Potion Explosion : un choc de couleurs!

Notre dernière année scolaire s’était écoulée à une vitesse folle. Je me souvenais encore de notre première rencontre avec le Professeur Albedus Humblescore, également Directeur de l’Académie de Sorcellerie Horribilorum, qui nous avait accueillis lors de notre arrivée à l’Ecole. Son discours sur l’importance des cours de préparation de potions avait capté son auditoire avec une telle aisance, qu’il avait réussi à conforter chacun et chacune dans son rêve de devenir Sorcier ou Magicien Spirituel.

 

Albedus Humblescore, votre hôte dans le laboratoire

 

Aujourd’hui était pourtant une étape cruciale pour notre carrière professionnelle car aujourd’hui se déroulait l’examen au bout duquel serait décerné le Prix de l’Apprenti de l’Année. En fonction des résultats de ce concours, nous pourrions accéder à des postes plus ou moins prestigieux.

La porte du laboratoire s’ouvrait devant nous : nous allions être seuls devant nos paillasses, et nous allions devoir nous en remettre à nos connaissances, et à notre astuce.

 

Tu es tombé dans la marmite, quand tu étais petit

Remontons un peu le temps lorsque Monsieur le Directeur nous invitait à entrer dans le laboratoire d’alchimie. Nous découvrions avec effroi et angoisse la pléthore d’ingrédients différents entrant dans la composition d’une potion. En fait, avec le temps, l’expérience, et un minimum d’apprentissage, nous parvenions à isoler quatre éléments indispensables à la fabrication des concoctions élémentaires : la larme de licorne, la fumée de dragon, la morve d’ogre, et les pellicules de fée. Bien évidemment, la recherche de ces ressources n’incombait pas aux élèves, et il nous suffirait de les récupérer dans le Distributeur du Laboratoire.

 

Faire pleurer une licorne, ou quand la tristesse nous rend heureux

 

En effet, dans Potion Explosion, le but est de finaliser la préparation de potions à l’aide d’ingrédients que nous trouvons dans ce fameux Distributeur, qui ne le cachons pas plus longtemps, est le cœur du jeu.

Les différents éléments sont représentés par des billes de couleur dont nous allons pouvoir nous emparer grâce à la technique dite du « Candy Crush » (du nom du jeu vidéo bien connu).

 

 

Ci-contre, le désormais célèbre Distributeur ! Avec une glissière de droite artisanale, en attendant le SAV de Edge.

  

À tour de rôle, nous devrons récupérer une bille dans l’une des cinq colonnes du Distributeur. En retirant cette bille, cela va faire s’entrechoquer celles du dessus et du dessous. Dans le cas où ce sont deux billes de même couleur, fuego bingo, nous pouvons également nous emparer des sphères de cette couleur qui leur sont reliées (toujours dans la même colonne, jamais d’une colonne à une autre) : on dit qu’il y a Explosion ! Bien entendu, si cette explosion continue sa propagation, on poursuit la récupération d’ingrédients !

 

 

 

 

Exemple de réaction en chaîne à droite : le joueur retire la bille jaune, ce qui entraîne les explosions successives des billes bleues, puis des billes noires.

 

 

 

 

Ouais super ! Regardez tous les ingrédients que j’ai dans les mains !

 

Heu oui, mais ces éléments sont tout de même relativement instables, et on ne pourra malheureusement pas les conserver dans nos petites mains sensibles (heu non, bande de petits malins, ce n’est pas parce que vous porterez des gants que vous serez dispensés de respecter les règles !). Comme la vie est bien faite, vous disposerez d’une paillasse (petits plateaux personnels) sur laquelle trôneront deux potions. Ces potions ont des emplacements (de l’une des quatre couleurs de billes) qui peuvent accueillir vos éléments si difficilement acquis. Une fois tous ces emplacements remplis, vous avez réussi à confectionner la potion !

 

Une paillasse en début de partie.

 

Comme votre professeur a bon cœur, vous disposez également d’une réserve pouvant contenir des ingrédients n’entrant pas dans la composition de vos mixtures. N’en abusez pas, car cette réserve est limitée à trois billes (et oui, alchimiste, c’est un métier !).

 

Boom ! Quand votre cœur fait boom !

Génial, vous savez désormais réaliser de succulents breuvages ! Vous voilà donc prêt à être recruté dans les meilleurs restaurants gastronomiques ! … Remuez-vous : ici, on ne vous apprend pas à faire d’excellents cocktails, mais à distiller des potions aux propriétés magiques !

Les potions sont regroupées en huit types produisant un effet différent. Au cours d’une partie, on se contentera d’une sélection de six de ces types. Une fois fabriquées, vous pourrez boire ces mixtures (une fois ingurgitées, elle seront vides et donc inutilisables à l’avenir) et appliquer leur pouvoir spécifique : de la potion de Sagesse qui permet de s’emparer d’un ingrédient dans le Distributeur (sans déclencher d’explosion par contre, seule l’action principale permet de le faire) à l’Elixir d’amour aveugle qui permet de vous emparer des billes de la réserve d’un adversaire, à vous d’ajuster votre stratégie !

 

Dissection d’une potion : ce n’est pas une mince affaire que de disséquer du verre 

 

En plus de cette capacité particulière, les potions vous apporteront des points de victoire nécessaires pour l’emporter. 

Dans votre course à cette victoire, vous n’oublierez pas d’épater Monsieur le Directeur : la concoction de cinq potions de types différents ou de trois potions du même type vous permettront de vous emparer de pions récompenses (valorisant votre score final de quatre points). Cela vous approchera également de la fin de partie, qui se termine lorsque tous les pions compétences ont été distribués (dépendant du nombre d’apprentis alchimistes) ou que la réserve de potions est vide.

Vous pourrez également solliciter l’aide de Monsieur le Directeur en concédant deux points de victoire (et une seule fois au maximum au cours de votre tour de jeu), afin de prélever un ingrédient dans le Distributeur : bien entendu, aucune explosion ne pourra en résulter. Cette action peut être très intéressante pour se créer une situation d’explosion lors de son action principale, ou pour empêcher un adversaire de réaliser une réaction en chaîne (mais là, c’est maal).

 

Remise des diplômes

Potion explosion est un jeu original, car il utilise un mécanisme très connu (et qui a fait ses preuves) du monde du jeu vidéo, et l’introduit avec élégance dans un jeu de société. Si l’idée est simple et efficace, il paraissait délicat de pouvoir faire un matériel permettant de l’exploiter. Horrible Games [l’éditeur initial à l’étranger, en France c’est Edge qui s’en occupe] a fait de l’excellent travail, car le Distributeur (qui est le cœur du jeu, souvenez-vous) est facile à monter, fonctionnel, et solide. Quand on connaît les difficultés rencontrées par Horrible Games pour concevoir ce matériel, on ne peut que saluer la prouesse. Vous noterez sur les photos qu’une des glissières a été remplacée par les soins de mon épouse, une partie du punch étant manquante à l’ouverture de la boite (tout cela est en attente de traitement par le SAV de Edge *).

Cependant, il faut reconnaître que l’uniformité des billes laisse à désirer : il existe quatre teintes différentes, et parfois certaines billes présentent des nuances de vert clair au lieu de jaune, de rose au lieu de rouge, ou de métal au lieu de noir. De plus, ces billes ne sont pas très régulières, ni au niveau de leur rondeur (j’ai malheureusement une bille cassée), ni au niveau de leur taille : ce problème est partiellement réglé par la présence d’un petit sachet de billes de remplacement. Bref, ce n’est pas un sans faute même si le matériel est tout de même prolifique et dans l’ensemble, de bonne qualité.

 

Côté sensations de jeu, le tout est très agréable et Potion Explosion est accessible au plus grand nombre (un alchimiste de moins de huit ans aura par contre du mal à bien gérer toutes les subtilités du jeu). Le rythme est fluide, même si les esprits les plus pointilleux ne pourront s’empêcher de s’acharner à rechercher le coup optimal ce qui ralentira les tours de table parfois drastiquement. Les rebondissements sont nombreux : on est loin d’un jeu de gestion pur et dur, et il faudra surtout faire preuve d’opportunisme (afin de s’emparer des ingrédients les plus adaptés à ses potions), et d’un peu de méchanceté (attention aux mauvais joueurs, il est toujours énervant de voir sa réserve disparaître au profit d’un adversaire !).

J’ai personnellement trouvé que le jeu se rapprochait un peu d’un Augustus, un jeu familial qui permet néanmoins de prévoir quelques tactiques (se diversifier en besoin d’ingrédients, récupérer des capacités intéressantes pour la suite, jouer quelques combos,…).

 

 

Je ne me prononcerai pas sur la rejouabilité, n’ayant que quelques parties à mon actif, mais il est certain que le jeu ne présente pas de courbe réelle d’apprentissage : on finira donc probablement par s’en lasser si on use trop souvent les bancs du laboratoire (en effet, je me suis prononcé !).

 

 

 

En bref, Potion Explosion est un jeu qui plaira assurément aux joueurs amateurs, ainsi qu’aux novices, mais dans lequel les experts pourront aussi y trouver une certaine forme de plaisir à la condition de jouer vite. J’ai pu lire ici et là qu’il était pressenti pour le Spiel Des Jahres : souhaitons lui une bonne réussite !

 

 * Réception de la glissière manquante en quelques jours malgré le week-end prolongé: bravo!

Merci à GraphLSD pour les photos et les illustrations de l’article.

 

Potion Explosion

Un jeu de Andrea Crespi, Lorenzo Silva, Stefano Castelli
Illustré par Giulia Ghigini
Edité par Edge, Horrible Games
Date de sortie : 04-10-2015
De 2 à 4 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 à 60 minutes

   

3 Commentaires

  1. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 18/05/2016
    Répondre

    Chouette article, et effectivement tes photos sont top!

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 18/05/2016
    Répondre

    Merci pour ce retour bien fidèle à l’esprit de ce jeu simple et original, un JP qui retranscrit bien ce qu’il se passe autour de la table.

    En effet comme tu le précises le downtime peut devenir drastique avec des joueurs « qui réfléchissent trop » , seul bémol pour moi au sujet de ce Potion explosion au matériel (malgré les billes parfois décevantes) qui force le respect.

  3. Photo du profil de Angie
    Angie 09/06/2016
    Répondre

    En tout cas, il a l’air drôlement original comme jeu. Merci pour la découverte. 🙂

Laisser un commentaire