LE TEST DE OBSCURIO
Obscurio-Couv-Jeu de société-Ludovox
Un jeu de L'atelier
Illustré par M81 Studio, Xavier Collette
Edité par Libellud
Distribué par Asmodee
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2019-09-10
De 2 à 8 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d'une partie : 40 minutes

Thèmes : Fantastique
Mécanismes : Bluff, Déduction, Semi-coopératif, Vote
Types de jeu : Jeu d'ambiance
Complexité du jeu : Familial
Nombres de parties jouées : 12
Configurations testées : 2, 4, 5, 6, 7 joueur(s)

Introduction

Obscurio est un jeu de coopération et d’association d’images dans lequel les joueurs incarnent des Magiciens qui doivent faire sortir de la bibliothèque un Grimoire. Ce dernier, incarné par un joueur, va tenter de les aider à choisir les bonnes portes en leur transmettant ses indices via des images. 

Si les Magiciens sont invités à se concerter sur l’interprétation des différentes piste, chacun reste libre de ses choix, ce qui n’est pas sans conséquence sur tout le groupe. En effet, un traître se cache parmi les Magiciens, et il a tout intérêt à ce que le groupe se méprenne sur les indices du Grimoire, ou encore à leur faire perdre un précieux temps, les forçant à accumulant les malus au fil des tours… 

Il est de coutume de présenter Obscurio comme « Mysterium avec un traître ». C’est vrai que c’est une façon assez efficace de le situer ! Est-il plus que cela ? 

 

Contexte

Je ne connaissais pas du tout Obscurio avant qu’on me demande de l’animer lors d’un festival, mais après un petit visionnage de Ludochrono et une lecture du JP, j’étais parée pour sortir de cette fichue bibliothèque (ou faire capoter le plan de mes acolytes, c’est selon !). 

Me glissant tantôt dans la peau du Grimoire ou d’un Magicien, pour lancer une table de néophytes, ou restant simple observatrice (à la fois amusée et... frustrée !), je n’ai quasiment pas vu la table se désemplir, avec une bonne partie des gens qui rempilaient pour une seconde (ou plus !) partie.



ACCESSIBILITE DES REGLES
15,5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

Pas grand chose à redire sur le livret de règles, il paraît assez consistant mais en réalité il est facile d’accès. Même si les choix de police et couleur entachent un peu la lisibilité, les explications sont claires et illustrées d’exemples concrets. 

Les quelques retours à la règle sont surtout pour la mise en place et l’explication des jetons Pièges, dont l’aide de jeu en dernière page est d’ailleurs bien pratique tout au long de la partie !

QUALITE DU MATERIEL
16,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement relativement simple et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Très travaillé


Si le thermoformage permet un rangement facile et rapide, on constate encore la part importante de vide et de plastique.

En revanche, le matériel est vraiment de bonne qualité, et on apprécie tout particulièrement le pupitre, support des cartes visions, avec ses petits papillons aimantés qui permettent de faire tourner les indices sans entendre le Grimoire hurler Nan, vous avez tout bougé, il était pas là mon indice !! 

J’émets juste une petite réserve sur le porte-carte : tout en restant pratique à manipuler, j’ai quelques doutes sur sa solidité après une journée de festival (mais gageons que vous soyez plus délicats avec vos affaires à la maison !).

Les illustrations quant à elles sont de toute beauté, on reconnaît l'incroyable patte de Xavier Collette pour le plateau de jeu (regardez-moi ces effets d'ombres et de lumière !) et la cover, et le talent du collectif M81 Studio pour les cartes qui nous transportent dans un bel univers qu’on ne se lasse pas de détailler et de scruter, à la recherche du moindre indice intéressant.

THEME
15
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Thème fouillé

Aux premiers abords, le thème semble un peu capillotracté (un grimoire qui vous aiderait en vous envoyant des images c’est quand même bizarre), et si on oublie vite ce qui nous a amené dans cette bibliothèque, Obscurio reste néanmoins assez cohérent et justifié dans sa trame narrative : les pièges qui nous tombent dessus si l’on met trop de temps à arpenter les couloirs de la bibliothèque avant de trouver la bonne porte, le jeu du traître et le vote visant à l’éliminer... Sans oublier cette atmosphère vraiment unique qui se dégage au cours des parties : entre la frénésie du temps qui file inexorablement, l’inquiétude relative aux pièges tombant en cascade et la suspicion du traître qui rôde. Bref, un sacré cocktail qui contribue à une belle immersion dans cet univers bien retranscrit tant par les enjeux que par le matériel, et les illustrations. 

DUREE DE VIE
13
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
On ferait bien des règles maison
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Sur le papier Obscurio se joue de 2 à 8 joueurs, dans les faits pour les configurations à 7 - 8 joueurs même si le timing n’est pas alourdi, les discussions peuvent ressembler à des foires d’empoignes où la parole n’est pas toujours égalitaire. A contrario, en dessous de 4 joueurs, le jeu perd une grande partie de sa saveur notamment par la disparition du traître et son impact sur l’interaction. 

Si le jeu possède une forte capacité de renouvellement grâce aux combinaisons infinies des cartes et pièges possibles, il manque un petit quelque chose qui pourrait venir agrémenter les parties pour peut-être modifier et bousculer un peu plus les tours. Espérons que, comme pour son aîné Mysterium, des extensions verront le jour pour apporter des éléments nouveaux (pourquoi pas un petit pouvoir par personnage ?).

MECANISMES
13,5
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Une diversité pas toujours équitable
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

Puisque le Grimoire ne donne ses indices qu’à partir de deux images seulement, et qu’un sablier limite la phase de choix des Magiciens, le jeu est vraiment fluide tout du long et les tours s’enchaînent assez rapidement (on a sans doute moins de temps de latence que pour un Mysterium par exemple). 

À mon sens, tous les personnages sont intéressants à incarner : le Traître vous oblige à marcher sur des œufs toute la partie, les Magiciens doivent rester suspicieux et si pour certains, le rôle du Grimoire sera vraiment restrictif (choisir les indices, servir de porte-carte au traître,...), il n’en reste pas moins décisif dans la partie.

L’interaction est forcément le maître mot d’Obscurio tant il faut se concerter, donner son interprétation des indices et tenter de se mettre d’accord sur la marche à suivre, pour autant aucun effet leader n’est à déplorer puisque chacun reste maître de ses décisions (merci le traître qui évite la confiance aveugle en un joueur alpha !). 

Et si le hasard est présent dans chaque recoin de la bibliothèque et peut parfois se révéler frustrant si l’on tire plusieurs fois d’affilé LE piège retors qui pourri nos tours (puisqu’on les remet à chaque fois dans le sac…), il ne gâche en rien le plaisir de jouer.



15,5
16,5
15
13
13,5

Photo du profil de Shanen

79%

L'avis de Shanen

Testeur Ludovox.fr

Publié le 11/12/2019

Pas facile de se faire une place lorsqu’on est le dernier sorti d’une longue liste de jeux basés sur l’interprétation d’images (Mysterium, Shadows : Amsterdam, One key pour ne citer qu’eux !), et pourtant, au final, Obscurio s’en sort à merveille ! 

Là où Mysterium semblait un peu sombre pour les enfants et One Key trop enfantin pour les adultes, Obscurio parvient avec son thème fantastique et ses magnifiques illustrations à toucher aussi bien un public averti que familial (en enlevant le traître on peut même y jouer assez jeune).

Il tire toute son originalité de la présence d’un traître et des pièges qui permettent de varier les parties et de renouveler la difficulté. Le temps limité permet d'éviter les temps morts (leçon tirée grâce à Shadows Amsterdam) et le jeu ne s'enlise jamais là où un Mysterium pouvait parfois s'étirer longuement. 

Signe d'un bon jeu : en festival j’ai vu peu de gens refuser une seconde partie !


  • super travail d'illustration
  • système de temps / piège qui corsent le jeu
  • matériel de bonne qualité
  • papillon permettant précision dans les indices

  • aléas des pièges qui combinés peuvent rendre impossible la déduction
  • une boîte bien vide quand le thermoformage disparaît
  • absence de variante pouvant modifier les parties
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

70%