LE TEST DE REALM OF SAND
le royaume des sables
Un jeu de Ji Hua Wei
Illustré par Maisherly
Edité par EmperorS4 Games
Distribué par Légion distribution
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2019-08
De 1 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d'une partie : 45 minutes

Thèmes : Fantastique
Mécanismes : Construction/développement, Puzzle, Tuiles
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 4
Configurations testées : 2, 4 joueur(s)

Introduction

Le Royaume des Sables est un jeu de reproduction de schéma ayant un système de collection à la Splendor. Nous allons poser des tuiles Ruines sur notre plateau personnel pour réaliser les schémas indiqués par des cartes. Un peu de construction de moteur vient saupoudrer cela.  Comme Splendor, nous avons 3 lignes de cartes, les premières donnant moins de points que les dernières, mais offrant tout de même des bonus intéressants. De plus, il est possible de jouer avec une asymétrie iniitiale, chaque joueur ayant un petit pouvoir à déclencher.

 

Contexte

Découvert sur le salon d'Essen, j'étais ressorti assez mitigé. Il faut dire que ce type de jeu demande une concentration intense et dans un salon avec du bruit, sans oublier la fatigue, il est difficile de se concentrer. Néanmoins nous avons réessayé au calme à la maison ainsi qu'en association, et ce fut plus agréable.



ACCESSIBILITE DES REGLES
15,5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles plutôt claires et assez exhaustives
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Les règles ne posent pas de problèmes de compréhension, tout est expliqué en détail, avec moults exemples. Pas de besoin de revenir dans les règles sauf si l'on souhaite jouer en mode asymétrique.

QUALITE DU MATERIEL
14,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement relativement simple et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Correct
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Travaillé


Le matériel est fonctionnel, des tuiles polyominos avec des cases, vertes, jaunes, bleues etc.  On a pensé aux daltoniens car chaque couleur comprend aussi une petite icône, petite attention plutôt bienvenue.

Des cartes de bonnes qualité, quelques jetons en bois : le matériel ne sort pas du lot, mais il est en adéquation avec son prix. Pour les visuels, nous avons une 3D isomérique avec des illustrations fonctionnelles de Maisherly. Dans ce type de jeu, ce n'est pas forcément ce que l'on recherche mais ici ça ne gêne pas la sacro-sainte ergonomie, tout en flattant quelque peu la rétine. J'apprécie le format "petite boite", que l'on calera facilement dans un sac à dos pour l'emporter partout : on ne trimballera pas d'air avec sa boite. Fonctionnel, disais-je.

THEME
9,5
Objectifs du jeu clairs
On se demande de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire assez pauvre
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Respect du thème

Le thème est assez transparent, un peu comme pour Splendor, on va l'oublier rapidement ; on posera alors des jetons de couleur, des rouges, des bleus, des verts et des jaunes, tout ça pour réaliser des cartes bâtiments. Néanmoins, on identifie plutôt bien ce que l'on doit faire et c'est rapidement intégré. L'intérêt est porté sur le gameplay et non pas sur l'histoire ou l'univers, malgré l'emballage plutôt enchanteur.

DUREE DE VIE
13,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
De petites règles additionnelles
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Une partie dure entre 30 et 60 mn et tout dépend du nombre de joueurs. Grosso-modo, comme Splendor, c'est supposément fluide. Supposément... car on peut se faire quelques nœuds au cerveau quand on place nos polyminos. Le renouvellement s'effectue surtout en fonction des comportements des joueurs, donc est loin d'être infinie, mais on appréciera d'avoir des plateaux recto-verso avec un côté symétrique pour débuter et un autre pour les joueurs confirmés.

MECANISMES
11,5
Fluidité du tour
Ça tourne !
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

Il faut être clair, votre stratégie se fera en fonction des tuiles présentes et des cartes bâtiment disponibles. À plus de 2 joueurs il est plus difficile d'anticiper car les tuiles vont disparaître, ainsi que les cartes Bâtiment, mais avec un peu (beaucoup) de concentration, on peut suivre sur les plateaux de joueurs ce qu'ils peuvent ou non réaliser et ne pas se faire planter. Certes, la programmation des coups à l'avance est difficile et il vaut mieux attendre son tour pour mouliner, mais avoir un œil sur le jeu des autres pour ne pas trop leur offrir d'opportunités et ne pas se bloquer non plus, reste important. Question stratégie, on tentera de se construire un moteur et rapidement d'aller chercher les cartes qui marquent plus de points. Agrandir sa zone de construction peut aider car on se sent vite à l'étroit : des opportunités agréables qui nous donnent l'impression d'avoir une maîtrise sur le déroulé de la partie.

 



15,5
14,5
9,5
13,5
11,5

Photo du profil de atom

70%

L'avis de atom

Testeur Ludovox.fr

Publié le 11/06/2020

Le Royaume des Sables est un jeu à schéma, genre qui ne me réussit guère (sûrement une question de cerveau gauche ou de cerveau droit), néanmoins je m'y amuse, même si je pars avec un désavantage. À l'opposé de Dreamscape (sorti presque en même temps), la mécanique est pure et on reste concentré sur sa construction, la partie ne traîne pas en longueur et il réside une petite sensation de montée en puissance malgré la durée ramassée.

Si vous aimez les jeux de polyminos et de schémas épicés d'une petite construction de moteur, il se pourrait fort que le Royaume des Sables suscite votre adhésion (pour peu qu'un thème plaqué et transparent, bien que joli, ne vous dérange pas). J'apprécie vraiment cette petite boîte et ces petites variantes qui donnent envie de jouer et rejouer. Attention, on n'est pas tous dotés du même type de cerveau et il se pourrait bien que certains s'en sortent mieux que d'autres. Bien que ma faveur aille à Patchwork ou à sa version express pour ce genre de jeu, je ne refuserai pas d'arpenter de temps en temps ce royaume ensablé, qui constitue une proposition ludique parfaitement digne d'intérêt.


  • Illustrations
  • Montée en puissance
  • Boîte parfaitement adaptée à son contenu

  • Si vous êtes amoureux du thème, dommage pour vous
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%