uprobook

Roborama, I’m a game Machine

Roborama est une conception algorithmique de Dennis Kirps & Gérard Pierson développé par Patrick Zuidhof et édité chez PLAYthisONE – et bonne nouvelle, les règles sont en français (entre autres). C’est toujours bon à prendre !

Dans ce jeu de plateau fourmillant de jolis robots bien solides et colorés, chaque joueur contrôle quatre machines avec ses cartes dans le but de s’adonner joyeusement à une course dans l’arène du RoboRama. Vous déplacez vos robots jusqu’à la zone d’arrivée de votre couleur, diagonalement opposée à votre zone de départ, et si vos quatre énergumènes sont les premiers à terminer leur course, vous avez gagné.

Pauvre unité pècheresse, le chemin pour aller au paradis des robots passe par la sainte disquette trois points zéro !

Le code source

Les cartes servent donc à piloter vos robots dans l’arène. Le nombre d’engrenages sur la carte détermine le nombre de cases que votre robot doit parcourir sachant que les cartes utilisées sont temporairement perdues (elles vont former une ligne de cartes inactives). Vous pouvez les récupérer en utilisant votre carte « puce » ou en déplaçant un robot sur certaines cases. Vous allez voir, c’est pas compliqué, en tout cas, sur le papier.

La différence entre l’être humain et le robot n’est peut-être pas aussi significative que celle qui oppose l’intelligence et la bêtise.
Isaac Asimov

Vous devrez donc constamment chercher les bonnes combinaisons de cartes et de parcours, et ça ressemblera un peu à ça :

Hors de ma route, j’ai besoin d’aller à la vidange

Pendant la course, vous êtes gêné par les robots de vos adversaires et bien sûr, vous pouvez les bloquer vous-même.

1.1, 1.2, 1.3

RoboRama peut être joué de trois manières différentes. Quand vous débutez vous prenez le « programme basique ». Quand vous l’aurez maîtrisé, le second programme vous offrira de nouveaux challenges tactiques en utilisant les actions spéciales au verso des cartes robot. Le troisième programme permet encore plus d’interactions avec l’arrivée du ChaosBot. Voilà ce que nous disent les règles, maintenant regardons plus en détails ce qu’il y a sous le capot !

En piste, tas de ferrailles !

A votre tour, vous devrez jouer une carte :

  • Mouvement : ces cartes vous permettent d’avancer un robot horizontalement ou verticalement de 1 à 5 cases selon combien la carte choisie présente d’engrenages.

                
OU

  • Puce (hihi la carte puce) vous permet de récupérer une des cartes mouvement jouée précédemment mais du coup vous ne déplacerez pas de robot ce tour. Par ailleurs, vous devez obligatoirement choisir une des cartes mouvement dont la valeur correspond à une des cases où se trouvent vos robots.


Vous pouvez également récupérer une carte rendue inactive si votre robot termine son déplacement sur une case de la même valeur que la carte souhaitée. Du coup il va falloir planifier un peu vos déplacements en prenant toutes ces infos en compte, ou les chemins risquent fort d’être changeants…

Comment ça tourne ces engrenages ?

Nos cartes mouvement sont alignées devant nous. Quand on veut activer une carte mouvement, on la déplace vers le haut, et cela crée une 2e ligne : la ligne des cartes inactive.

Ici les cartes « 1 » et « 4 » ont été jouées. Je pourrais rendre l’une d’elles de nouveau active si mon robot se rend sur une case « 1 » ou une case « 4 » (ou sinon avec la carte Puce). Elle reviendra donc dans la ligne inférieure, pour être de nouveau disponible, mais en faisant cela j’aurais forcément utilisé une autre carte qui, elle, sera devenue inactive…

 

Et voilà, vous maîtrisez le mode basique ! C’est facile ? Comme si c’était programmé dans votre code génétique ? Pas de problème, il y a du ressort dans ces mécanismes. Le programme TerraByte devrait ajouter un peu de défis à vos connexions neuronales.

Le mode 2.0

TerraBye, c’est pareil, mais vous disposez en plus de 5 mouvements spéciaux (bouger en diagonal, sauter par-dessus un robot adverse, effectuer des virages, bouger deux robots pour un total de 4 cases…) et d’une action puce spéciale au début de la partie qui vous permet de réactiver la carte mouvement de votre choix.

Ça ressemble à du Jacquard

Vous programmez toujours avec une grande facilité ? Pas de bug à l’horizon ? Vous voulez complexifier encore l’algorithme ? Nous avons un programme pour ça. Il s’appelle YottaByte. Ici, on joue comme dans le mode TerraByte mais le ChaosBot entre en jeu – et dans « ChaosBot », il y a « Chaos ».

Mort aux humains, mort aux humains

Chaque joueur reçoit des cartes ChaosBot pour contrôler ce robot neutre : vous pourrez notamment le déplacer, le faire sauter par-dessus / pousser / le faire tirer sur les autres avec son gros lazer. Le rayon laser du ChaosBot touchera chaque robot à sa portée, même si c’est l’un des votres. Chaque robot touché sera couché sur le flanc et temporairement désactivé (cf photo). Il peut même vous permettre de prendre le contrôle d’un robot adverse à proximité pour le déplacer !

Avec des règles super simples, un objectif limpide et la compilation possible de contraintes progressives ainsi que plusieurs variantes sympathiques, Roborama s’avère un jeu de course robotique qui ravira les Roborally-sceptiques. Ici, les informations sont ouvertes, le chaos est donc grandement minimisable et le système de programmation des cartes est d’une totale limpidité. En deux mots : à découvrir. D’ailleurs, pour cela, l’éditeur propose des happy hours tous les jours sur son stand (3-S106) : un concept fort sympathique qui consiste à vous faire essayer le jeu et si vous gagnez la partie, vous repartez avec la boite. Prêt à relever le défi ? Rendez-vous sur leur stand tous les jours à 10h30 pour réserver votre place à la table !

>> La fiche du jeu avec les règles (dans le coin ressource) en VF

>> La page Essen pour retrouver ce jeu et tous ses merveilleux amis de la promo 2014

Récap

Un jeu de Dennis Kirps, Gérard Pierson, Patrick Zuidhof
Illustrations & Packaging : Franz & Imelda Vohwinkel
Edité par PLAYthisONE
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 16/10/2014
De 2 à 4 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

   

Laisser un commentaire