LE TEST DE DESTINIES
Un jeu de Filip Miłuński
Illustré par Karolina Jedrzejak, Magdalena Leszcynska
Edité par Lucky Duck Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2020
De 1 à 3 joueurs
A partir de 14 ans
Durée d'une partie entre 90 et 150 minutes

Thèmes : Médiéval-fantastique
Mécanismes : Déplacement, Dés, Narratif, Placement
Types de jeu : Jeu avec application mobile, Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur, Expert
Nombres de parties jouées : 8
Configurations testées : 1, 3 joueur(s)

Introduction

Destinies est un jeu narratif dans lequel les joueurs incarnent des personnages cherchant chacun à accomplir une de leurs deux destinées. Dès qu’un joueur a accompli sa destinée, il a accès à son dénouement qui peut prendre un certain nombre de tours, dépendant du succès des actions de votre avatar. Et dès que c’est accompli, vous gagnez ! Et les autres perdent. Contrairement à beaucoup de jeux narratifs, Destinies est donc compétitif. Il s’agit donc d’aller quêter les informations, d’explorer, tout cela pour l’emporter avant les autres. Il peut également se jouer en solo… ce que j’ai fait.

Le jeu est accompagné d’une appli (iOS, Steam ou Android) qui représente la majeure partie des textes, et il faudra scanner des cartes à QR code, à la façon de Chronicles of Crime, du même éditeur. Notons que l’application demande moins de manipulation (scan et compagnie), et plus de lecture, mais qu’elle force la répartition de celle-ci entre les joueurs.

Contexte

J'ai joué au prototype, et écrit dessus, puis pledgé lors de la campagne KS suite à cela. Le pledge reçu, les amis qui avaient étrenné Destinies avec moi ont remis les pieds dans les étriers, et nous avons fait la campagne. J'ai même tenté quelques scénarios en solo, pour voir ce qu'il avait dans le ventre, et c'est plutôt bon. Le mode Challenger vous confronte à une limite de temps très agressive.



ACCESSIBILITE DES REGLES
16,5
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Certains points ne sont pas évidents
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Les règles, au demeurant simples et épurées, sont très agréables. Aussitôt lues, aussitôt assimilées. On regrettera seulement quelques petits impairs, notamment sur les cartes Destinée ou objet, ou un ou deux textes techniques peu heureux dans l'appli. Pas grand-chose qu'un patch ne saurait corriger (cela déjà été fait, d'ailleurs), si ce n'est le texte imprimé sur certaines cartes, qui parfois laisse à désirer. Attention, en revanche, à ne pas passer les textes de règle trop vite dans l'application ! Vous risqueriez de rater une information importante, et il n'y a pas de journal/d'historique pour vous rafraîchir la mémoire. Dommage. 

QUALITE DU MATERIEL
17,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement bien pensé et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Très ergonomique. Agréable à manipuler
Qualité des illustrations
Travaillé


Alors là, chapeau. Tout tient au poil dans la boîte, les thermoformages contenant les petits éléments sont recouverts de capots absolument parfaits... le matériel est bon, très bon. Pour un peu, je chipoterais presque sur la taille des figurines et des points d'intérêt, mais ce serait plus un caprice d'enfant gâté qu'autre chose. La manipulation est aisée, claire. Les illustrations dépeignent des personnages avec une patte de concept art leur donnant une personnalité et une esthétique propre avec un grain assez remarquable. Celles des tuiles rendent bien justice au monde et celles des objets, quoi qu'un tout petit peu plus naïves, font carrément bien le job.

THEME
17
Objectifs du jeu clairs
Chaque choix a une explication thématique
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On a envie de raconter sa partie aux gens au club de jeu
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
Thème fouillé

La soupe thématique que sert Destinies est décidément bonne. Et quand je parle de soupe... je parle en conséquence de cause. On est sur de l'historique (un peu), en mode guerre de Cent Ans, mais surtout dans du médiéval fantastique employant notre folklore médiéval. Point d'elfes et de nazgûl, mais par contre, l'archange Michel c'est ok, tout comme les loups-garous. On sent toutefois des traditions païennes enfouies non loin, et celles-ci rappellent définitivement plus l'est de l'Europe que le pays du camembert. Comme un arrière-goût de The Witcher, en fait... Le prototype que j'ai pu essayer insistait plus sur l'Histoire avec un grand H, mais la version commercialisée a coupé quelques passages y faisant référence... dommage, mais j'imagine que cela demandait un peu trop de recherches, créait des intrigues un peu trop grosses, et contraignait un peu trop les relations entre personnages, et donc le game design.

Car oui, l'histoire, dans Destinies, est intimement liée au game design. Chaque personnage ayant ses destinées, et chaque destinée étant liée à des chaînes d'événements, Destinies génère un écosystème narratif plein de panneaux de signalisation, plus ou moins discrets. Mais le plaisir de la découverte est là : on guette le tour de son adversaire en espérant qu'il découvrira quelque chose nous servant. Force est de constater que cet écosystème est parfois irrégulier, ou parfois un peu outré (quand le tiers des PNJ d'une ville fait partie d'une cabale magique, on se demande pourquoi ils ne fichent rien contre la peste en cours), ou quand, parfois, les personnages non-joueurs sont un peu trop évidemment le décor plus que des acteurs. À ce titre, il faut tout de même saluer les différentes ambiances des scénarios, qui nous incarnent tantôt en paysans éclairés, en nobles aux penchants douteux, ou en faiseuses de miracles / wannabe saintes.

Le fait que l'application et la manipulation mécanique ne soient jamais un heurt au déroulé du jeu permet d'avoir une belle implication dans la thématique. On devra engranger beaucoup d'informations, mais petit à petit, et ces informations, on les guette. En revanche, pas de mode "on revient en arrière", pas de pardon : une action est une action et, parfois, impossible de deviner les conséquences. Mais on s'en sentira rarement ultra lésé... (coucou Tales of the Arabian Nights).

L'écriture n'est pas toujours sans défaut, malheureusement. Et malgré certaines belles envolées, le texte manque parfois de grâce ; difficile de faire la part entre ce qui est technique, et ce qui relève de l'esthétique... mais ce second pan ne répond pas toujours présent. (Bon, je suis sûrement un peu dur snob sur ce point.)

DUREE DE VIE
11
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
On va manquer de contenu
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

À un gros détail près, Destinies souffre du syndrome Unlock! : on a joué, c'est terminé, on passe à la suite. Sauf que les scénarios sont plus longs, ressemblant plus à TIME Stories en termes de format. Sauf qu'il existe un mode solo qui reste intéressant lorsqu'on connait le scénario. Et, enfin, il y a la possibilité de rejouer avec les mêmes joueurs en mode "course". Cela dit je doute fort de la pertinence de cette dernière option. On retiendra plutôt que le solo donne un second souffle notable, pour qui veut s'y atteler.

MECANISMES
14,5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

Destinies emploie un corpus de règles simple, mais surtout, sait rendre leur application très fluide : on se déplace, on visite, et on finit son tour. Bis repetita, ad lib, etc.

Sauf qu'il y a beaucoup de nuances à émettre. Parfois, une interaction prendra très peu de temps, offrira un truc que l'on sait déjà ou qui nous est inutile. Parfois, au contraire, on aura des tours qui nous feront progresser énormément ou une interaction choisie un peu au hasard nous donnera pile ce dont nous avons besoin. Le déroulé s'avère souvent cruel, quand un joueur qui se fiche d'un objet servant à accomplir notre destinée se l'accapare, nous forçant à écumer la carte à la recherche du point d'intérêt perdu. Mais... malgré la compétition, c'est le voyage qui compte. On se souvient de ce moment où l'on était au fond du trou, tout cela pour finir à un tour de gagner lorsque le dénouement d'un joueur vient mettre fin à la partie...! Tout cela grâce à un système de rattrapage élégant octroyant de l'expérience si vous échouez trop, et à un système de dénouement intelligent. Qu'on ne s'attende pas à un eurogame, ni à un jeu où l'on massacre du zombie à la pelle, non : Destinies est avant tout un jeu d'exploration. Il faut écouter, regarder, comprendre. L'implication qu'il requiert change, et c'est agréable. 



16,5
17,5
17
11
14,5


87%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 08/06/2021

Destinies a son petit univers narratif. Oui, très.
Hasardeux ? Oui, un peu.
Mais le hasard crée des moments de sérendipité comme des petits désastres ; le génie de ce titre est alors de minimiser les échecs en donnant autre chose (de l'expérience). Pour un titre narratif, on est servi, on cherche à remettre les pièces du puzzle ensemble et, quoi qu'elles puissent être parfois un peu disjointes, on s'accorde à penser que l'expérience créée est de très bonne facture.

J'ai apprécié toutes les parties effectuées, même celles un peu bugguées (depuis réparées grâce à la magie d'une mise à jour) ; tout le jeu semble couler de source, alors qu'il n'en est rien : chaque interaction a été travaillée en profondeur. Signe de tout le travail effectué, le jeu se déroule sans heurt, avec une escalade de la tension, et des finaux souvent mémorables. Le voyage primera sur la destination... et quel beau voyage.


  • Matériel et rangement au poil
  • Un tissu narratif réussi
  • Innovant

  • Quelques imprécisions
  • Textes parfois maladroits
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%