The Belgian Beers Race : À jouer sans modération ?

En général dans les jeux de société dit à l’allemande ou Eurogames, on nous propose des thèmes plutôt sérieux ou historiques : coloniser des vertes terres qui ne nous appartiennent pas, ou encore aller produire du houblon dans des abbayes, mais rarement des thèmes plus légers, comme aller boire des coups et trinquer avec les copains !

C’est pourtant ce que propose The Belgian Beers Race de Michaël Boutriaux, actuellement sur kickstarter.
Dans ce jeu, nous sommes tous lancés dans une course et avons trois jours pour gagner un maximum de points de victoire, en visitant la Belgique, en optimisant nos déplacements pour aller voir un maximum de brasseries, acheter des bières, les boire aussi, seul ou avec les copains, et tout cela sans finir sous la table ! Oui, car il faudra bien penser au retour !
On sacrera le vainqueur sur la grand place de Bruxelles, ceux qui se sont écroulés complètement saouls dans une ruelle de Belgique pourront difficilement prétendre à la victoire, qu’on se le dise…

 

BBRboardgame_Cannes

Bière VS Covid

La campagne de financement était prévue pour fin mars, mais un vilain petit virus est passé par là et elle s’est vue repoussée, en effet, celle-ci s’organisait dans les bars à jeux et les brasseries… Vous imaginez bien qu’avec le confinement puis la fermeture des débits de boissons cela devenait compliqué. 
Cette fois, le jeu est désormais relancé sur Kickstarter et ce depuis le 27  août, la campagne se terminant le 17 septembre.
Il a rapidement été financé (actuellement  34000€) et garde un bon petit rythme de croisière.

Alors jeu à boire ou grand cru ludique ?

 

belgian04

Départ de la grand place de Bruxelles

 

Course contre la montre

Pour évoluer dans le jeu, nous utiliserons une piste de temps. Cette mécanique, que j’adore, repose sur deux principes de base : d’abord, nous dépensons du temps en fonction de nos actions, puis, c’est toujours le dernier sur la piste qui joue, comme dans Tokaido par exemple ou Auztralia. En résultent des tours non cycliques, et plus dynamiques. 

 

belgian03

Pour aller d’un point A à un point B on a le choix entre le stop, le bus ou le vélo.

 

Ainsi, on se déplace de brasserie en brasserie pour poser notre petit cube attestant que l’on y était, c’est, vous l’avez compris, une première source de points de victoire. Mais chacun de ces lieux propose d’y dépenser du temps pour boire des coups et acheter de la bière sur place et d’autres menus choses comme le fromage qui nous permettra de dessaouler, mais nous y reviendrons ^^. De plus, le premier à s’y rendre récupère la bouteille présente sur la brasserie, source de points de victoire à chaque fin de journée.

 

belgian07

 

Prendre son temps c’est bien joli, mais le risque est de passer derrière les copains. D’ailleurs, à ce sujet, comment se déplace-t-on ?

Nous avons trois moyens de locomotions, à savoir le vélo, le bus et le stop. Chacun a ses avantages et inconvénients. Le vélo utilise la force de nos jambes et c’est le plus lent dans l’absolu, mais celui qui ne joue pas sur la chance. Emprunter les transports en commun est plus rapide, enfin s’il n’y a pas de retard !(on s’en remet au dé, avec un 6 on prend 2 unités de temps dans la vue. Quant au stop, c’est le mode le plus rapide, mais aussi le plus aléatoire : de base, sur un résultat pair on consomme du temps, mais si on ne souhaite pas jouer avec ce facteur chance, on peut soudoyer le chauffeur en lui proposant deux bières de notre sac à dos. Ce sont des points de victoire en moins, mais au moins on ne prend pas de risque avec l’aléa.

 

Belgianbeers01

Attention, version prototypale

 

Boire avec modération

– Alors, j’t’explique un truc…

– Oh un éléphant rose, bjour m’sieur l’éléphant !

– J’étais tranquille, j’étais pénard, accoudé à mon bar quand Robert est arrivé et m’a proposé d’boire un coup… On a échangé une bière de notre sac à dos et on a trinqué ensemble.

Donc tout allait bien, mais après plusieurs brasseries, la terre s’est mise à tourner autour de nous…

Boire des bières (dans le jeu), c’est agréable, c’est comme cela que l’on va gagner des points de victoire (PV), mais plus on boit et plus on monte sur l’éthylomètre, et comme dans la vraie vie, ça peut avoir des conséquences plus ou moins fâcheuses ! Essaie de faire du vélo si t’es bourré, hm ? Pas facile hein (enfin, non n’essaie pas, c’est interdit !).
Dans un transport en commun on perd aussi du temps, mais faire du stop, c’est également compliqué. En fin de journée on peut continuer à boire des coups ou au contraire profiter pour planter la tente et se dégriser lentement. C’est aussi à cela que sert le fromage (le gras c’est la vie), et surtout voilà qui permet de descendre sur l’échelle de l’éthylomètre. Bref ayez toujours un morceau de fromage sur vous. Sachez tout de même que quelques coups de pédales nous permettent aussi de nous désenivrer.

 

TBBR_playerboardblue_new

 

Elle est fraîche cette bière ou bien ?

The Belgian Beers Race est un jeu à PV, et comme tous jeux du genre, il existe plusieurs moyens de marquer des points, ce qui est en général synonyme d’une profondeur de jeu, même si cela donne un aspect salade de points parfois lourd à digérer.

Avec The Belgian Beers Race on peut boire des bières, trinquer, et le stock de bières en fin de partie nous rapporte des points. Mais il existe aussi des objectifs : on pourra en réaliser un à chacun de notre tour. Avoir 4 bières blondes dans notre sac, ou bien visiter un type de brasserie, ou encore déguster une bière… On a toujours une maîtrise sur ces objectifs, puisque 4 sont présents, et l’on peut anticiper les 4 prochains.
Certaines brasseries appartiennent à une des 4 familles  présentes dans le jeu – les trappistes, les orvals, etc – et plus on en visite et plus on marquera de points là encore.

On se sent assez libre finalement. Même si on essaie de planifier notre parcours, on aura parfois envie d’en dévier par exemple pour aller chercher du fromage pour dessaouler !

THe Belgian beer brasseries

L’interaction est présente de différentes façons : l’aspect course (et opportunisme) sur les cartes objectifs, les jetons sous bock ou les bouteilles qui nous donnent des points en fin de manche. L’action de “Trinquer” qui offre des points et qui souvent explose le 4e mur, car il faut bien le dire, c’est quand même l’occasion de s’en servir une bien fraîche et de partager ce moment avec les copains ! Dans le jeu, c’est aussi un moyen de souler un joueur, car on ne peut pas refuser de trinquer.

 

belgian08

 

Tout a été fait par l’auteur pour respecter ce thème original. Les 40 brasseries que vous allez visiter dans le jeu existent bel et bien, elles sont d’ailleurs référencées dans l’aide de jeu (et sur le site internet de l’éditeur).
Un joli travail a été fait sur l’iconographie qui est très claire. Notre plateau joueur contient toutes les informations dont on a besoin. Enfin, les illustrations d’Ammo Dastarac sont magnifiques et peu communes. Personnellement, elles me font un peu penser à celles de Bruxelles dans un style plus Art Déco, mais je suis peut-être influencé par le titre du jeu.

 

Les-brasseries-partenaires-du-jeu-Belgian-Beer-Race

Toutes les brasseries qui ont signées pour être présente dans le jeu.

 

La mécanique de piste de temps est une de mes favorites. Je le disais plus haut, grâce à elle, pas d’ordre de tour cyclique, mais un système dynamique. Elle génère aussi des dilemmes intéressants car avancer fortement d’un coup peut nous laisser sur la touche quelques temps.

The Belgians Beers Race est un jeu festif grâce à son sujet, et un jeu qui ne va pas plaire à tout le monde, principalement à cause du hasard. Pourtant, il faut souligner que c’est un jeu très appliqué et agréable qui sait apporter une dose de fun sur la table. Le genre de jeux qui peut réconcilier l’amateur d’eurogames sérieux et calculatoires et celui qui veut juste passer un bon moment avec des copains autour de la table avec quelques bières fraîches.

 

   

1 Commentaire

  1. Photo du profil de Flemeth
    Flemeth il y a 14 jours
    Répondre

    A la tienne ! 😀

Laisser un commentaire