Bannierespace-walkok

Space Walk is back

Gigamic vous propose de redécouvrir ce petit titre malin qu'est Space Walk (de Rüdiger Dorn, première parution en 99 chez Ravensburger) : il s’agit d’un petit jeu inspiré de l'awélé qui s’adresse à l’astronaute qui ronfle grassement en vous et qui attend pourtant son voyage inter-galactique avec une impatience non feinte (mais il n’y croit plus, c’est tout). C’est l’occasion de le secouer car là, on va décoller. Avec 1 à 4 autres astronautes – consentants, si possible.

Attention au départ, c’est là que la cervelle descend dans les talons.   

Nous voici en pleine compétition extra-terrestre où chaque joueur va piloter le plus longtemps possible ses vaisseaux en évitant les trous noirs. Il faudra rester en orbite pour être in et marquer des points.

Good afternoon, HAL. How's everything going ?

Le jeu est tout simple, tout familial, facile à sortir.

A votre tour, vous posez un vaisseau spatial sur la case de votre choix. On peut être plusieurs vaisseaux au même endroit à condition de ne pas avoir la même taille (il existe 3 tailles). Vous allez ensuite choisir une case où il y a au moins un de vos vaisseaux, et vous allez devoir faire avancer tous les vaisseaux présents sur cette case.

Les grands derrière, les petits devant

Parce qu’il faut un peu d’ordre et de discipline même dans l’espace, ce sont les grands vaisseaux qui vont avancer en premier, puis les moyens et enfin les petits. Pour savoir de combien de case on avance c’est facile. Le 1er vaisseau avance d’1 case, le 2e de 2 cases, le 3e de 3 cases et voilà. Donc logiquement, les gros avancent moins vite que les petits. Mais attention aux trous noirs, vous pourriez, pouf ! Disparaitre ! L’est pa’ti l’est p’u là !

This is Gravity

Vous ajoutez un peu de sel dans la marmite avec l’utilisation des jetons navigation (vous permettant de rejouer tout ou partie des vaisseaux) ou des cartes Action, selon la variante que vous jouez. Certaines cartes par exemple vous permettent de passer votre tour, d’avancer d’une case un seul de vos vaisseaux ou de jouer deux fois…

En orbite, personne ne vous entend crier de joie

Dès qu’un joueur n’a plus de vaisseau en orbite, on arrête le jeu et ce joueur n’aura aucun point. Et oui, la vie est cruelle. Les autres pourront crier de joie, se moquer de lui et compter leurs scores, et selon ce qu’ils leurs reste, ils se moqueront plus au moins fort et auront plus ou moins de points (4 points par grand vaisseau, 3 points par moyen et 1 par petit).

En deux mots (presque)

Voici un ptit jeu de plateau tactique avec un peu de planification dans les déplacements histoire de bien faire avancer vos navettes et d’emmener les autres dans les trous noirs… Le tout est pratiquable dès 8 ans ! Ha ben bravo ! Bel façon d'éduquer les astroboys !

 

Un jeu de Rüdiger Dorn

Les règles ICI
Edité par Gigamic
Distribué par Gigamic

Prix : environ 20 euros
Langue et traductions : Allemand
Date de sortie : 07/2014
De 2 à 5 joueurs , Optimisé à 3 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d'une partie : 20 minutes

Laisser un commentaire