effort ! Pour ma part, j’ai supprimé du jeu certains cartes qui étaient, à mon avis, déséquilibrées et qui gênaient le plaisir de jeu concernant l’équité entre les joueurs (encore une fois, j’ai testé la version KS, je ne sais pas si ces cartes ont été équilibrées dans la version éditée par FunForge).

Viceroy Photo 13

Un exemple de cartes loi complètement déséquilibrée, qui permet de gagner sans rien faire une douzaine de points de victoire (Pour rappel, cette carte est issue de la version Kickstarter, je ne sais pas si elle est présente dans la boite de l’édition de Funforge)

 

Au final, après une première partie complétement ratée (comptage des points mal assimilé), nous avons enchainé rapidement avec une autre partie qui s’est déroulée sans accroc et avec beaucoup de plaisir.

J’ai ressorti le jeu plus tard avec un public moins habitué aux gros jeux, et ils ont rapidement compris les règles et pris plaisir à jouer rapidement. Un jeu qui ressortira régulièrement donc !

 

Et au final ?

Viceroy fonctionne bien, très bien même. Une fois passée une première partie découverte un peu hésitante, l’envie d’en refaire une est bien là.

Ses mécanismes simples et efficaces pourraient presque en faire un jeu familial, si son comptage des points à axes multiples ne le rendait pas si complexe à appréhender.

On lui trouvera beaucoup de similitudes avec 7 Wonders, avec lequel il partage un ressenti de jeu similaire : à chaque tour on gagne au moins une carte, et la poser nous sera forcément bénéfique, à plus ou moins grande échelle.

Même si l’une des stratégies semble se dégager des autres (et ceci n’est qu’un ressenti après 3 parties, rien de prouvé), la sensation de contrôler ses choix durant la partie est extrêmement plaisante et appréciable, dans un jeu qui sait rester accessible.

Un thème quasiment inexistant et quelques déséquilibres dans les cartes de loi ternissent l’ouvrage, mais cela reste un beau jeu, avec beaucoup de matériel, un mécanisme agréable et abordable par la plupart des joueurs même occasionnels : on ne passe pas loin du sans-faute.

 Viceroy est une belle réussite qui méritait sa traduction et son arrivée en boutiques !

Viceroy materiel

 

Viceroy

Un jeu de Yuri Zhuravlev
Illustré par Anna Ignatieva, Dmitry Burmak, Ilya Komarov, null Uildrim, Pavel Guzenko, Sergey Dulin
Edité par Hobby World
Date de sortie : 04-04-2014
De 1 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

   

25 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom 12/02/2016
    Répondre

    Il a l’air bien sympa ce jeu. je l’avais ressenti comme cela, mais je n’ai toujours pas pu l’essayer. Est ce que ça tient la route a deux joueurs ?

  2. Photo du profil de El Gringo
    El Gringo 12/02/2016
    Répondre

    J’ai fait une partie à 2 joueurs avec ma femme cette semaine, et ça fonctionne.
    Alors c’est sur, les interactions sur les enchères ne sont pas courantes, mais du coup on se concentre plus pour essayer de faire une pyramide bien foutue, ce qui n’est jamais facile, que l’on soit 2 ou 4.

    Le jeu est donc plus « simple » (on dépense moins de gemmes à s’annuler sur les enchères), et on à plus facilement ce que l’on veut, mais c’est aussi le cas de l’adversaire.
    En tout cas validé par ma femme, et c’est pas le cas souvent ^^

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 12/02/2016
      Répondre

      Oui ça fonctionne à deux, je confirme il y a en effet peu d’interaction sur les enchères, mais on doit bien surveiller ce que fais l’autre et c’est assez prenant.

  3. Photo du profil de Umberling
    Umberling 12/02/2016
    Répondre

    Bah ça fait envie. Et pas pour les jetons.

  4. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 12/02/2016
    Répondre

    Excellent jeu qui peut quand même se révéler intimidant lors des premières parties … pour les cartes déséquilibrées, celles incriminées sont celles des stretch-goals du KS qui ne sont pas dans la version Funforge. Perso je trouve que la configuration idéale est 4 par contre à moins rien n’empêche de jouer avec 1 ou 2 dummy player lors de la phase d’enchère histoire de rentre le truc un peu plus tendu

    • Photo du profil de El Gringo
      El Gringo 12/02/2016
      Répondre

      Merci pour ce point. Je n’ai en effet pas pu comparer avec la version FunForge malheureusement, et j’esperais que ces points aient été modifiés.

      • Photo du profil de Dr. Jacoby
        Dr. Jacoby 12/02/2016
        Répondre

        Il y a aussi une règle qui change – ou plutôt qui a été rajouté – entre la version KS et la version Fun Forge, c’est la possibilité de défausser une carte de sa main contre 2 gemmes lors de la phase de construction

  5. Photo du profil de zedzed
    zedzed 12/02/2016
    Répondre

    Je l’ai récupéré via le KS en achat groupé, désolé Funforge, je n’ai pas résisté au tarif et addons (gemmes plastiques, protèges-cartes, tapis).

    Pour la phase d’enchère, il peut y avoir deux cartes par couleur. En cas de choix identiques par deux joueurs, ils peuvent se mettre d’accord sur la carte que chacun prend.
    A noter également qu’on peut miser une épée au lieu d’une gemme, dans ce cas on est le premier à choisir notre carte en prenant bien soin d’observer ce que les autres ont misé pour éventuellement leur couper l’herbe sous le pied.

    Pour ceux que ça intéresse, j’ai fais des aides de jeux reprenant les différents effets et le décompte final des points : https://www.dropbox.com/s/n2lodjla3xcvr4p/Viceroy_AideDeJeu.pdf?dl=0.

    • Photo du profil de El Gringo
      El Gringo 12/02/2016
      Répondre

      Tu as tout a fait raison concernant ces petits points de regles, mais j’ai préféré les occulter pour de pas alourdir mon explication rapide du jeu, et laisser cela aux joueurs qui acheteront le jeu et se pencheront sur le livret de regles.

      Le Just Played est pour moi un moyen de partager un aperçu rapide et une impression, et pas de ré-ecrire une regle de maniere exhaustive.

      Sympa tes lien, c’est cool.

      • Photo du profil de El Gringo
        El Gringo 12/02/2016
        Répondre

        Et si tu as traduit les textes des lois; je suis preneur aussi ^^

        • Photo du profil de zedzed
          zedzed 12/02/2016
          Répondre

          Je t’ai envoyé des MP, mais pas sûr qu’ils soient passés !

          • Photo du profil de El Gringo
            El Gringo 15/02/2016

            Désolé, aucun message reçus.

  6. Photo du profil de Keepscool
    Keepscool 12/02/2016
    Répondre

    Le jeu est bien traduit et en boutique depuis l’année dernière ✌️

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 12/02/2016
      Répondre

      En effet ! je crois que cela est explicité dans l’intro de l’article, nope ? 🙂

  7. Photo du profil de Keepscool
    Keepscool 12/02/2016
    Répondre

    Ok ……je sors

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 12/02/2016
      Répondre

      Mais noan ! reeeeste ! 🙂

      • Photo du profil de Shanouillette
        Shanouillette 12/02/2016
        Répondre

        Ou comme dirait Jim résiste ! Prouve que tu existes ! (Ouhhh c’est quoi cette odeur ? Là ? Ha oui !! Le week-end !!)

        • Photo du profil de jim
          jim 15/02/2016
          Répondre

          ah je viens de voire que j’étais passé à coté de mon sujet de commentaire de fin de semaine… sad

          • Photo du profil de fouilloux
            fouilloux 15/02/2016

            moi aussi, je t’attendais avec impatience.

          • Photo du profil de jim
            jim 15/02/2016

            Désolé d’avoir gâché ton vendredi fouilloux 🙁

  8. Photo du profil de 6gale
    6gale 12/02/2016
    Répondre

    Vraiment sympa. le jeu. Un tout petit goût de Seasons en plus simple (pose de cartes en payant des gemmes/ ressources).

    A deux joueurs, il est indispensable de rajouter deux joueurs virtuels (plus tendu pendant la phase d’enchères).

  9. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 13/02/2016
    Répondre

    trouvable en boutique…tout à fait

    excellente surprise,  je ^préfère aussi à plusieurs qu’ à 2, même si les enchères c est pas trop mon truc.

    j ai un peu mal avec les illustrations très colorées ////mais ça passe car le jeu est prenant

  10. Photo du profil de Zuton
    Zuton 14/02/2016
    Répondre

    Joué une fois à l’automne à 3 joueurs et il m’avait bien plu tant par ses graphismes que par ses mécanismes (et ce malgré la phase d’enchères dont je ne suis habituellement pas fan), avec en prime une victoire haut la main en amassant des cartes parchemins de façon insolente et une pyramide bien plus large que haute…
    Depuis, je l’ai hissé dans mon top 11 de 2015 en 9ième position et je trépigne d’impatience d’y rejouer en résistant à la tentation de la VF, même après la lecture de ce bel article pertinent… pour combien de temps ???

  11. Photo du profil de PrimeSinister
    PrimeSinister 30/05/2016
    Répondre

    Pour ceux qui le réclamaient, j’ai mis un pdf sur BGG, c’est la traduction des cartes lois en VF par ordre alpha, avec les cartes promos et une correction du fichier que l’on trouvait déjà sur internet qui comportait des erreurs.

  12. Photo du profil de zedzed
    zedzed 30/05/2016
    Répondre

    J’avais aussi commencé à diffuser des traductions des lois mais les ai retirés suite aux diverses histoires de droits qu’il y a eu il y a quelques temps. Funforge accepte qu’on diffuse des aides de jeux, mais aucune idée de leur politique sur les traductions de jeux qu’ils localisent.

Laisser un commentaire